Ouvert récemment dans le 7ème arrondissement de Paris, le Cinq Codet a de quoi surprendre les amoureux du luxe et les collectionneurs d’art… Entrez dans cet hôtel et découvrez la signature Nuel.

1_AGENCE NUEL_LE 5 CODET_C BIELSA--facade nuit-01 md

À cette heure de la nuit, la ville lumière s’est endormie, ou presque. Une voiture traversant le boulevard, une moto circulant dans la rue adjacente et le silence rompu domine mon environnement… Face à un ancien central de France Télécom construit dans les années 30, mon taxi s’arrête.

Un lieu cherchant à s’émanciper des codes de l’hôtellerie et de la standardisation

Lignes fuyantes pour les flancs, lignes courbes pour l’entrée, et lumière blanchâtre pour l’ensemble, la façade prend des allures d’un vaisseau amiral et admirable. Les fenêtres en bandeau laissent apercevoir l’intérieur, chic et artistique. La transparence semble être un jeu pour cet hôtel que l’on m’a décrit comme un lieu cherchant « à s’émanciper des codes de l’hôtellerie et de la standardisation ».

5_AGENCE NUEL_LE 5 CODET_C BIELSA-chambre 408-08 md
3_AGENCE NUEL_LE 5 CODET_C BIELSA--terrasse 25 md

Dans le lobby où les œuvres d’art dialoguent avec les photographies de Jean-Pierre Porcher, je patiente dans la quiétude. La chaleur s’empare peu à peu de moi et me fait rapidement oublier le froid ressenti en sortant furtivement du véhicule. Le temps réservé par le réceptionniste à informer le client face à moi, me permet d’observer les grands abat-jours cubiques suspendus ici et là.

7_AGENCE NUEL_LE 5 CODET_TRILLARD 04

Plus loin, le bureau du concierge « Clé d’or » reprend les codes de l’agence Nuel et attire mon attention. Je sais que j’aurai besoin de lui durant mon séjour. L’accueil efficace et amical me donne le sentiment d’être un habitué, voire un ami des lieux. J’en profite alors pour m’informer sur ce nouvel hôtel situé non loin de la Tour Eiffel, des Invalides et du Musée Rodin.

2_AGENCE NUEL_LE 5 CODET_C BIELSA--02 md

À ma question concernant le nombre de chambres dont dispose l’hôtel, la réceptionniste me répond « 67 chambres et suites, dont 7 Junior Suites, 3 Junior Suites Duplex et 4 Suites signatures nommées Le Dôme, Eiffel, Rodin et Louis Codet ». Je comprends rapidement que l’ouvrage qui me semblait être un véritable navire est en réalité un hôtel à dimension humaine.

19_AGENCE NUEL_LE 5 CODET_TRILLARD 72C

J’ai réservé une suite en duplex, identique à celle dans laquelle un ami a résidé. En poussant la porte, c’est un esprit loft que je découvre. Face à moi, les grandes baies vitrées périphériques me laissent apercevoir Paris dans toute sa splendeur. Les toits dorés des Invalides brillent de mille feux, alors que la chambre est encore plongée dans une lumière tamisée et douce. Une large banquette épouse l’angle de l’ouvrage pour m’orienter vers l’escalier en haut duquel je trouve la fameuse suite tant attendue depuis le moment où je me suis levé. En gravissant peu à peu les marches, je quitte le premier étage au décor fait de bois et de verre pour atteindre un cocon lumineux et reposant. Ce n’est évidemment pas le lit qui me surprend puisqu’ils sont, en général, similaires d’un hôtel à l’autre mais bien l’espace nuit, dans sa globalité. Rideaux tirés, cadres accrochés aux murs sombres, lumière chaleureuse, c’est dans une ambiance cosy et contemporaine que je commence à me relaxer. En gravissant les marches, je remarque la baignoire îlot au pied du lit. Sans plus attendre, je laisse couler l’eau chaude pour un moment de détente. Mon portable vibre. Elsa m’annonce que son taxi approche.

