Comptoir four season shenzhen

À toi qui aimes ces lettres envoyées au gré de mes périples, en voici une nouvelle, expédiée depuis une destination mystérieuse, Shenzhen.

Bienvenue au Four Seasons Shenzhen

Imagine un ancien village de pêcheurs devenu une cité à l’architecture futuriste. Laisse ton imagination créer un jardin géant composé de parcs, de promenades, de lacs dans lequel des tours aux formes diverses et plus extraordinaires les unes que les autres s’élancent comme pour s’enfuir vers le ciel bleu. À la nuit tombée, sur ce patrimoine sacré « Ville du design » par l’UNESCO en 2008, les tons pourpres des plus grands immeubles côtoient le bleu iceberg des plus petits ouvrages. Tandis qu’une lueur verdâtre se dégage des jardins, une lumière orangée s’échappe des rues que les habitants et autres voyageurs prennent plaisir à parcourir.

Grand buffet four seasons shenzhen
Salons four seasons shenzhen

Désormais, laisse tes mains dessiner un immense établissement rectangulaire devenant le miroir d’une ville riche d’une quiétude extraordinaire malgré son dynamisme incessant. Le verre de l’extérieur est le meilleur miroir de la vraie vie. Rédige au sommet le nom « Four Seasons Shenzhen », voici l’écrin choisi pour dépenser mon temps à l’autre bout du monde. À la base de l’ouvrage, imagine cinq fleurs de lotus géantes. Je suis assis près de l’une d’elles.

Architecture four seasons shenzhen

Je suis assis près d’elles et repense à mon arrivée dans ce nouveau lieu, à la fois élégant et design. L’avion s’est posé tardivement sur les pistes chinoises. Une voiture est venue nous chercher pour nous amener jusqu’aux portes du Four Seasons. Les autres sont entrés rapidement. Quant à moi, je me suis laissé subjuguer par les peintures du grand hall alors que le soleil couchant frappait le marbre gris des murs.

Clé récupérée, planning organisé dans les moindres détails, l’heure du dîner ne s’est pas fait. Les valises ont été montées. J’ai emprunté le même chemin qu’elles ! Un temps pour moi, voici le nouvel hymne que je m’étais imposé depuis plusieurs semaines et que je souhaitais encore une fois appliquer. J’ai poussé la porte de la suite. La très faible intensité lumineuse a directement guidé mon regard vers une œuvre réinterprétant les nuages de félicité chinois, savamment éclairée au-dessus de la tête de lit.

Salle à manger four seasons shenzhen

Cette chambre perdue parmi 266 autres en un lieu « confidence », à la fois charmant et discret.

Quelques notes de prune, de vert pâle, de taupe et de doré ainsi qu’un éclairage discret parcourant les plafonds et les parois ont été suffisants pour transformer cette chambre perdue parmi 266 autres en un lieu « confidence », à la fois charmant et discret. Douche furtive dans un espace trop grand pour un seul homme, me voilà prêt pour un énième repas dédié au business. Mon associé a frappé à la porte. L’heure est déjà venue de retrouver l’ensemble des collaborateurs. Pourtant, mon discours n’était guère prêt.

Night view four season shenzhen

Nous avons parcouru un long chemin illuminé par le sol et décoré d’une impressionnante sculpture contemporaine en fil de fer s’étendant sur toute sa longueur du plafond. À l’image de Shenzhen et de son port commercial dynamique, la gastronomie du Four Seasons exprime les saveurs des huit cuisines régionales du pays. Avant de découvrir la cuisine cantonaise du Chef Tse Ma au Zhuo Yue Xuan, c’est au Yi Bar & Lounge, que nous avons retrouvé nos collègues pour un apéritif. Après les grandes portes noires aux formes inspirées de l’art traditionnel chinois, j’ai découvert une ambiance intimiste provoquée par le pourpre des moquettes et des tissus des fauteuils. Le doré des sculptures et des structures confère un aspect chic et tendance, signe distinctif des grands lieux internationaux que nous fréquentons toute l’année. Après un moment à discuter, le dîner a commencé pour s’achever tard dans la nuit.

Baignoir avec vue hotel four seasons shenzhen

Ce matin, assis au pied de ce lotus géant, je regarde ces personnes faisant de grands gestes, guidées par un maître chinois. Il s’agit là d’un cours de yoga. En les regardant, je retrouve cette quiétude ressentie hier en fin de soirée. Oui, comme d’habitude, je n’ai pas pu m’endormir tout de suite. Je me suis promené à travers les étages de l’hôtel. J’y ai découvert la splendeur des Ballroom et autres lieux de réception, la sophistication de l’espace bien-être ouvert 24h/24 mais j’ai surtout passé une partie de la nuit au sommet de l’immeuble pour découvrir Shenzhen de nuit et profiter de la ville différemment.

Une nouvelle journée commence dans ce carrefour économique incontournable. Je dois te laisser.

Piscine four seasons hotel shenzhen