PDG, CEO, Fondateur/Fondatrice, Chargé(e) de marketing ou de communication, découvrez chaque mercredi l’interview d’un acteur du luxe. Après Frantz Yvelin (La Compagnie), Oliver Krug (Krug), Cédric Galonské (DM Media), ou encore Jean-Luc Pehau-Ricau (Moulin Rouge), c’est au tour de Mr Sacha Farkas – Responsable Audi talents awards – de se confier.


Source : Audi talents awards 2016

Pour introduire Audi Talents Awards

Lancé en 2007, le programme Audi talents awards est le terrain de jeu idéal pour les créateurs de demain. Chaque année, le groupe fait émerger les jeunes talents dans les domaines du design, de l’Art Contemporain, du court-métrage et la musique. Sous les yeux des experts de chaque domaine, les candidats expriment leurs talents afin de remporter le soutien d’Audi et inspirer le futur.

La marque s’engage à do
nner les moyens tant en production qu’en médiatisation pour réaliser les projets retenus. Depuis le début du programme, Les C2C, Cyprien Gaillard, Patrick Jean, Émilie Pitoiset, Manuel Schapira, Benjamin Graindorge, Neil Beloufa, Zuzoom, Grégory Hervelin, Dominique Rocher, Arnaud Lapierre, Constance Guisset, Pascal Lengagne, Rony Hotin, Felipe Ribon, Laurent Graziani, Coralie Fargeat, Romain Quirot, Pauline Bastard ont été remarqués par le Audi talents awards.

Audi talents awards est le terrain de jeu idéal pour les créateurs de demain.


Sacha Farkas

Franck Demaury : Mr Sacha Farkas, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?
Sacha Farkas : Je travaille au sein d’Audi France où je suis responsable des partenariats, du sponsoring et du mécénat. Je suis donc en charge de toutes les associations que l’on peut être amené à réaliser avec des acteurs externes, à long terme ou de manière plus ponctuelle. Au-delà, il s’agit de tous les projets et événements qui nourrissent l’image de marque d’Audi sur des territoires d’expressions qui ne sont pas forcément automobiles, comme par exemple le programme Audi talents awards ou encore le programme de fidélisation myAudi dédié à nos clients.

La difficulté dans mon parcours est peut-être la nécessité de prendre du recul.

Franck Demaury : Quel est votre parcours ?
Sacha Farkas : Je suis diplômé de l’ESC Audencia Nantes en Marketing et j’ai également une formation juridique (Faculté de Droit puis master en Etudes Européennes). J’ai beaucoup évolué dans l’industrie automobile et notamment chez les constructeurs français en France et à l’étranger sur des thématiques liées au produit, au marketing et aux RP. Audi, que j’ai rejoint en 2015, est une marque du segment premium et rayonne bien au-delà de la branche automobile, avec un univers de marque qui dépasse ce secteur et qui est assez singulier, pour pouvoir se différencier de ses concurrents.

Franck Demaury : Quelle a été la plus grande difficulté dans votre parcours ? Les plus grandes satisfactions ?
Sacha Farkas : La difficulté dans mon parcours est peut-être la nécessité de prendre du recul. J’ai de la chance car j’ai toujours évolué dans des domaines passionnants, mais à un rythme très soutenu. Le recul permet d’avoir une réflexion plus stratégique du domaine couvert, au-delà de l’opérationnel qui accapare notre quotidien plus que jamais avec notamment l’hyper connectivité. Il permet également de réfléchir au sens que l’on souhaite donner à ses actions et sa vie professionnelle. Ma grande satisfaction serait d’avoir pu évoluer dans des domaines et des secteurs d’activité que j’ai toujours choisis.

Franck Demaury : Si nous demandions à un proche vos qualités et vos défauts, que pourrait-il nous dire ?
Sacha Farkas : Cette question me rappelle mes premiers entretiens d’embauche où il fallait faire en sorte de tourner ses défauts en qualités, ce qui manquait cruellement de sincérité et ce qui aujourd’hui rend l’exercice encore plus difficile. Disons que la curiosité, l’empathie et l’ouverture d’esprit tout en gardant un esprit de rigueur, un regard méthodique, parfois pointilleux mais nécessaire dans une entreprise sont des éléments qui me caractérisent. À cela se rajoutent de nombreux imprévus et impératifs qui compliquent la gestion du temps… Je vous laisse donc déchiffrer ce qui rentre dans la catégorie ‘qualité’ et ce qui rentre dans la catégorie « défaut » !

