C’est dans sa fondation que Louis Vuitton a présenté sa collection Printemps été 2016, loin des inspirations passées, la Maison se met en mode 2.0.

Louis Vuitton  Fashion Week défilé Printemps-Eté 2016 LOOK030

Louis Vuitton, une invitation pour un monde virtuel

Alors qu’autrefois, Nicolas Ghesquière nous emportait dans des voyages vers des terres inconnues, lointaines et parfais fantastiques, le créateur nous emmène cette fois-ci dans un monde virtuel. La femme, l’héroïne du jeu de la vie acquiert, au fil de la collection et selon le créateur, force, sagesse et charisme.

L’homme affirme que dans ce monde virtuel, presque expérimental, « l’aventure dépend de vous« . De nous donc, de cette femme, qui sans aucun jugement possible, évolue dans un vestiaire urbain et remasterisé dont les matières comme le lin, la soie, le cuir, le python et le galuchat ont été reloadées pour créer des tenues ultra futuristes sur des bases ultra classiques.

Dans ce défilé à la « recherche du soi », on oubliera surtout les combinaisons multicolores et inutiles qu’il ne faudra jamais rééditer Monsieur Ghesquière (s’il vous plait) et on placera dans la liste des pièces fortes et incontournables, les vestes en cuir sur lesquelles la créativité et le savoir-faire de la maison s’expriment le mieux.

La veste qu'il faut garder
La veste qu’il faut garder

La combi qu'il faut oublier
La combi qu’il faut oublier

Les plateformes (déjà vues depuis plusieurs années et dans de multiples maisons) seront très vite oubliées par les sacs qui ne manquent pas d’originalités.

Après le défilé, les fidèles de la Maison se sont laissés photographier avant de repartir vers d’autres défilés garnissant le planning chargé de cette fashion week parisienne.

En résumé, on aura apprécié l’inspiration complètement décalées, les vestes inspirées par l’univers de la maison, les sacs et on aura détesté les combinaisons bariolées et les robes aux motifs colorés.