Givenchy a délaissé Paris le temps d’une fashion week pour présenter un défilé événement à New-York. Le 11 septembre dernier, la planète mode a vécu un moment fort en émotion en assistant à un show unique et grandiose comme en a le secret Riccardo Tisci, directeur artistique de Givenchy.

defile-givenchy-printemps-ete-2016-new-york-look-47

14 ans après les attentats du 11 septembre 2001, la célèbre marque présenta sa collection Printemps Eté 2016 dans un décor à ciel ouvert, avec en arrière plan le nouveau World Trade Center. Riccardo Tisci a conçu son défilé comme une ode à l’amour et à la fidélité. Marina Abramovic, qui a collaboré sur la conception du défilé explique que le 11 septembre est « le jour le plus triste de l’histoire récente des Etats-Unis » et qu’elle a souhaité « créer quelque chose de respectueux et humble ».

defile-givenchy-printemps-ete-2016-new-york-look-18

Alors que toute la planète mode accourait au défilé, un fait inédit a été orchestré: pas moins de 800 personnes du grand public ont été invitées suite à un tirage au sort en partenariat avec la ville. Parmi les chanceux, plus de 200 étudiants d’école de mode américaine debout ou installé sur des éléments de décors ont assisté au défilé.

defile-givenchy-printemps-ete-2016-new-york-look-41
defile-givenchy-printemps-ete-2016-new-york-look-41

Alors que les invités prenaient place, le décor à ciel ouvert, se parait des couleurs d’un magnifique couché de soleil sur Manhattan. Matériaux bruts recyclés, palettes de bois et skyline en arrière plan, Marina Abramovic a créé un espace hors du temps, où les religions et les différentes cultures s’unissaient sans aucune discrimination. Ainsi, des chants boudhistes annonçaient le début du show tandis que l’Ave Maria de Schubert venait le clôturer.

Les références religieuses font partie intégrante de l’ADN de Givenchy by Riccardo Tisci: on se souvient ainsi de ses représentations de Madones dans ses collections Homme. D’ailleurs, d’autres éléments fort de la personnalité du designer étaient présents à commencer par son « gang ». En effet, véritable créateur 2.0, Riccardo Tisci partage régulièrement sur Instagram des clichés avec le #gang. Carine Roitfeld, Kim Kardashian, Kayne West, Julia Roberts (égérie de la collection printemps été 2015) ou encore Amanda Seyfried (égérie du parfum Live Irrésistible) étaient donc présents. Autre point clé de l’univers Tisci, c’est l’amour et là un immense panneau avec des lettres lumineuses proclamait: « I believe in the power of Love ».

defile-givenchy-printemps-ete-2016-new-york-look-57

En contraste avec le décor brut, industriel, le défilé présentait une collection où le raffinement et le savoir faire des ateliers parisien impressionne. Hasard du calendrier ou pas, la date du show célébrait également les 10 ans de mode de Riccardo Tisci au sein de Givenchy. Ainsi, toutes les inspirations et les coups de coeur du designer étaient visibles et une subtile dualité apparaissait alors avec le jeu du noir et blanc notamment.

defile-givenchy-printemps-ete-2016-new-york-look-50

Toute la collection reposait sur un équilibre et mélange des genres: la dentelle s’associait aux références street culture, les tissus légers dévoilaient le corps en contraste à la série de smokings masculins qui se réinventaient avec le kimono japonais. Au milieu de cette collection Prêt-à-Porter, plusieurs pièces Haute Couture sont apparues telles des apparitions délicates et éphémères.

defile-givenchy-printemps-ete-2016-new-york-look-32

La femme Givenchy se parait alors de délicatesse et d’une fragilité apparente en arborant des bijoux de visages avec perles, dentelles et empiècements de cuir comme pour protéger ses émotions, ses sentiments.

defile-givenchy-printemps-ete-2016-new-york-look-46

Plusieurs mannequins ont rencontrés quelques mésaventures avec les chaussures, mais des chevaliers servants des temps modernes les ont aidés, faisant du mantra de Riccardo Tisci (I believe in the power of Love) une réalité. Le défilé se clôtura avec une apparition divine: Raquel Zimmermann dans une robe légère, blanche, pure avançant sur l’Ave Maria de Schubert joué en live.

defile-givenchy-printemps-ete-2016-new-york-look-81

Le défilé Givenchy Printemps Eté 2016 était retransmis dans plusieurs lieux de New York comme une déclaration d’amour faite par Riccardo Tisci aux Etats-Unis.

Avec ce défilé événement, le créateur italien impose sa vision du monde et de la mode: un monde où toutes les influences se mélangent et où la mode est « une mode de l’émotion » comme il aime le dire.