16_AGENCE NUEL_LE 5 CODET_TRILLARD48
17_AGENCE NUEL_LE 5 CODET_TRILLARD52 copie

Notre week end en amoureux va alors commencer sous peu… La musique jazzy rompt le silence du duplex plongé dans la pénombre. Je jette quelques fleurs ici et là comme pour lui indiquer le chemin à suivre. En attendant, il ne me reste plus qu’à plonger dans l’eau chaude de ce bain bien mérité. J’entends ses pas dans l’escalier, je sens son parfum au moment où elle s’approche de moi petit à petit, je savoure ses lèvres sur les miennes au moment où elle m’embrasse. J’étais parti ailleurs en me prélassant dans ce bain, elle me rappelle rapidement à la réalité, une bonne réalité. Elle se déshabille, en prenant son temps, en se faisant désirer. Peu de lumière, juste assez pour souligner ses courbes, son corps parfait. Elle se glisse dans l’eau, s’installe contre moi, dans le silence…

Au petit matin, une visite des 400 œuvres de l’hôtel s’impose.  La peinture de Caroline Touzet et de Cyril Destrade-Léveillé, ainsi que les  photographies  de Véronique Durruty  ou de  Gilles Trillard transforment l’hôtel en une véritable galerie d’art dans laquelle les meubles, dessinés par les icônes du mobilier comme Tom Dixon, Patricia Urquiola ou l’Agence Nuel, se côtoient.

L’art se poursuit en cuisine, dans la Show Kitchen. Autour d’une grande table, rappelant l’esprit « table d’hôtes », le Chef converse avec les résidents tout en préparant le nécessaire pour satisfaire leurs envies. Nous prenons place sur les deux dernières chaises hautes restantes. Nous échangeons avec les autres invités de la table, avec le Chef. Nous nous découvrons, dévoilons et apprenons les diversités de chacun. Nous profitons…

cinq codet show kitchen

Après une promenade amoureuse sur les rives de la Seine, c’est dans un contexte isolé que nous nous échappons de la ville. L’hôtel cache en son cœur un abri naturel où un claustra en jeu d’orgue et les essences végétales nous invitent à la détente loin de la jungle urbaine. À l’abri des regards, nous redevenons adolescents, passons notre temps à profiter l’un de l’autre. 10 ans d’amour et toujours la même fougue, Je ressens toujours la même fragilité au fond de moi, celle qui pourrait me faire osciller à chaque fois qu’elle me regarde ou qu’elle m’embrasse. Elsa décide de regagner la chambre afin de trouver l’inspiration pour notre futur appartement. Dans les couloirs, les encorbellements dessinent une géométrique atypique et graphique. Elle me regarde et sourit lorsque je lui dis « N’y pense même pas ». Je sais qu’elle est capable de me refaire la même chose dans notre futur intérieur. On regagne alors dans notre suite en duplex pour redécouvrir cet esprit « appartement de collectionneur » où les arts divers s’entassent et se multiplient, où l’intimité rencontre l’énergie, où la liberté vit…

12_AGENCE NUEL_LE 5 CODET_C BIELSA-terrasse-nuit-01 md
10_AGENCE NUEL_LE 5 CODET_TRILLARD08

Alors que je vois les croquis s’entasser sur le canapé, je m’échappe jusqu’au jacuzzi extérieur. C’est un peu comme une parenthèse temporelle où l’on voyage à travers le temps et le monde. Je me sens comme dans le bain norvégien situé à l’extérieur des habitations. Ici, le cadre est un peu plus exotique de part le bois environnant mais l’effet de bien être est pratiquement le même. Hormis le bruit de l’eau, rien ne perturbe ce moment. Lorsque j’entre, plus tard, dans le hammam, je découvre celle qui occupe mon esprit … Elsa est là, dans une chaleur humide mais relaxante…

31_AGENCE NUEL_LE 5 CODET_TRILLARD 72O

On vit une expérience intimiste et chic, une émotion nouvelle dans un lieu où les codes hôteliers n’existent plus.

Plus d’informations sur le 5 codet