Depuis le 15 octobre et jusqu’au 4 janvier 2015, la maison de cristal Baccarat célèbre ses 250 ans au Petit Palais à Paris.

Baccarat petit palais harcourt©Laurent Parrault

Le cristal de Baccarat fête ses 250 ans au Petit Palais

Pénétrer dans ces lieux, c’est un peu comme retomber dans une autre époque, celle de 1900, des grandes révolutions architecturales et industrielles. Le style à cette période est important. Le Petit Palais sort des terres parisiennes pour faire rayonner la ville et son art à travers le monde. Le péristyle bordant les jardins et les intérieurs finement décorés accueillent depuis de nombreux touristes et amoureux de l’Art.

A peine entré au cœur de ce lieu, on découvre une scénographie étonnante mettant en scène les 250 ans d’histoire de Baccarat ! La maison de Cristal dévoile son savoir-faire et son art au grand public,  et ouvrent ses portes à ceux qui veulent pour quelques heures se replonger dans les grandes soirées où les services et les lustres étaient étincelants. Derrière les vitrines et jusqu’au final grandiose, orchestré dans la Galerie des Lumières, Baccarat présente de la rareté, de l’extraordinaire, de la beauté, et du travail raffiné…

Baccarat petit palais ©Laurent Parrault

Tour d’un Monde en cristal Baccarat

Si la scénographie est élégante, le cristal présenté nous invite à un véritable voyage dans le temps et les styles. C’est ainsi que les vases Simon au décor inspiré par l’Allégorie de l’Eau nous plongent en 1867 comme pour nous rappeler la prouesse technique et artistique de cette œuvre de Jean-Baptiste Simon. Le parcours est ponctué par des moments d’histoire dans lesquels on découvre les fastes des tables d’autrefois, des services à la « françaises » ou «  à la russe ». Baccarat y dévoile son triomphe d’antan, à l’époque où  Charles X, Louis-Philippe, Napoléon III, ou encore des Présidents et Chefs d’Etat s’appropriaient les services en cristal et décoraient leurs palais des commandes spéciales de la Maison. Le Candélabre majestueux « du Tsar Nicolas II », haut de 3,85 mètres, composé de 3 320 pièces de cristal, réalisé en 1896 est un témoin incontestable de ses époques fastueuses. Les commandes furent royales, internationales, spectaculaire et Baccarat nous dévoile aujourd’hui ses merveilles.

Baccarat petit palais candélabre ©Laurent Parrault

Au fil de la scénographie, l’élégance de la Maison montre l’évolution du style et du temps. Le Duc et la Duchesse de Windsor, le Prince Aga Khan III, le Prince Rainier et la Princesse Grace de Monaco, Joséphine Baker ou encore Aristote Onassis auront été marquées par l’excellence de Baccarat. Face aux œuvres, on en oublie les propriétaires de ces pièces. Il ne reste plus que la beauté et le savoir-faire, cette promesse émotionnelle qu’incarne chaque œuvre. Epoustouflant !

On voyage finalement à travers les innovations, vers la recherche du beau et de l’utile pour finalement conclure sur la spécificité de la Maison Baccarat et son travail de « Sculpteur de lumières ». Une série de lustres dont un aux 250 lumières illumine la galerie d’honneur. Moment magique et touchant surtout lorsqu’on se rappelle que derrière ces pièces de cristal, il y a des hommes et de femmes !

Commissaires :
Michaela Lerch, conservateur du patrimoine, directrice du musée Baccarat
Dominique Morel, conservateur en chef au Petit Palais

Pour s’y rendre

Baccarat, La légende du cristal
15 octobre 2014 – 4 janvier 2015
OUVERTURE du mardi au dimanche de 10h à 18h –  Nocturne le jeudi jusqu’à 20h – Fermé le lundi, le 25 décembre et le 1er janvier.
TARIFS
Plein tarif : 11 euros
Gratuit jusqu’à 17 ans inclus
Audioguide : français – anglais Location : 5 euros

Pour réserver, cliquez ici