Quel est le point commun entre John Galliano, Alexander Mc Queen et Stella Mc Cartney ? Ces audacieux créateurs ont tous été formés à la Central Saint Martins College of Art and Design, plus connue sous le nom de Central Saint Martins, la mythique institution nichée au cœur de Londres. Plongeon dans la fabrique à talents …

 

Une prestigieuse héritière devenue trésor national

Située au 1 Granary Square, dans l’imposant Granary Building, Central Saint Martins est l’héritière d’une longue histoire… Née en 1989 de la fusion entre la Central School of Art and Design (fondée en 1896) et la Saint Martins School of Art (fondée en 1854), la Central Saint Martins est elle-même composée de cinq écoles, chacune spécialisée dans son domaine : la School of Art, la School of Fashion & Textiles, la School of Graphic & Industrial Design, le Drama Centre London et la Byam Shaw School of Art.

Granary Building

Véritable incubatrice de talents, l’école repère, forme, et prépare ceux qui dicteront à la société – de manière directe ou indirecte- les tendances vestimentaires à venir, influençant au passage les grands noms de l’industrie du luxe tout comme celle du Prêt-à-Porter.
La Central Saint Martins est non seulement l’une des meilleures écoles de mode du monde, mais aussi et certainement la plus prestigieuse. L’établissement a même une timeline dédiée sur le site de Vogue UK !

La création au cœur des formations

Sa particularité ? Elle conçoit la mode comme un art à part entière : elle y est étudiée en lien étroit avec le design, le graphisme ou encore la scénographie. C’est sans doute ce qui explique pourquoi tant de créateurs qui en sont sortis ont chacun leur propre univers. C’est aussi et sans conteste l’un des principaux critères de sélection. Ainsi, Galliano est connu pour ses choix extravagants tandis que Mc Queen était considéré comme un créateur très sombre bien que poétique.

En plaçant le processus créatif au cœur des formations, la création prime dès lors sur toute difficulté technique que pourrait rencontrer les étudiants. Ainsi, le défilé annuel présentant les collections des étudiants à un jury de professionnels de l’industrie est très couru par les rédactrices de mode et mêmes certains acheteurs ! N’étant pas encore confronté aux investisseurs et à la rentabilité commerciale, les élèves laissent libre cours à leur imagination. C’est pour cette raison qu’ils sont régulièrement invités par des marques à revisiter une pièce culte de leur vestiaire (récemment le polo Fred Perry pour sa collection SS 2014/2015, auparavant Lacoste, Bally ou encore Fresh). En cela, l’école s’éloigne du modèle français, qui a plutôt tendance à former des techniciens en axant ses enseignements sur la technique pure.

Défilé Central Saint Martins FW1415
Une création pour le moins originale du défilé FW14/15 des étudiants de la Central Saint Martins

Les formations proposées par la Central Saint Martins sont extrêmement spécifiques, donnant à chacun la possibilité d’étudier ce qui le passionne véritablement dans un secteur qui reste relativement vaste. On peut donc se spécialiser dans l’étude de la joaillerie, de l’architecture, du graphisme ou encore du design produits. Les incontournables formations mode femme et mode homme sont également complétées par des formations en communication de la mode, marketing de la mode, histoire et théories de la mode et journalisme mode.

Central Saint Martins Lacoste
La collaboration entre Lacoste Parfums et les étudiants de la Central Saint Martins’ School of Art & Design (ici, les collections Lacoste Parfums durant la période de Noël 2013, par le gagnant James Dang)

Une fabrique de prodiges

Autant d’atouts qui ont permis à de nombreux étudiants de la Central Saint Martins de devenir par la suite des créateurs reconnus mondialement, dont l’un des plus célèbres n’est autre que John Galliano (qui a travaillé chez Givenchy avant de passer 15 ans chez Dior), issu de la promotion 1984. Alexander Mc Queen (qui a remplacé Galliano chez Givenchy à son départ pour Dior) est également devenu une figure emblématique du secteur depuis son passage à la Central Saint Martins en 1992.

Stella Mc Cartney (diplômée en 1995) a, quant à elle, officié chez Chloé avant d’être remplacée par Phoebe Philo (diplômée en 1996), directrice artistique de Céline depuis 2008. Riccardo Tisci, directeur artistique de Givenchy depuis 2005 est également diplômé de la Central Saint Martins.

Mais il semblerait que l’école forme des élèves ayant un style personnel si fort qu’ils en viennent à créer leur propre marque. C’est le cas d’Alice Temperley, Matthew Williamson (diplômé en 1994), Zac Posen et Christopher Kane (diplômé en 2006).

Le sentiment de communauté est si fort que bon nombre d’étudiants débutent chez d’anciens de la Central Saint Martins. C’est le cas de Savannah Miller (diplômée en 2004) qui a fait ses armes chez Mc Queen et Williamson (anciens étudiants de la Central Saint Martins) avant de fonder sa propre marque, Twenty8Twelve avec sa célèbre sœur Sienna.

Comment étudier à Saint Martins ?

CSM devanture

L’école accueille plus de 50% d’étudiants étrangers, qui peuvent s’inscrire directement sur le site. Les anglais doivent quant à eux passer par l’UCAS (Universities and Colleges Admissions Services), équivalent de notre APB (Admission Post Baccalauréat) national. La sélection est extrêmement rigoureuse et les places rares. Niveau finance, il faut compter environ 14 000€ l’année (sachant qu’un bachelor s’obtient en 3 ou 4 ans). Pour les masters, les frais varient selon le programme choisi. Plus d’informations sur les différents cursus ici.

Central Saint Martins College
Southampton Row
London WC1B 4AP
Tel: +44 (0)20 7514 7022
info@csm.arts.ac.uk
www.csm.arts.ac.uk