Galliano 33

La fashion week « Homme » a réservé son lot de surprises. Parfois bonnes, souvent mauvaises, elles révèlent la créativité (ou l’absence de celle-ci) des designers auxquels les consommateurs et les dirigeants des maisons de luxe demandent toujours plus. 
Sous l’impulsion de Gaytten, la collection Galliano Printemps/Été 2014 surprend.

XXL, voici le mot d’ordre de cette collection. Du pantalon à la veste en passant par la chemise, le style est ample, léger et frais. On assiste à une surexposition des matières pour un rendu plutôt surprenant … conservant les codes « Galliano » avec par exemple les drapés. Entre couleurs estivales et tonalités plus sombres, les pièces se parent d’imprimés graphiques, de rayures et de pois. Que ce soit pour les tenues du jour ou de soirée.

On ose, on aime, on porte du Galliano réinventé par le créateur de la ligne Bill Gaytten. A-t-il encore besoin du nom de l’ex-enfant terrible de la mode ou doit-il désormais s’affranchir seul ?

On a pas aimé

Les creepers, populaires dans les années 50, ressorties par Prada pour l’une de ses saisons, il faut désormais comprendre que ce n’est plus possible de porter ça.