En clôture des défilés parisiens pour la saison automne/hiver 2014-2015, le dernier show était plus qu’attendu. Pourquoi ? Puisqu’il s’agissait de la première collection Louis Vuitton signée par le génie créatif de Nicolas Ghesquière. Il faut dire qu’après 16 ans de règne, Marc Jacobs avait marqué au fer rouge son passage chez le malletier de luxe.

Louis vuitton Nicolas Ghesquiere look21

Marc Jacobs
avait marqué
au fer rouge son passage chez
le malletier
de luxe

Attendu par la presse, par ses admirateurs et ses détracteurs, Nicolas Ghesquière allait-il nous faire du Balanciaga ? Son style serait-il semblable aux pièces expérimentales que l’homme présentait autrefois dans des collections désuètes d’un bon sens. La réponse est non ! Pas du tout ! Louis Vuitton gagne un nouveau souffle après l’obscur défilé de son prédécesseur.
Sur le podium, les mannequins défilent dans un style Vuitton, classe, élégant, sobre et sophistiqué avec une touche hybride, n’oublions pas le créateur et sa signature. Alors que les lamelles des stores s’ouvrent pour laisser entre la lumière, les spectateurs découvrent une nouvelle étape dans l’histoire Vuitton.

Sac cuir Louis Vuitton Nicolas Ghesquiere
Detail sac cuir Louis Vuitton

 

À la fois intemporels et innovants, les looks plongent l’audience dans les sixties avec les premières tenues graphiques, presque strictes. Leggings en vinyle, vestes en cuir, blousons en néoprène incrustés de jacquard composent les tenues de cette collection dédiée à l’hiver 2014 /15. La toile siglée du célèbre Monogram Vuitton n’est pas en reste puisque celle-ci arbore les nouvelles pochettes ainsi que les mini-boîtes accrochées en bandoulière.

Les robes sèment la confusion. Ceinturées au niveau de la taille, certaines tenues pourraient être réalisées en une seule pièce comme en deux créations différentes. Peu importe, l’hiver sera beau grâce à cette collection dans laquelle les looks arborent des patchworks de matières raffinées identitaires de la marque Louis Vuitton.