Cabane dans les arbres : Une vue sur la nature

À la recherche d’une cabane dans les arbres perdu au milieu de nulle part ? Souvent loin de l’autre, ma femme a créé « les lettres », une sorte de parcours composé d’indices, un amusement devenu une tradition. Aujourd’hui, Aure entame un nouveau jeu. Que la partie commence …

New York, 17H00 – Un message apparaît sur mon Smartphone.

« Mon romancier, ton voyage se termine, un autre commence. Celui-ci, plus personnel, sera dans la continuité de ton conte : enchanteur et surprenant. Durant ton escale à Londres, mon frère t’accueillera. Il te remettra un billet pour une forêt spectaculaire située à Harads en Suède. Profite de ton voyage. Je t’aime. »

Je cherche sur google un lieu susceptible de correspondre aux indices. Tree Hotel apparaît, Bingo ! Est-ce la bonne piste ? Peu importe, je creuserai celle-ci durant le trajet.

Le vol AA100 de 18h20 est annoncé. Au revoir New York, bonjour la Suède. Rapidement, je télécharge les informations sur mon iPad Passeport et carte d’embarquement vérifiés, fouille effectuée, l’aventure commence.

Cabane dans les arbres : Tree Hotel

Une cabane dans les arbres version luxe

Une fois le déjeuner servi, je me presse d’élucider le mystère. Le dossier s’ouvre enfin. Sur les photos, des cabanes nichées au cœur d’un bois se dessinent. Ils ont été nommés : « THE MIRRORCUBE », « THE CABIN », « THE BIRD’S NEST » ou encore « THE BLUE CONE » et ont la particularité d’apparaître et de disparaître dans le paysage grâce à une architecture particulière.

L’une des cabanes à l’apparence d’un nid, tandis qu’un autre se pare de miroirs et fond dans les arbres. Un troisième ressemble à un objet volant non identifié… pourtant, ils ont tous comme points communs : une esthétique conçue par de grands noms du design alliée à un intérieur contemporain appelant à la sérénité.

En fermant les yeux, je m’imagine déjà aux côtés de « mon évidence ». Un sage, rencontré dans les montagnes tibétaines, m’a dit un jour : « nous sommes destinés à une personne, une seule ». Le jour où j’ai aperçu ma femme, je savais qu’elle serait celle-ci …

chambre Cabane dans les arbres

Londres Heathrow – Escale « petit-déjeuner » – Dans un restaurant, Ethan m’attend.
Ethan: « Hi mec, encore un jeu de ma sœur ?  Où partez-vous cette fois ? ».

Moi : « Où ? Tu la connais mieux que moi. Elle brouille les pistes jusqu’à l’arrivée. J’ai cherché avec les indices laissés dans le premier message. Tu dois avoir la deuxième enveloppe, non ? »

Ethan : « Oui, j’allais l’oublier. Bien vu ! La voici. Ouvre vite ! »

« Mon homme,
Te voilà presque arrivé, sûrement épuisé. Pour compléter ta quête, il faut que tu saches que l’endroit réserve une vue unique sur le monde, décuple l’odorat, équilibre les sens et satisfait les envies de douceur. Ici, tu découvriras les boréales, les saunas, les grands espaces, l’intimité de l’immensité. Nous serons épanouis. Dans les arbres, un nid atypique s’apprête à nous recevoir. Prends l’avion… Je t’attends. »

Tree Hotel Nid hotel dans les arbres cube miroir
Cabane dans les arbres invisible : The mirrorcube

Direction Stockholm

Le géant de fer quitte le tarmac. Ma tablette argentée, habillée d’une pomme à peine croquée, m’ouvre les dernières clés du mystérieux voyage. Aure me raconte : « Prenant son inspiration dans le film « The Tree Lover », le Tree Hotel répondra sûrement à tes interrogations sur la place de l’homme dans la Nature. Dans cet univers, nous parcourrons la neige à traîneaux, dévalerons les pentes enneigées, profiterons de la vie avant de nous retrouver en tête-à-tête autour des plats de Kent & Britta. Puis, la nuit fera le reste … »

intérieur Cabane dans les arbres : Tree Hotel

L’avion survole les grandes étendues immaculées. Au même moment, le roi soleil s’éclipse peignant le ciel d’une couleur orangée. Ici tout semble paisible. Une seule hâte : chérir l’héroïne de mon histoire personnelle.