Franck Demaury : Quelles sont les qualités nécessaires pour occuper vos fonctions ?
Sacha Farkas : Capacité d’adaptation, ouverture d’esprit, intérêt pour le domaine automobile mais aussi pour tous les domaines qui peuvent s’y associer et compléter un univers de marque avant-gardiste comme celui d’Audi : design, art contemporain, cinéma etc… En parallèle, il faut être capable de mener à bien des projets, en conformité avec les valeurs d’une marque et les « règles » d’un grand Groupe.

Catégorie : Art Contemporain

Cyprien Gaillard
Cyprien Gaillard, Real Remnants of Fictive Wars II, 2004.
Cyprien Gaillard
Cyprien Gaillard

Catégorie : Court-métrage

Magali Magistry
Magali Magistry
Magali Magistry
Magali Magistry

Luxe, design et artisanat

Franck Demaury : Comment pourriez-vous définir le luxe ? L’excellence ? La qualité ?
Sacha Farkas : Ces trois valeurs sont étroitement liées. Le luxe n’existe pas sans l’excellence, l’élégance, la qualité et le souci du détail. Chez Audi, nous préférons le terme premium au luxe car il se fonde sur ces valeurs mais aussi, et surtout, sur l’avant-gardisme et la singularité. L’innovation est au cœur de notre marque car on ne peut être un acteur haut-de-gamme qu’en progressant constamment. Plus que son coût, ou sa rareté, le luxe représente surtout un univers intimement lié au plaisir, au rêve. Le luxe c’est s’accorder une parenthèse de plaisir. Elle peut-être matérielle (un bel objet), mais aussi immatérielle (un dîner partagé).

Franck Demaury : Qu’est-ce que le design ?
Sacha Farkas : Le design est une discipline de création « pluridisciplinaire », à la croisée des genres. Qu’il s’agisse de la création d’un projet, d’un système ou encore d’un objet usuel, de sa conception ou de sa production, le design doit placer l’humain au centre de ses priorités. Le design lie beaucoup de choses : l’esthétique, l’art, la technique et la technologie pour une meilleure qualité de vie. Le but du design est d’inventer, d’améliorer ou de faciliter la vie, il répond à des besoins très concrets et explore de nouvelles possibilités. Un objectif auquel essaie également de répondre Audi à travers ses innovations et avancées successives pour changer le quotidien, en mieux.

Audi R8 Coupé

Audi R8 Coupé

Franck Demaury : Quelle est la place de l’artisanat chez Audi ?
Sacha Farkas : Même si nos voitures peuvent être identifiées comme des produits industriels, le souci du détail apporté à chacune des réalisations Audi – des voitures aux finitions, en passant par l’assemblage et la qualité des matériaux – se rapproche du savoir-faire artisanal.

Franck Demaury : Le luxe et le design peuvent-ils s’associer ?
Sacha Farkas : Oui, tout à fait, car il s’agit là d’associer plaisir, invention et bien-être.

D’Days et vous

Franck Demaury : Pourriez-vous nous présenter les Audi talents awards ?
Sacha Farkas : Audi talents awards est le programme d’accompagnement culturel de Audi France. Il existe depuis 2007 et a pour objectif de soutenir la création émergente dans 4 catégories que sont le design, l’art contemporain, la musique à l’image et le court-métrage. Chaque année, sont élus, sur projet, un lauréat dans chacune de ces catégories. Ces derniers sont ensuite accompagnés (humainement et financièrement) dans la réalisation du projet sélectionné jusqu’à sa monstration, son exposition, sa projection, en fonction du type de projet.
L’accompagnement est vraiment le point fort de ce programme, ce qui le caractérise. Depuis 9 ans, Audi talents awards a ainsi soutenu 36 lauréats et produit plus de 40 événements culturels. Audi talents awards permet à Audi de comprendre, écouter et échanger sur les tendances de demain. Nous considérons que les arts sont une vision d’avenir intéressante et cohérente avec notre valeur phare, l’avant-garde. Ces talents émergents nous aident à comprendre les enjeux de demain, c’est un réel enrichissement pour une marque comme Audi.

