PDG, CEO, Fondateur/Fondatrice, Chargé(e) de marketing ou de communication, découvrez chaque mercredi le portrait d’un acteur du luxe. Après Erik Perey (Luxury Attitude), Jérôme Tourbier (Les Sources de Caudalie) ou encore Nicolas Bos (CEO de Van Cleef & Arpels), c’est au tour de Monsieur Hervé Gastinel, Président du directoire du Groupe Bénéteau, de se confier à Luxurydesign.

herve-gastinel-2
Hervé Gastinel – Crédit : Abracadabra – C.Charpin

Votre personnalité

FD : Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

J’ai 50 ans, suis Breton d’origine et passionné de bateaux depuis toujours (mon père a fait la plus grande part de sa carrière dans les chantiers naval de la NorMed). Je suis « voileux » de culture et aime naviguer sur des bateaux de régate ou de croisière. Je possède notamment un Sense 55 de la marque Bénéteau.

FD : Quel est votre parcours ?

Mon parcours est essentiellement tourné vers l’industrie puisqu’au cours des 20 dernières années j’ai successivement été directeur du plan et de la stratégie du groupe Saint-Gobain (leader mondial des matériaux de construction), directeur général d’une divison du groupe puis président de TERREAL (société internationale spécialisée dans les systèmes constructifs en terre cuite) avant de rejoindre le Groupe Bénéteau.

beneteau-gc-oceanis-yacht-running
Bénéteau Océanis Yacht 62 – Crédit : Guido Cantini – Porquerolles

FD : Quels éléments ont motivé votre choix de travailler dans le nautisme ?

Le nautisme est un secteur de passionnés dans lequel beaucoup reste à faire pour concilier artisanat de luxe et industrie. L’évolution des business modèles à l’heure de la révolution digitale offre par ailleurs un océan d’opportunités.

FD : Vous avez travaillé dans le BTP, existe-t-il des similitudes entre les deux univers ? Entre votre entreprise précédente et celle-ci ?

Le monde de l’industrie, je le disais, s’impose à tous les secteurs qui doivent allier compétitivité, innovation constante et qualité. Les enjeux de l’internationalisation sont aussi au cœur des problématiques de mon ancienne entreprise comme de celles du Groupe Bénéteau.

Le rôle d’un président est de fédérer ses équipes et d’impulser les grands changements

FD : Quelles qualités sont nécessaires pour être Président d’un groupe ?

Je ne crois pas à l’homme providentiel, ni au micro-management. Nous vivons dans un monde ouvert, ultra-connecté où la vitesse de réaction et le travail collaboratif sont clés. Le rôle d’un président est de fédérer ses équipes et d’impulser les grands changements.

FD : Selon vous, existe-il un trait de caractère nécessaire ou un profil type pour atteindre des postes à responsabilités ?

Du leadership et de la vision, de la bienveillance aussi.

beneteau-cnb-4
CNB – crédit : CNB Chrisco

Le Groupe Bénéteau et vous ?

FD : Pouvez-vous expliquer en quelques mots le Groupe Bénéteau ? Quelles sont les révolutions et les moments « clé » du Groupe ?

Les origines du Groupe Bénéteau remontent à plus de 130 ans. Benjamin Bénéteau a créé en 1884 le chantier naval Bénéteau à Croix-de-Vie, en Vendée, afin de construire des chalutiers à voile pour les marins-pêcheurs.

Au fil des générations, Bénéteau a élargi son domaine d’activité tout en maintenant son savoir-faire unique et en accordant une place prépondérante à l’innovation, afin d’accompagner les évolutions des modes de vie.

Aujourd’hui leader mondial des voiliers monocoques et multicoques, le Groupe Bénéteau poursuit sa croissance sur le marché des bateaux à moteurs, où il joue un rôle significatif. En voile comme en moteur, nos 10 marques (Bénéteau, Jeanneau, Lagoon, Prestige Yachts, Monte Carlo Yachts, CNB, Four Winns, Glastron, Wellcraft et Scarab) proposent une gamme de plus de 200 modèles de 15 à 105 pieds de long.

Le Groupe Bénéteau est également leader du marché européen de l’habitat de loisirs avec ses marques O’HARA et IRM. Il est de plus actif sur l’habitat résidentiel sur ossature bois où il offre des solutions de logement aux performances environnementales élevées.

Basé en France depuis toujours, le Groupe possède des chantiers en Italie, Pologne, Etats-Unis et Brésil. Au travers de son réseau de concessionnaires, sa présence est internationale avec plus de 1.000 points de vente dans le monde.

Lagoon Seventy 7Photos : Nicolas Claris

lagoon-seventy7-mouillage-helico_ncz8460_a3
lagoon-seventy7-cockpit-ar_ncz4348_a3

Prestige Yacht

prestige-yacht-630_0468-bcc
prestige-yacht-630-hd-salon-2-bcc

FD : Qui sont vos concurrents ? Quelle est votre différence ?

