Le musée de Brooklyn présente jusqu’au 15 février l’exposition « Killer Heels : the art of High-heeled Shoe» où l’on redécouvre la chaussure à talon haut sous toutes ses coutures.

Killer Heels Exhibition

Des chopines compensées portées par les Vénitiennes au XVIe siècle aux mythiques stilettos Louboutin reconnaissables entre mille avec leur célèbre semelle rouge brillante, le musée Brooklyn retrace l’histoire de la chaussure à talon haut. L’exposition « Killer Heels: The Art of the High-Heeled Shoe » réunit pas moins de 160 paires à talons compensés, aiguilles ou plateformes. On y retrouve des modèles futuristes comme la chaussure Nova imaginée par l’architecte Zaha Hadid, extravagants comme la Gillie de Vivienne Westwood ou déstructurés comme la Bambou Heel de Winde Rienstra.

Christian Louboutin. “Printz,” Spring-Summer 2013–14

Parmi les couturiers, on retrouve entre autres Manolo Blahnik, Chanel, Salvatore Ferragamo, Alexander McQueen, André Perugia, Prada, Elsa Schiaparelli, Noritaka Tatehana ou encore Roger Vivier. Symbole de la féminité par excellence, le talon haut a su traverser les époques et les styles en se permettant les extravagances les plus folles.

Killer Heels: The Art of the High-Heeled Shoe
Brooklyn Museum
Du 10 septembre 2014 au 15 février 2015
200 Eastern Parkway
, Brooklyn, New York
En savoir plus : www.brooklynmuseum.org