Mercedes GLK Arrière 2012

« Influence sur les foules d’une personnalité dotée d’un prestige et d’un pouvoir de séduction exceptionnels. » Voici la définition du mot « Charisme » dans le Larousse. C’est ainsi que l’on pourrait qualifier le nouveau Mercedes Classe G, dans sa version la plus véloce baptisée G63 AMG, trois lettres qui magnifient chaque modèle de la gamme à l’Etoile. Ce véritable monstre à la mécanique démonstrative ne marque pas les esprits par un design dynamique empli de fluidité et de courbes sensuelles, mais par une succession de formes géométriques exprimant de manière ostensible la force et la robustesse.

Depuis 1979, Stuttgart se refuse de toucher un seul élément de carrosserie de son tout-terrain, à la réputation établie par ses prestigieux ambassadeurs. Pèle mêle le Pape ou les plus illustres ONG qui grâce à lui s’en vont réduire les peines du monde dans les endroits les plus hostiles. Les clients de ce G63 AMG, à l’intérieur aussi raffiné qu’une limousine Classe S, n’iront pas prêcher autour du globe. Néanmoins l’arsenal technique qui compose les dessous de cette force de la nature leur permettra de passer de la Côte d’Azur aux Alpes à grande vitesse sans inquiétude. Les modes de différentiels distincts assurent en effet une motricité et des capacités de franchissement qui effraieraient les plus chevronnés chamois. En guise de muscles, un fantasmagorique V8 suralimenté par deux turbos qui offrent l’humble puissance de 544 ch, dans un grondement volcanique. A la clé des performances que ne renieraient pas d’éminentes sportives, en témoigne le 0 à 100 km/h enrhumé en 5.3 s, un chiffre particulièrement impressionnant au regard du poids de 2 500 kg.

Mercedes G 63 AMG 2012
Mercedes GLK intérieur

Néanmoins dans la famille Mercedes, le petit GLK bien plus civilisé et ecofriendly assurera un quotidien plus supportable et moins orgueilleux aux yeux des quidams. L’élégance de son design l’intègre parfaitement dans la jungle urbaine d’aujourd’hui. Les conductrices chics et citadines apprécieront le dressage facile de ses moteurs aussi sobres que puissants. On aime notamment son habitacle moderne et technologique. En outre ses formes de baroudeur endimanché n’ont rien de factice, compte tenu de surprenantes aides à la pratique de la randonnée, à l’instar d’une transmission intégrale et d’une électronique adaptée pour le crapahutage. Ces deux véhicules démontrent ainsi l’avance de Mercedes dans le domaine des 4X4 de luxe, que la concurrence s’efforce de combattre avec leurs propres armes, la légitimité en moins.