Le Groupe Bénéteau est unique au monde par la diversité des bateaux et des programmes de navigation. Les concurrents sont principalement des entreprises plus petites qui sont présentes sur quelques segments bien définis : voile monocoque, catamarans, petits bateaux à moteur, grands yachts à moteur et ainsi de suite. Le Groupe se distingue par sa présence sur l’ensemble des segments grâce à ses 10 marques et par la richesse des services proposés à nos concessionnaires : service après-vente, financement, brokerage, formation, marketing et plus encore.

Dans l’activité Habitat, les concurrents sont des sociétés locales qui sont actives sur leur marché national ou régional uniquement.

A la différence de beaucoup de nos concurrents, le Groupe Bénéteau, bien que coté en bourse est encore détenu en majorité par la famille Bénéteau, ce qui lui confère une stabilité de ressources au service d’une vision de long-terme.. Je pense que les valeurs du Groupe ont certainement permis cette longévité exceptionnelle. Petite-fille du fondateur, Madame Annette Roux aime à nous les rappeler : héritage, conquête, innovation et passion.

beneteau-gc-oceanis-yacht-aerien
Bénéteau Océanis Yacht 62 – Crédit : Guido Cantini – Porquerolles

FD : Qui sont vos clients ? Comment vous assurez-vous de leur satisfaction ?

Dans la plaisance, notre clientèle est internationale et fidèle à nos marques qui créent un attachement fort du propriétaire à son bateau.

Les marques Bénéteau et Jeanneau proposent des bateaux à voile et à moteur de belle facture, sûrs et marins. Les catamarans à voile et à moteur de Lagoon sont conçus pour les croisières et offrent une autre forme d’aménagement et de confort qu’un bateau monocoque. Dans le segment du luxe, nous avons 3 marques : Prestige Yachts et Monte Carlo Yachts en moteur et CNB en voile. Enfin, acquises il y a 3 ans, les 4 marques américaines du Groupe contribuent à diversifier plus encore le profil de nos clients. Les bateaux moteur Four Winns et Glastron font partie du patrimoine nautique américain. Rapides et amusants, ces bateaux permettent de pratiquer les sports nautiques comme le ski ou le wakeboard, avec un nouvel engouement pour le wake surf où c’est le bateau qui crée la vague. Wellcraft s’adresse aux compétiteurs exigeants de la pêche sportive. Dernier né du Groupe, Scarab propose une gamme élargie de « jet boats » pour des clients souvent trentenaires, amoureux de la vitesse et des sensations fortes. Avec plus de 200 modèles, nos clients sont aussi uniques que nos marques.

Le Groupe Bénéteau a également développé des services d’accompagnement de nos clients, de l’acquisition à la revente de nos produits

Fruits de 130 ans de savoir-faire artisanal, nos bateaux sont conçus pour être innovants et parfaitement adaptés aux besoins du client. Le rapport qualité-prix est également optimisé grâce à un outil industriel moderne et des techniques de pointe qui favorisent la réduction des coûts de production. A travers cela, notre objectif est d’ouvrir au plus grand nombre le plaisir et la simplicité de naviguer sur des bateaux sûrs et de grande qualité.

Le Groupe Bénéteau a également développé des services d’accompagnement de nos clients, de l’acquisition à la revente de nos produits. Filiale du Groupe et 1er réseau européen des professionnels de l’occasion, EYB facilite la revente des bateaux grâce à une base de données unique en ligne sur www.eyb-boats.com. Nous offrons également des solutions de financement via SGB.

En matière d’hôtellerie de plein air, IRM et O’Hara proposent des cabines éco-conçues de haute qualité, personnalisables pour un design unique au service du bien-être : terrasse intégrée, cuisine avec ilot central, douche à l’italienne, grands lits aux matelas confortables et plus pour des clients ravis. Les extérieurs sont proposés en 15 coloris pour une meilleure intégration aux paysages. Toutes les constructions respectent les normes de qualité et environnementales les plus strictes et elles sont recyclables.

Dans l’habitat, nos clients disposent également de services d’accompagnement personnalisés pour leur financement, le transport et l’installation.

beneteau-cnb-2
CNB – crédit : CNB Chrisco

FD : Quels sont vos objectifs pour le futur ?

Dans le cadre du plan de transformation lancé il y a un an, trois axes sont au cœur de notre stratégie: l’adaptation constante du plan produit, le développement de nouveaux services différenciants et la recherche de synergies au sein de nos marques pour maximiser la satisfaction de nos clients.

Pour la saison 2016-2017, le Groupe présente 32 nouveaux modèles de bateaux. Une vingtaine de bateaux de plus de 60 pieds sont spécifiquement destinés au segment du luxe. Le Groupe investira également 90 million d’euros pour continuer d’enrichir davantage l’offre de ses 10 marques.

