Girard perregaux

Depuis 1791, la société Girard-Perregaux donne vie à des montres inoubliables. La Ducat Florentin, la Esmeralda ou encore la Vintage 1945 ont contribué à sa légende pendant que leur créateur accédait au statut d’artiste. Aujourd’hui, après plus de deux cents ans de prouesses et pléthore de merveilles à son actif, cette vieille dame de l’horlogerie ne manifeste aucun signe d’essoufflement. En effet, une pièce de premier choix vient de nouveau enrichir son catalogue. Nommée Tourbillon Bi-Axial Titane DLC, cette œuvre dont Girard-Perregaux peut se montrer fière constitue un modèle de sophistication technologique en même temps qu’un bijou suscitant les applaudissements.

Car il est bien difficile de ne pas succomber à son charme. Qui peut demeurer insensible face à son boîtier ? Qui refuserait de se laisser séduire par le style de ce dernier à la fois raffiné, futuriste et minimaliste ? Il présente une conception en titane DLC noir qui, additionnée au contraste entre les couleurs et les matériaux, met en lumière l’architecture moderne du mouvement iconique. Un bracelet en alligator noir avec boucle déployante le maintient au poignet tandis que sa glace et son fond saphir laissent apparaître son tourbillon bi-axial. Quant à son mécanisme non moins apparent, seul un génie peut l’avoir enfanté. Ce chronographe étanche jusqu’à 30 mètres de profondeur et disposant d’une réserve de 72 heures renferme un mouvement mécanique GPE0201 à remontage manuel. Il possède deux cages concentriques d’un poids de 0,80 gramme, pourvues de plus de 110 composants et permettant de compenser les écarts de marche occasionnés par la gravité terrestre. Une cage interne portant le balancier, le spiral ainsi que l’échappement effectue un tour complet autour de son axe en quarante-cinq secondes. Une cage externe accomplit une révolution en une minute et quinze secondes, autorisant une rotation sur un second axe.

T_A4_99810_24_000_BA6A

Enfin, une révolution complète s’achève en trois minutes et quarante-cinq secondes. Autant de capacités qui forcent l’admiration tant porter les yeux sur ces mouvements revient à contempler un ballet aérien.

Ces qualités hors du commun, toute personne aimerait les fixer autour de son poignet. Pourtant, Girard-Perregaux n’a produit la Tourbillon Bi-Axial Titane DLC qu’en huit exemplaires. Une telle technologie et une esthétique si soignée pour un nombre aussi restreint d’acquéreurs aurait de quoi alimenter des regrets voire de la frustration. Mais la valeur de cet objet avant-gardiste n’en est que plus accrue. Tout juste dévoilée au monde, cette pièce d’exception devient une pièce de collection qui témoigne de la maestria de Girard-Perregaux et qui consolide la réputation de la Suisse, royaume de l’horlogerie par excellence.

Girard perregaux