C’est à quelques minutes du célèbre café Le Flore et non loin de l’incontournable Les Deux Magots que se situe le discret mais non moins charmant Hôtel Baume. Sa décoration atypique et ses atouts vont séduire ceux désirant s’évader des classiques et grands hôtels parisiens.

BAUME_45

À deux minutes de la place de l’Odéon, dans ce quartier où il fait bon flâner dans les galeries d’Art ou au Jardin du Luxembourg, l’Hôtel Baume dissimule sous ses 4 étoiles 27 chambres et 8 suites. Y entrer, c’est un peu comme faire un saut dans un melting-pot de décors plus surprenants les uns que les autres, plus séduisants les uns que les autres.

Dès le lobby le ton est donné. Le lieu de vie abritant de multiples espaces se parent de différentes ambiances pour plonger les résidents dans un autre monde. Ici, les nuances de gris se mêlent à la couleur moutarde et au rose poudré, un panel de tonalités qui accentue le style Art Déco.

BAUME_50

Après un passage, rapide et agréable, par la réception, je comprends que l’hôtel Baume possède six thématiques trouvant leur source dans la période Art Déco. Ce mouvement artistique né au cours des années 1910, explosa durant les années 20 avant de décliner dix ans après dans des domaines variés comme l’architecture, la mode et la typographie dont l’usage prit, autrefois, tout son sens dans les affiches et les enseignes. Le thème me séduit déjà … Alors, une fois la clé en main, je file dans ma suite…

BAUME_44

Sur le mur, les images issues d’une autre époque m’accueillent à ma sortie d’ascenseur … Je suis à l’étage « Joaillerie » … Pas celle issue des collections actuelle mais celle d’une époque inspirée par l’élégance d’autrefois ! Les portes semblent être celle d’un coffre-fort.

BAUME_42

 

En entrant, je découvre un petit salon dans lequel les lustres en cristal sont attachés en grappe et son suspendus non loin d’un confortable divan. Dans la chambre, l’espace est optimisé au possible. La déco, quant à elle, se fait solaire avec un imposant miroir réinterprétant les rayons du roi …

BAUME_57

Sur le lit, je m’engouffre dans le confort. Je pourrais presque m’endormir mais je dois encore sortir diner avec des collaborateurs. Après une douche dans la salle d’eau astucieusement aménagée et décorée d’une multitude de petits calissons en céramique, je regagne le quartier.

BAUME_71

Au retour, le réceptionniste me demande si le restaurant qu’il m’a conseillé nous a séduit. Nous prenons quelques minutes pour discuter de l’hôtel, de ses thèmes… Il m’apprend alors que Thibaut Fron et Thierry Martin ont imaginé l’hôtel Baume et sa décoration. Je découvre alors plus précisément ceux-ci !

BAUME_50

Le Parfum, l’un des premiers thèmes du Baume, s’incarne dans des visuels des parfums de l’époque, guidant ainsi les visiteurs à travers les couloirs jusqu’à leur chambre. Réinterprétant le bouchon de flacon Chanel, les portes se parent de lignes strictes, sublimées d’un noir, chic et apaisant. La fragrance « le Baume du Baume » s’amuse avec les sens en se jouant des codes masculins-féminins pour créer l’ambiguïté et faire naître l’émotion…

BAUME_26

La mode se raconte à travers une cabine d’essayage d’un grand couturier. Alors que les fausses plumes entourant un miroir rappellent les créations d’Elsa Schiaparelli,ceux posés sur les portes des placards rappellent l’escalier de la boutique Chanel de la rue Cambon. Une palette de gris, d’or et de rose flâne avec une collection de dessins originaux.

BAUME_10

L’Architecture est évoquée via un univers graphique fort, contrasté et moderne insufflé par l’énergie du pays ayant porté l’Art Déco à son apogée, l’Amérique ! Le cinéma, l’un des autres thèmes du Baume, invite les résidents de l’hôtel dans le 7ème Art d’autrefois, celui passant du noir et blanc à la couleur.

BAUME_68

Tel un studio, les projecteurs illuminent la chambre tandis que les bobines de film servent à la mise en scène d’un décor destiné aux personnalités d’une nuit ou plus…

BAUME_12

L’heure tardive me rappelle qu’il est temps d’aller me coucher. En remerciant le réceptionniste pour ces détails, je regagne la chambre pour m’endormir paisiblement dans ce lit parfait !

BAUME_3

Au petit matin, après un petit-déjeuner rapide, je prépare ma valise et m’apprête à repartir. Je croise à nouveau mon interlocuteur. Celui-ci m’informe que le rez-de- chaussée proposent ses espaces pour y travailler tranquillement même sans résider à l’hôtel … Formule peu habituelle, celle-ci me séduit assurent une tranquillité et un confort de travail dans une ambiance luxueuse et conviviale.

BAUME_28

Après un long moment, je quitte l’hôtel Baume, satisfait de cette nouvelle adresse découverte au coeur d’un quartier où il fait bon vivre !