Surplombant le Strip, le Mandarin Oriental est l’un des meilleurs hôtels de Las Vegas. Découvrez l’expérience unique de ce lieu plusieurs fois reconnu pour son savoir-faire.

las-vegas-exterior-views-boulevard-dusk-2

Mandarin Oriental Las Vegas, un mirage dans la ville du jeu

L’avion a survolé l’océan pour terminer sa course au-dessus du désert du Nevada. À peine débarqué au McCarran International Airport, une Mercedes Benz Serie S patiente pour mon transfert. La porte s’ouvre, la chaleur du désert s’estompe sous le pouvoir d’une climatisation discrète mais efficace. L’accueil fait par le chauffeur américain marque la rupture avec la France, la langue, et toutes mes habitudes.

Plus on s’enfonce dans les terres désertiques, plus la route me paraît infinie. Et puis, au loin, Vegas apparaît comme un mirage. Peu à peu, la voiture défile dans la ville. L’agitation dans l’immensité, voilà l’image qui me vient en tête… Ici, les buildings prennent la forme de pyramides, de forteresses issues du Moyen Âge, de gratte-ciels New Yorkais ou encore de monuments vénitiens en version quadruple XL. Approchant du complexe Aria, une destination urbaine et moderne, la voiture ralentit progressivement. J’arrive face à un immense immeuble recouvert d’un verre brillant dans lequel le soleil vient se refléter. 47 étages, 392 chambres et suites, 225 résidences, me voici dans ce que j’appelle souvent la démesure architecturale (américaine). L’homme descend mes valises, un valet vient immédiatement les récupérer tout en me saluant, j’entre dans ce qui deviendra durant quelques jours ma résidence.

las-vegas-sky-lobby-views-dusk-1

Dans l’ascenseur des centaines de questions me tourmentent. Le trajet vertical s’arrête déjà, je franchis le 23ème étage, là où se situe la réception. Dans ce Sky Lobby, je pénètre dans un espace où le marbre noir domine l’espace. Quelques pièces d’art décorent l’ensemble mais c’est la vue qui m’attire instantanément. Face à moi, l’horizon s’illumine de milliers de lumières, Paris a installé sa Tour Eiffel miniature à proximité d’un immeuble gigantesque aux toits Haussmanniens. Je comprends soudain pourquoi la décoration de ce Sky Lobby est si minimaliste… La vue fait office de décoration… J’observe le panorama un long moment en profitant de la quiétude de ce lieu.

las-vegas-room-mandarin-premier-room-1

Dans ma Mandarin Premier Room, la palette de couleurs se fait neutre. Les meubles contemporains reprennent le même code colorimétrique et s’agrémentent d’une touche florale appréciable… Le lit m’invite au test de « confort » désormais devenu un rituel à chacun de mes périples. Posé sur le lit ferme à souhait, j’aperçois d’un côté un large bureau et de l’autre une vue spectaculaire sur un Paris repensé et l’incontournable Strip.

Musique zen en fond, je découvre peu à peu l’espace et les services proposés. Housekeeping deux fois par jour, carte à coussins, technologie High Tech pour le contrôle de la lumière, de la température et des multiples divertissements, je sens que je vais très vite m’habituer à cette nouveauté. Les touches asiatiques parsemées ici et là ne manquent pas de me rappeler que je suis dans l’un des meilleurs groupes hôteliers, plusieurs fois récompensé et reconnu pour son savoir-faire.

Mandarin Oriental Las Vegas, une invitation au Lacher Prise

las-vegas-spa-orchid-suite-1

Impossible d’oublier l’expérience Spa du MO, c’est pourquoi je me dirige vers ce sanctuaire perdu au cœur de l’agitation de Vegas. J’entre alors dans un espace où l’expérience holistique unit les techniques modernes aux thérapies traditionnelles. Tandis que la chaleur s’offre à moi, l’eau livre son odeur singulière et apaisante. On m’installe alors afin de commencer ma relaxation.

À cet instant, mon danger est celui de ne pas maitriser le Lâcher Prise

Après le massage des pieds, c’est dans une suite privée que le rituel se déroule. Dans l’espace recouvert de bois noir, une vaste table de massage habillée d’une couverture blanchâtre et de coussins d’un sublime vert brillant m’accueille. Face à moi, le Strip et le panorama étincelant me serviront de toile de fond pour une heure et trente minutes. J’ai l’impression de dominer le monde. Je surplombe la ville de tous les dangers. Je me sens moi-même en danger, en réalité. À cet instant, mon danger est celui de ne pas maitriser le Lâcher Prise.

Après une écoute attentive de ma spécialiste, je sens les huiles spécialement créées pour le Mandarin Oriental parcourir mon dos. Les mains de la masseuse commencent un balai sur ma peau embaumée par une saveur délicate. Dans la pénombre de la pièce, le silence est frappant. Au commencement, je pensais au futur. Mon regard était perdu sur la ville et son gigantisme. Puis, sous l’effet de ce Mandarin Oriental Signature Spa Therapies – Signature, le passé, le présent, le futur se sont confondus, se sont transformés en une fraction de secondes. Je me suis laissé transporter dans un ailleurs lointain…

Demain, je vous livrerai la suite de l’expérience et la réalité.

las-vegas-spa-private-suite-1