Rolls Royce Ghost Series 2 des retouches quasiment imperceptibles
Des retouches quasiment imperceptibles.

L’automobile de grand luxe britannique voit l’un de ses fleurons relifté. La Rolls Royce Ghost devient Ghost Series II. Comme à l’accoutumé, le constructeur de Gaydon s’attèle à repousser les limites de l’excellence.

Rolls Royce Ghost Series 2 nouvelles suspensions à la loi d’amortissement encore améliorée
Seul de nouveaux feux de jour à leds marquent la différence avec la Ghost première du nom.

Rolls Royce s’interdit une refonte de sa berline

Les retouches esthétiques à l’extérieur sont quasiment imperceptibles, puisque seul de nouveaux feux de jour à leds marquent la différence avec la Ghost première du nom.  Le capot retouché adopte une arête dans le prolongement de l’emblème Spirit of Ecstasy qui trône au sommet de l’imposante calandre, et voici pour le plus visible. Rolls s’interdit une refonte de sa berline, pour la bonne et simple raison qu’elle compte la garder longtemps au catalogue.

Rolls Royce Ghost Series 2 Le capot retouché adopte une arête dans le prolongement de l’emblème Spirit of Ecstasy
Le capot retouché adopte une arête dans le prolongement de l’emblème Spirit of Ecstasy.

Ghost Bespoke

À l’intérieur, les assises arrière permettent d’allonger les jambes comme en classe business. En outre ceux-ci sont légèrement tourner l’un vers l’autre, pour moins tordre le cou des occupants qui discuteraient entre eux. Bien entendu, Rolls complète les placages et cuirs disponibles pour permettre à chacun de se faire une Ghost encore plus personnelle.

Rolls Royce Ghost Series 2 les assises arrière permettent d’allonger les jambes comme en classe business
Les assises arrière permettent d’allonger les jambes comme en classe business

Rolls Royce Ghost Bespoke rose quartz rims
Rolls Royce Ghost Bespoke Chengdu Golden Sun Bird plate

La marque anglaise ne se donne aucune limite au chapitre du confort, et adopte de nouvelles suspensions à la loi d’amortissement encore améliorée. Rolls offre ainsi un meilleur compromis entre le bien-être à bord et le dynamisme. Et puisque rien ne semble trop beau pour la Ghost, la boite de vitesses se voit assistée par satellite… pour engager le meilleur rapport suivant le profil de la route.

Rolls Royce Ghost Series 2 La boite de vitesses est assistée par satellite
La boite de vitesses se voit assistée par satellite… pour engager le meilleur rapport suivant le profil de la route.

Pas de changement sous le capot

Pour continuer de propulser la Ghost furtivement sur les routes, sous le capot toujours le même V12 de quelques 570 ch. Ainsi, les doigts de pieds plongés dans l’épaisse moquette en peau de mouton, les passagers ressentent à peine l’impressionnante accélération (0 à 100 km/h en 4.9 s) et la vitesse de pointe retenue électroniquement à 250 km/h. On préfère prendre le temps à l’arrière de cette Rolls-Royce, plutôt que d’en gagner en jet privé…

Rolls Royce Ghost Series 2 intérieur planche de bord