Guerlain Champs elysées Homme Idéal

C’est les yeux grands ouverts que le jeune garçon découvre avec émerveillement la façade faite de pierres blanches, de sculptures et recouverte d’une myriade de fleurs blanches. Une escale champêtre au cœur de la plus belle avenue du monde, où il est venu chercher un cadeau pour un être cher. Accompagné par sa grand-mère, il entre avec précaution dans la boutique historique et monte l’emblématique escalier de la Maison de parfumerie.

Il découvre alors un sublime verger où citrons, mandarines et autres agrumes forment un ensemble coloré et harmonieux. Au milieu de ce jardin verdoyant, se trouve un flacon, éclairé par une douce lumière centrale. Le petit garçon lâche la main de sa grand-mère et s’approche à pas feutrés, comme hypnotisé par l’objet luxueux.

« Mamie, est-ce que je peux toucher ? » «  Mais bien sûr Léo». Une conseillère lui dépose délicatement le lourd récipient carré au creux des mains. Il observe alors avec attention les différentes facettes du flacon dont certaines sont couvertes de noir mat, et ne peut s’empêcher de soulever le lourd capot.

HOMME_IDEAL_SIGNATURE
Il est alors pris dans un tourbillon de senteurs : il retrouve le côté acidulé des agrumes aperçus dans la boutique, adoucis par la fleur d’oranger. Puis le cœur puissant du parfum l’interpelle : « Ça sent la frangipane mamie! » « Votre petit-fils est un futur nez madame, s’exclame la demoiselle. Il s’agit bien d’amande naturelle, mélangée à de la fève tonka suivie d’une légère touche de vanille. » « Mais je sens autre chose… on dirait les chaussures de Papi !» réplique le garçonnet. « Dans ce cas, ton grand-père doit porter du cuir, car c’est sa puissance que l’on retrouve dans ce parfum. Si tu es bien attentif Léo, tu pourras aussi découvrir d’autres senteurs qui font partis de la famille des arômes boisés comme le vétiver d’Inde et le cèdre » précise la jeune femme.

Le petit garçon tend alors le flacon à sa grand-mère : « Sens, mamie, ça me rappelle drôlement Papi ! ». La vieille dame découvre le nom de ce délicieux jus : l’Homme Idéal. « Mais mon chéri… l’ homme idéal n’existe pas ! » « Peut-être Mamie, mais son parfum, si ! C’est celui-ci qu’il nous faut pour Papi »

PB_GUERLAIN-4808_CMJN300

Un moment plus tard, le petit garçon ressort de la boutique les yeux remplis d’étoiles. Il a obtenu la permission de se parfumer légèrement. Il serre plus fort la main de sa mamie et presse le sac contenant le précieux flacon contre sa poitrine. Papi va être content… « Dis Mamie… la dame m’a dit que je pourrais être un nez. Mais c’est quoi un nez ?» « Un nez mon chéri, c’est celui qui créé les parfums. Il choisit parmi des centaines d’odeurs celles qui seront parfaites pour sa future création ».  Léo accélère le pas, il sait ce qu’il veut faire plus tard. Devenir nez. Et il a toute la vie devant lui pour réaliser son rêve.