IrisVHerpen 09

Mise en scène spectaculaire, structures inédites, matières totalement novatrices, Iris Van Herpen développe une mode conceptuelle. Ses collections sont saluées pour son audace et son inventivité. Depuis, juillet 2011 elle défile à Paris comme membre invité de la chambre syndicale de la Haute Couture.

L’origine de l’excentricité …

Née en 1984 aux Pays Bas, elle se dirige rapidement vers l’univers de la création. Sa passion pour la dance l’encourage à suivre des études d’Arts à l’ArtEZ Institute of Arts d’Arnhem, dont sont également sortis de cette école Viktor & Rolf et Lucas Ossendrijver (styliste de Lanvin Homme). C’est au cours son parcours qu’elle s’intéresse véritablement à la mode. Diplômée en 2006, elle présente alors des collections complexes et très structurées. De nombreuses personnalités ont porté ses créations comme la chanteuse Björk ou encore Lady Gaga. Atypique, elle collabore également avec des artistes de diverses disciplines : architectes, chorégraphe, danseur, réalisateur, etc. Toutes ces rencontres nourrissent son imaginaire et lui permettent de créer une mode conceptuelle.

Au service de la créativité

La singularité d’Iris Van Herpen se trouve tant dans son style que dans sa recherche continue de nouveaux matériaux. Elle sculpte ses modèles avec des tissus innovants et inédits dans lesquels la technologie joue un rôle majeur. Inspirée par la science et les rêves, la créatrice redéfinit l’usage des matières. Ainsi, polyamide, rhodoïd ou encore plexiglas remplacent la soie, la dentelle et les autres matières habituellement utilisées. L’engouement de Van Herpen pour les nouvelles technologies lui permet de proposer la toute première robe réalisée avec une imprimante 3D. Iris allie tradition et innovation dans ses collections Haute Couture.

Le luxe de la nature

Pour sa cinquième collection Haute Couture, intitulée Beyond Wilderness, l’artiste s’inspire de la Nature. Ses créations, préparées en collaboration avec Jolan van der Wiel, défilent dans un simple décor et tentent d’expliquer les forces de la nature. Après la haute tension de sa dernière collection, l’artiste met en scène le phénomène d’attraction et de répulsion avec en plus l’exploration des forces de la nature humaine. Formes radicales, détails remarquables, travail à la main, la collection offre une dimension humaine à la Haute Couture riche d’une pauvreté créative. Les matières comme le silicone et les impressions 3D servent la vision presque futuriste des énergies de Dame Nature. Le noir et l’écru dominent très largement mais une robe argentée apporte une belle représentation d’un monde en pleine mutation. À moins que celle-ci ne soit simplement qu’un miroir du monde qui nous entoure.

Retours aux interrogations

Que l’on apprécie ou non le style d’Iris Van Herpen, ses collections poussent aux interrogations suivantes : quel est l’avenir de la mode ? La signature d’Iris bouleversera-t-elle les fondements de la Haute Couture ?

Quoi qu’il en soit, la prochaine collection Haute Couture marquera encore une fois les esprits. À découvrir sur luxurydesign.