Envie de mettre vos sens en ébullition ? Envie d’une escapade dans une contrée lointaine tout en restant à Paris ? Nous avons le lieu pour vous ! Situé dans le quartier du Marais, au 42 rue de la Sainte Croix de la Bretonnerie, le BAOBAR invite à une échappée belle.

Photo : Luc Boegly
Photo : Luc Boegly

Le décor du BAOBAR

Imaginé par le talentueux Régis Botta, le lieu mêle la flamboyance chinoise à la pureté des lignes japonaises. Dans ce long « tunnel », l’architecte utilise des « portes de lune » pour séparer les espaces aux murs laissés bruts. Ainsi, il provoque une intéressante confrontation des matières entre les plafonds en chêne massif, la pierre des verticaux et le laiton du mobilier.

Photo : Luc Boegly
Photo : Luc Boegly

Entre tradition et modernité, ce lieu fait aussi appel aux couleurs et à l’architecture du Japon et de l’Asie d’une manière plus générale… Les arches rouges se confrontent au jaune flamboyant et lumineux du sol, tandis qu’une lumière douce et chaleureuse se dégage du plafond et du mur. Ce dernier rappelle d’ailleurs les fenêtres japonaises en papier de riz. Avec ce BAOBAR, Régis Botta invente un lieu design et fonctionnel ! La courbe, largement présente dans cette architecture, évoquent la forme du plat principalement servi dans ce restaurant : les baos, ces petits chaussons taiwanais cuits à la vapeur et généreusement garnis.

On s’échappe de la foule remplissant la rue. Une fois à l’intérieur, on s’évade dans un autre monde. On s’y sent bien !

Régis Botta - Photo : Karine Belouaar
Régis Botta – Photo : Karine Belouaar

On s’installe à table ou au bar. Au bar, le spectacle est garanti ! Après un passage en Asie et aux États-Unis, la cheffe Joëlle Karam donne une énergie incroyable à son équipe !

On y mange quoi ?

Sous nos yeux, les assiettes sont dressées avec minutie, patience et passion ! On se laisse tenter par la caractérielle patate douce & crumble servie avec sa sauce spicy peanut, par le mulet et son émulsion wasabi wakame ou encore par le poulet fermier grillé et sa sauce spicy gojuchang ! Les plats emmènent nos sens dans un voyage incroyable et étonnant.

286442603_1070242360593232_7332272411446643400_n

Pour la suite, c’est au tour des baos de prendre le devant de la scène. Cinq recettes (végétarien, poisson ou viande) sont proposées. Nous choisissons le « beef bao » et le « chicken bao ». Très vite, deux pains vapeur sont placés sur les assiettes. La cheffe s’empare d’une sauce ail rôti et tamarin qu’elle dispose sous une viande de bœuf marinée et travaillée au barbecue binchotan. Carottes et pickles d’échalote sont ajoutés pour finaliser la préparation !

286267906_526839742472091_446971442930722227_n 286910205_417118806980474_5080309490423673576_n

Deux autres pains vapeur sont en cours de préparation. Comme pour une opération chirurgicale, les ingrédients sont apportés sur un plateau. Le poulet fermier mariné est délicatement intégré dans le pain, puis le kimchi blanc et la sauce ail rôti & miso sont ajoutés avec précision. Le tout est servi avec beaucoup de soin et d’attention !

286751531_1033857603926037_7488458476803879847_n

Pour conclure

On a adoré le cadre de ce Taïwan fantasmé et festif dans lequel les courbes japonaises se marient aux couleurs des festivités chinoises. On a aimé la quiétude à notre arrivée et l’ébullition du lieu en sortant !

Enfin, nous avons été agréablement surpris par la Cheffe, son équipe, les talents, les mets et le service de ce lieu étonnant ! Bravo !

Retrouvez toutes les informations sur Regis Botta ici et sur le BAOBAR ici