Ouvert il y a quelques mois, le restaurant Steaking est un lieu secret à Paris où les gentlemen et les esthètes peuvent découvrir le plus grand bar à whiskies.

Étage steaking paris

Steaking, le plaisir des Hommes

C’est l’un de ces endroits où l’on va entre potes ! Un lieu caché dans une ruelle de Saint-Germain-des-Prés. Sur la devanture, seul un S discrètement gravé m’informe que je viens d’arriver à l’adresse que m’indique mon téléphone. S comme Secret, S comme spécialités, S comme Steaking, le nom du restaurant.

steaking bar whisky viande Paris 1

Amoureux de la bonne viande, Baptiste m’attend au bar. Face à lui, un daïquiri le fait patienter. Je quitte le froid parisien pour entrer dans la chaleur de cet endroit résolument cosy, feutré, ressemblant à ces lieux secrets voire clandestins où les dandys buvaient durant la prohibition. La pierre des murs se mêle au bois des poutres. Je m’installe, trinque avec cet ami venu de loin. La musique rythme le diner de ces gens déjà installés. Sous nos yeux, les pièces de bœufs défilent. 

Le barman semble s’amuser à préparer les cocktails derrière son bar à la lumière tamisée. Quelques clients entrent. Des couples, des amis, des amies, des pères accompagnés de leurs fils, la foule est hétéroclite tant en âge qu’en style. L’élégance et l’amour du bon et du beau sont pourtant les deux points communs des clients que j’observe depuis mon arrivée.

Plat restaurant steaking paris

Alors que les aiguilles de nos montres nous indiquent qu’une heure vient déjà de nous échapper, nous nous installons dans un coin du restaurant. Une fille, élégante et dynamique ma foi, nous interpelle et nous demande si le concept du Steaking nous est familier. À notre « plus ou moins » utilisé comme réponse, elle nous explique avec enthousiasme que le concept du lieu est de ne servir que des pièces de bœuf venues des quatre coins du monde, sélectionnées pour leurs qualités exceptionnelles.  

Sur les cartes, le bœuf Wagyu d’Australie, l’incontournable Back Angus d’Amérique, le très recherché bœuf irlandais ou encore le distingué bœuf argentin sont présents. La demoiselle nous explique l’originalité des bœufs wagyu, placés dans un environnement calme et nourris avec une alimentation très stricte dont la viande tendre et marbrée est obtenu grâce à certaines techniques incluant l’addition de bière à l’alimentation des bœufs, des massages au saké, ou encore la diffusion de musique classique dans leur environnement. Puis, elle nous parle de l’exceptionnel, le bœuf de Kobe. Autorisé depuis peu sur le territoire français, le restaurant en possède 24 morceaux seulement. Cette spécialité japonaise, rare, réputée pour sa texture persillée et plus grasse qu’à l’habitude est à disposition pour enchanter ceux venus en quête de plaisirs fins.

Plat 2 restaurant steaking paris

Alors que le Médoc libère ses arômes forts dans nos verres, les pièces de bœufs (imposantes) succèdent aux entrées et livrent leurs secrets. L’onctuosité me fait oublier que je m’apprête  à manger deux à trois cents grammes d’une viande venue d’Australie. Nos discussions sur nos vies futures s’orientent désormais sur les plats que nous dégustons et l’originalité de ce lieu décidément étonnant. Avec 8 choix d’accompagnement, le plat principal comble nos appétits d’hommes affamés.

Après un dessert complète le repas. Le vrai dessert se passe à l’étage, au troisième niveau.

Le Gentlemen’s Club du Steaking

Depuis les dernières marches menant au dernier étage, on aperçoit déjà les fauteuils d’aviateurs mêlant le cuir à l’acier. Le comptoir est digne de ceux que l’on trouve dans les bars huppés de New York. Il s’agit là du plus grand bar à Whisky de Paris. Comme pour la viande, le whisky provient du monde entier et est généralement en édition limitée. Le Nikka venu du Japon sera notre partenaire.

steaking bar whisky viande Paris stk-7

Baptiste prend place dans un Chesterfield disposé juste à côté, face au grand écran sur lequel un vieux film est diffusé. Nous sommes biens, détendus, heureux parmi quelques individus venus savourer la même chose que nous, du bon, du beau, de l’exclusif.  Pour achever la soirée, Baptiste l’épicurien choisit un cigare cubain parmi la vaste sélection proposée.

 

La fin de soirée s’écoule dans le plus grand bar à whisky de la ville. En quittant le lieu tard dans la nuit, nous sommes deux autres hommes venant de trouver un nouveau repère élitiste.

Fumoir steaking
crédit photo : my name is odd

Plus d’infos sur le Steaking

Les bouteilles d’exception de Whisky : Port Ellen (31 ans), Kavalan Sherry Cask, Glenfiddish, Hibiki (30 et 21 ans). Prix des Whiskies en général : de 18 euros à 260 euros le verre (4cl).

Bouteilles d’exception de vin : Petrus 2008, Cos d’Estournel 2005, château Palmer 1998, château Côte-Rôtie Château La Turque, Châteauneuf-du-pape du Vieux Télégraphe. Prix : de 28 à 2800 euros la bouteille.

Des cigares cubains sont uniquement proposés : Cohiba Behike (52, 54, 56), Romeo et Juliette, Montecristo, Partagas, Uppmann. Prix : de 9 à 60 euros.

Les viandes proviennent de 8 pays différents.

Le Steaking est un lieu privatisable.

steaking bar whisky viande Paris stk-1

L’adresse

Adresse : 3 Rue du Sabot – 75006 Paris
Tél. : 01 42 22 78 82
Pour réserver : reservations@steaking.fr
Pour en découvrir plus, cliquez ici

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé