Lamborghini Huracan

Lamborghini donne enfin une descendance à la Gallardo, qui fit le bonheur de la marque et des amateurs des sportives de Sant’Agata Bolognese. La Huracan a la lourde tâche de continuer à faire vivre la légende, en renforçant encore l’émotion que seules les voitures au Taureau savent transmettre.

 

Huracan la baby Lambo

Ainsi, la petite Lamborghini s’inspire de son illustre ainée, la démoniaque Aventador. Les traits acérés et agressifs font d’elle un concept de salon que l’on aurait descendu du stand directement sur la route. Son profil fuselé se termine sur un arrière court et dynamique intégrant deux doubles sorties de part et d’autre du bouclier, au milieu duquel un extracteur d’air de voiture de course ne laisse aucun doute sur les performances.

Huracan intérieuravion furtif
Les commandes de clignotants / phares se retrouvent intégrées au volant afin de libérer l’espace aux palettes.

L’habitacle relève du cockpit d’avion furtif, plutôt que de l’automobile sportive. Le dessin de la planche de bord s’avère en parfait accord avec le design extérieur, à l’image des boutons de commandes taillés à la serpe. Une partie des boutons ressemblent furieusement à ceux d’un jet militaire, et s’activent comme des gâchettes pour l’envoi de missiles. Le volant regroupe les équipements nécessaires au roulage, notamment le sélecteur Strada, Sport et Corsa en Italien dans le texte, pour adapter le châssis et la boite de vitesse à l’humeur du pilote.

Lamborghini Huracan V10 5.2 610cv
Sous la vitre arrière, un monstrueux V10 de 5.2 de cylindré, développant 610 ch.

Sous la vitre arrière, un monstrueux V10 de 5.2 de cylindré, développant 610 ch. Evidemment les performances sont ahurissantes, à l’image du 0 à 100 km/h oublié en 3.2 secondes, et la vitesse maximale bien au-delà des 300 km/h. Pour accompagner ce bloc, une boite de vitesses automatique à double embrayage baptisée « Lamborghini Doppia Frizione » pour des passages de rapports éclairs.

Huracan LP610-4

La Lamborghini Huracan s’apprête à débarquer sur les routes, et ainsi rendre le plus bel hommage à la Gallardo, en faisant encore mieux rayonner le Taureau de Sant’Agata sans toutefois renier son aïeul.