C’est à Marbella que nous avons découvert la Casa La Concha, une villa nichée en bordure des montagnes magnifiques. Découvrez ce luxe discret et cette ville méconnue.

marbella 10

Il a fallu partir non loin de Paris pour retrouver le soleil chaud. L’hiver n’avait pas été réellement très froid mais le printemps était encore bien loin pour pouvoir retrouver cette luminosité nécessaire pour se sentir bien.

Nous avons pris un billet, survolé les mers durant 2 heures pour finalement atterrir à Malaga. Le chauffeur a roulé 45 minutes jusqu’à Marbella, cette ville connue par une élite faite de rois, dignitaires de haut rang, et personnalités en provenance des Emirats, de Russie et de pays au pouvoir d’achat démesuré comparativement au commun des mortels. Le Roi Fahd y avait établi son fief. Le palais du Roi est, par ailleurs, situé à 50 mètres à peine de la Casa La Concha.

marbella 31

Il a fallu s’engouffrer dans les petites rues de la ville, arriver aux pieds des montagnes pour trouver la Casa La Concha, une résidence charmante faite d’une demeure principale et de 6 petites maisons nichées dans la végétation. L’architecture de la demeure est typique. Les murs blancs attire le soleil alors que le jardin tropical évoque l’été, la farniente, le bonheur.

marbella 1

Marie Hélène, la propriétaire et décoratrice des lieux, nous a accueilli comme des amis. Son lieu de détente et de paix est devenu le nôtre pour quelques jours. Nous y avons pris nos aises, nos repères pour finalement s’y sentir bien, comme chez soi. Marie Hélène nous a donné carte blanche pour découvrir cette maison, encore vide à cette période de l’année. Puis, elle nous a confié les différentes indications et les bonnes adresses pour passer un excellent moment à Marbella. Nous avons pris note…

marbella 14
marbella 8

marbella 27
marbella 15

Après avoir déposé les valises dans notre maison, nous sommes sortis au jardin pour sentir les fleurs en pleine explosion de bonheur sous un soleil radieux. Puis, je suis rentré dans la maison. Dans le salon, face à la grande cheminée, les livres s’amoncelaient, les grands canapés blancs invitaient à la détente, et plus loin, la statue de bouddha veillait à quiétude de l’ensemble.

marbella 5

Nous nous sommes retrouvés dans le salon, à lire, au coin de la cheminée. Le bruit de la cheminée semblait charrier le petit souffle frais venant de la porte vitrée encore entrouverte. À Marbella, on ouvre toutes les portes en journée pour aérer la maison avant que le froid nocturne ne revienne. Nous avons longtemps observés les pièces d’art, les peintures, les sculptures.

Intrigantes, voire surprenantes, nous avons appris qu’elles étaient issues de l’imaginaire des propriétaires. Puis, nous sommes partis en bord de mer. Il a fallu marcher une vingtaine de minutes, juste assez pour découvrir que Marbella était une niche, une ville où le luxe est préservé derrière de grands murs, comme pour garder secret les richesses que les propriétaires possèdent ici.

marbella 28

Et puis, nous avons pris le temps de parler, de nous retrouver, de savourer ces instants de silence qui pourraient, pourtant, être gênants mais qui sont, pourtant, essentiels. La plage était belle, presque déserte. Quelques familles s’y promenaient. En cette saison le très huppé Marbella Club était encore fermé. Les boutiques de luxe situées sur la promenade, quant à elles, étaient ouvertes, recevant les quelques clients présents à ce moment.

marbella 19

marbella 20
marbella 18

Les jours suivants, nous avons pris le temps de de découvrir la ville, son golf et ses plages, nous avons profité de la piscine, du jardin tropical, et surtout, de Marie Hélène avec laquelle nous découvrons la culture locale. Dans la cuisine chauffée par la cheminée, nous discutions du luxe, de nos professions, de la politique du pays, de coutumes des personnalités venant chez elle. Nous avions réellement le sentiment d’être chez une amie à qui nous pouvions tout confier. Nous étions traités comme les Princes et les Princesses ou encore les grands héritiers, qu’elle a pour habitude de recevoir. Ici, le luxe ne réside pas uniquement dans la Casa La Concha mais plutôt dans la simplicité et la dimension humaine des propriétaires. Ici, le vrai luxe n’est pas à la vue de tous, il est caché pour se protéger…

marbella 4

On vous invite à aller à la Casa La Concha, pour découvrir une ville méconnue au mélange culturel improbable et au luxe discret… Marie Hélène vous donnera les bonnes adresses pour découvrir la veille villes et les bons restaurants.

Pour plus d’infos, consultez le site Casa La Concha

Crédit Photos : Thomas Van Geete