Pour la saison 2016-2017, le Groupe présente 32 nouveaux modèles de bateaux

Le développement de notre offre de services à l’international est l’autre priorité du Groupe. Grâce à un réseau de concessionnaires experts en plaisance, le Groupe possède 1.000 points de vente et la capacité d’assister ses clients dans le monde entier. Servir au mieux nos clients où qu’ils se trouvent dans le monde contribue à la reconnaissance et à la force de nos marques qui sont des références dans le monde de la plaisance.

Le Groupe souhaite également mettre le cap sur le numérique et exploiter au mieux les opportunités formidables qui restent à développer grâce aux plateformes en ligne et aux outils numériques.

beneteau-gc-oceanis-yacht-sunset
Bénéteau Océanis Yacht 62 – Crédit : Guido Cantini – Porquerolles

FD : Quels ont été les impacts de la crise sur le groupe ?

En Europe, le Groupe Bénéteau est le seul à avoir retrouvé son niveau d’avant-crise. Le plan de transformation entamé il y 12 mois a porté ses premiers fruits notamment sur les marché européens et américains de la plaisance où le Groupe Bénéteau a réalisé une bonne saison avec une croissance à deux chiffres.

FD : Quelle est la place de l’artisanat chez Bénéteau ?

La construction nautique se trouve à la croisée de 2 mondes, celui de l’artisanat et celui de l’industrie. Le Groupe Bénéteau tire le meilleur des deux : les procédés industriels et les matériaux les plus innovants sont utilisés pour concevoir et réaliser nos bateaux, tandis que l’ébénisterie et l’assemblage des intérieurs sont encore réalisés de manière artisanale. Notre division Habitat fonctionne elle aussi de cette manière.

FD : En faisant ces rendez-vous, nous nous sommes aperçus qu’il y a peu de femmes à la tête des entreprises ou à des postes stratégiques. Quelle est la place de la femme chez Bénéteau ?

Il est vrai qu’aussi bien les industries nautiques que l’habitat sont des secteurs plutôt masculins. Pourtant vous seriez étonnés en visitant le Groupe Bénéteau. Un tiers de nos salariés sont des femmes et elles occupent des postes très variés, aussi bien à la production, à la conception qu’à la direction du Groupe. Le Comité de Direction compte aujourd’hui 4 femmes et 6 hommes, nous sommes très proches de la parité. Et c’est une femme, Madame Annette Roux née Bénéteau qui avec l’aide de ses frères a fait grandir le chantier familial d’une dizaine de salariés au Groupe international de 7.000 personnes que nous sommes devenus.

beneteau-mcy80-navigation
Monte Carlo Yachts MCY 80 – Crédit : Monte Carlo Yachts

mcy-80-interieur
MCY 80

mcy-80
MCY 80

Le luxe, le digital et vous

FD : Comment définiriez-vous le luxe ?

Le luxe se définit par le caractère exclusif, hors norme qu’il procure au consommateur.

FD : Selon vous, l’approche du luxe est-elle différente selon le fait qu’on soit un homme et femme ?

Les sensibilités sont différentes mais les valeurs, elles, sont communes.

FD : Quelle est votre opinion sur l’avenir du luxe ?

Dans un monde où la consommation de masse est devenue la norme, le luxe est un exutoire promis à un bel avenir.

FD : Quels sont les principaux challenges du Groupe Bénéteau, pour les années à venir, en terme de communication/marketing ?

Les principaux challenges sont liés à la diversité des profils de nos clients et à la capacité du Groupe et de ses marques à s’adresser à chacun d’entre eux de la manière la plus pertinente. Aujourd’hui une communication et un marketing efficaces doivent s’adresser à l’individu, à ses envies. Il faut comprendre leurs attentes, les anticiper, pour pouvoir leur offrir une expérience inoubliable, que ce soit à bord de nos bateaux ou lors de séjours dans nos habitations.

FD : Comment, le digital et la communication ont-ils évolué depuis vos débuts ? Comment le groupe Bénéteau s’adapte-t-il au Digital ?

Toutes les marques du Groupe, tant dans la plaisance que dans l’habitat, ont embrassé l’ère du digital. Au niveau du Groupe, nous avons récemment recruté une directrice de la communication corporate qui sera également en charge du développement de la stratégie digitale du Groupe, en liaison avec les experts marques. Il s’agit d’une des priorités du Groupe pour les années à venir.

Franck Demaury : Le luxe et le digital peuvent-ils cohabiter selon vous ?

J’en suis convaincu. Je crois que le digital permet de développer encore plus la personnalisation des produits qui pour moi est l’essence même du luxe.

beneteau-cnb-3
CNB – crédit : CNB Chrisco

Le luxe et vous

FD : Quels sont vos moments luxe ?

Le temps est mon principal ennemi. Pouvoir m’offrir une vraie parenthèse en mer, sur mon bateau, avec ceux que j’aime et loin des fracas du monde, constitue une forme de luxe dont j’apprécie pleinement la valeur.

FD : Quelle est votre plus grande fierté personnelle ? Professionnelle ?

Sur le plan personnel, l’accomplissement et le bonheur de mes enfants ; sur le plan professionnel, le sentiment d’être utile à l’entreprise que je sers.