Le cinéma s’approprie l’histoire des Couturiers pour attirer le public dans ses salles obscures. Après Chanel, voici venu le tour de Monsieur Saint Laurent, artiste (dé)complexé ; ravagé par sa timidité, sa créativité débordante et ses excès. Le film est sorti le 8 janvier 2014 et dépeint un portrait de l’homme torturé et intriguant.

yves saint laurent

Lorsqu’il naît le 01er août 1936 à Oran, ses proches sont loin de se douter que le garçon prénommé Yves Henri Donat Mathieu-Saint-Laurent va bouleverser l’histoire de la mode de par sa créativité et son envie d’excellence.

Yves Saint Laurent est l’ex-assistant de Dior

Sorti le 8 janvier 2014, le biopic de Jalil Lespert « Yves Saint Laurent » raconte l’histoire de l’homme. Ex assistant de Dior, il prendra la tête de la direction artistique à la mort du fondateur avant d’être écarté comme un mal-propre suite à son appel pour le service militaire et son hospitalisation pour dépression au Val de Grâce.

yves saint laurent 1

Dépressif et excessif, Saint Laurent ouvre pourtant sa propre maison de Couture en association avec Pierre Bergé, rencontré en 1958, et présente sa première collection en janvier 1962.

Le film parcourt (trop) rapidement les collections phares du créateur comme « Trapèze » ou « Mondrian » et survole les révolutions apportées par Saint Laurent dans le vestiaire féminin comme le caban, la saharienne, le tailleur ou le smoking revisité. Son affection pour Andy Warhol ou Zizi Jeanmaire est explicitée, le choix de s’orienter pour le prêt-à-porter est survolé, le rythme infernal des multiples collections sont évoquées, seulement évoquées alors qu’elles sont responsables de la descente aux enfers de l’homme.

Le trailer ici :

 

Le film explore les facettes d’un homme plongé dans l’alcool, la drogue à profusion, le sexe et l’abandon de soi, à croire que les journées de Saint Laurent n’étaient faite que de tous ces faits.

Pierre-Niney-et-Guillaume-Gallienne-dans-Yves-Saint-Laurent

Dommage. Le film met pourtant en exergue les talents du prodigieux Pierre Niney. Il n’incarne pas Saint Laurent mais est Saint Laurent. Autre point positif, le biopic met en évidence le soutien indéfectible de Bergé durant quatre décennies et la relation passionnelle entre Pierre Bergé et Yves Saint Laurent, une histoire de sentiments sincère et difficile.