J’en avais besoin et l’appel de la nature était plus fort. En arrivant à l’hôtel, le bagagiste a pris mes valises et m’a dit « Monsieur, avez-vous besoin d’un service particulier ? ». Je lui ai alors répondu « j’ai juste besoin de ski, de confort, de luxe et de calme ». Tout est déjà prêt. Je ne suis pas entré dans l’hôtel car les Dolomites me faisaient de l’œil.

Alpina Dolomites extérieur

Je les observais pendant le trajet. Le chauffeur me demanda « aimez-vous ce paysage ? ». Je lui ai alors répondu « Et comment, c’est le plus beau paysage au monde ! Il est d’ailleurs inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO ». L’homme me confia alors que Le Corbusier – génie de l’architecture – qualifiait autrefois les Dolomites de « plus belle architecture naturelle du monde » et m’indiqua que le domaine de ski était relié à celui du Val de Gardena. Mon téléphone m’informa alors que 175 km de pistes et 84 remontées mécaniques m’attendaient dès mon arrivée à l’Alpina Dolomites Gardena Health Lodge & Spa.

Le Corbusier qualifiait les Dolomites de plus belle architecture naturelle du monde

Après que l’idée de skier avait fait son chemin dans mon esprit, j’ai alors embarqué mon équipement pour profiter de la poudreuse. Le domaine était splendide et après quelques heures de sport, j’avais envie de succomber à mes autres besoins, le luxe et le confort.

Clé en main, l’homme m’a accompagné jusqu’à l’une des 56 chambres et suites où le luxe et le design venaient d’élire domicile. Le membre de ce personnel au service attentionné me présenta les services d’exceptions, les activités de l’hôtel et les bienfaits offerts. Tout cela, je le découvris en poussant jour après jour, les portes des différents lieux de l’hôtel Alpina Dolomites. Toutefois, je vous raconterai tout ceci après avoir vécu pleinement mon expérience. Le recul et le repos me permettront de vous délivrer l’ensemble de mes sentiments avec la sérénité que l’établissement est en train de m’offrir.