Franck Demaury : Pour les années à venir, quelle est votre vision pour le futur et le design ?
Sacha Farkas : Le design doit relever un grand défi dans les années à venir. C’est une discipline d’innovation ancrée dans son environnement. Comme toujours, il devra s’adapter aux évolutions de la société, à de nouvelles contraintes, technologies… Les questions environnementales ou encore la ville intelligente, par exemple, sont des terrains de jeu passionnants pour les designers de demain. Réinventer l’urbanisme et la mobilité du futur passera par les recherches et l’expérience de designers.

Franck Demaury : Comment Audi et les Audi talents awards s’adaptent-ils au Digital ?
Sacha Farkas : Nous vivons dans un monde où tout évolue, où beaucoup de choses deviennent digitales mais aussi transdisciplinaires. Nos lauréats s’adaptent et travaillent déjà en ce sens. Ils s’approprient le digital dans leurs projets. Parallèlement, il sera, dans quelques années, de plus en plus complexe d’étiqueter les disciplines, qu’elles fassent appel au digital ou non d’ailleurs. Dans 10 ans, différencier la musique à l’image, le court-métrage, le design et l’art contemporain aussi bien que nous le faisons aujourd’hui ne sera, me semble-t-il, pas si simple.


Bande-annonce – « Je compte sur vous » de Pascal Lengagne
Cyprien Gaillard
Pascal Lengagne

Franck Demaury : Quelles sont les ambitions futures pour les Audi talents awards ?
Sacha Farkas : Pour fêter notre dixième édition et notre dixième anniversaire, en 2017, nous réfléchissons à une possible mutation. L’évolution du programme pourrait passer par la réalisation d’un écrin, physique ou digital, de la création émergente mais également par un renouveau des catégories.

Franck Demaury : Que deviennent les vainqueurs des Audi talents awards ? Poursuivez-vous, sur le long terme, votre collaboration avec les gagnants ?
Sacha Farkas : Les lauréats Audi talents awards sont donc, après leur nomination, accompagnés pendant un an par nos équipes. Suite à la monstration de leur projet, nous restons en contact avec eux, suivons de près leur carrière et les convions à chacune de nos manifestations. Nous sommes très fiers d’avoir réussi à fédérer une communauté fidèle autour des Audi talents awards. Il n’est pas rare que deux artistes, anciens finalistes/lauréats, travaillent par la suite ensemble sur des projets communs. Il arrive également, comme c’est le cas cette année que d’anciens lauréats, désormais reconnus dans leur discipline, participe à notre jury. Constance Guisset, designer et lauréate Audi talents awards Design en 2010, en est un excellent exemple en étant membre du jury cette année.

Constance Guisset, designer et lauréate Audi talents awards Design en 2010

Votre luxe !

Franck Demaury : Votre moment « luxe », ce serait quoi ?
Sacha Farkas : Mon moment luxe est lié à un sentiment de bien-être, à une sérénité tout en étant loin de chez moi : une balade dans un pays lointain par exemple. Je le perçois comme quelque chose de très immatériel.

Franck Demaury : Votre designer préféré ?
Sacha Farkas : Tous les designers que nous avons pu accompagner dans le programme Audi talents awards pour la simple raison que la proximité m’a permis de mieux connaître leur travail et la finalité de leurs projets. J’aime également l’approche de Konstantin Grcic car ses projets sont très réalistes et concrets tout en étant fonctionnels et élégants.

Konstantin Grcic
Konstantin Grcic
Chairone Stack Grey
Chairone Stack Grey by Konstantin Grcic

Franck Demaury : Qu’est ce qui est le plus important pour vous au quotidien ? Personnellement ? Professionnellement ?
Sacha Farkas : L’équilibre est fondamental, à tout point de vue…entre la vie professionnelle et la vie privée, entre les moments d’échanges et de réflexion, entre l’envie de découverte et le besoin de se recentrer.

Les Jurés