Penhaligon’s lance une collection de quatre parfums reflétant quatre personnalités, quatre attitudes, quatre facettes inhabituelles.

penhaligons-group-2-side

L’incontournable Maison Penhaligon’s, reconnue par la noblesse anglaise, tire un portrait de famille incontestablement atypique et inattendu pour cet automne. Interprétant, comme toujours l’élégance, la maison a fait appel à l’artiste Kristjana Williams pour imaginer les écrins de quatre flacons.

On découvre alors des boîtes, décorées par la diplômée de Central Saint Martins à Londres, sur lesquelles des paysages enchanteurs rencontrent des créatures imaginaires et exotiques. Dans ces coffrets magiques de l’Islandaise désormais acclamée par le milieu de la mode, les flacons se coiffent d’étranges animaux, un bestiaire interprétant le caractère de chaque senteur, de chaque personnalité.

penhaligons-lord-george-box
penhaligons-lady-blanche-box

penhaligons-duchess-rose-box
penhaligons-the-duke-box

 

penhaligons-lord-george

Dans cette nouvelle famille, le Lord George fait figure de sage. En réalité, sous ses allures de dandy traditionnel, l’élégant porte une fragrance très marquée, très chaude, à la hauteur des ardeurs de cet homme. Ce respectable fidèle au Roi et à l’Empire libère des saveurs boisées et ambrées marquées par le Cognac, le savon de barbier et la fève de Tonka. Riche, vibrant, suave, masculin et élégant, le parfum est une comme une invitation à la séduction, aux mystères … L’homme pourrait presque, sans parler, vous dire « Entrez, je vous en prie. Nous nous connaissons ?« 

Lady Blanche est la seconde personnalité de cette dynastie. Incarnant la dévotion, le charme, celle-ci n’en est pas moins sombre avec, notamment, ses intentions criminelles On dit que « Lady Blanche aimerait – Oh comme elle aimerait ! – ne pas savoir. Car finalement voyez-vous, plus que les faits, le vrai crime est d’avoir eu l’inélégance de ne pas savoir les confiner à leur place – dans l’obscurité, lumières éteintes. »

Lady Blanche est raffinée tout comme son parfum. Destinées aux initiés, les saveurs exaltantes d’iris poudrée, de fleurs de narcisse et hyacinthe envoûtent et tendent un piège aux personnes charmées par Lady Blanche.

penhaligons-lady-blanche

penhaligons-the-duke

L’avant dernier personnage est un Duc au sourire ravageur. Ambivalent, décadent, ambigu, ce jeune homme est comme son parfum, déconcertant. Avec lui, la rose poivrée se mêle au Gin et aux bois tannés. Avec lui, le parfum est à son image, une intrigue… The Duke est ainsi ! Etourdissant, contraste de modernité et de tradition, il est une invitation à la transgression mais aussi au progrès et à la modernité.

La Duchesse Rose, quant à elle, est bien plus timide. Récemment mariée, son destin n’est pas vraiment celui qu’elle envisageait. Comme la rose qui construit la base de sa fragrance, la Duchesse Rose est fraîche et douce. Pourtant, loin de son mari trop pris par le théâtre, celle-ci étouffe sous ses désirs inassouvis. Sous son corset Victorien, sa poitrine se fait brûlante. Sur cette dernière, les effluves de mandarine, de rose et bois musqué embaument sa peau. Ces saveurs sont un peu comme un message révélateur… Elle est craquant comme une rose fraîche, pétillante comme la mandarine, et charnelle comme les odeurs de ce bois que l’on remarque à peine.

penhaligons-duchess-rose

En ouvrant les portes de cette nouvelle famille, Penhaligon’s nous invite à un jeu mystérieux dans les personnalités se révèlent, se cachent, s’incarnent différemment et séduisent indéfiniment.

En vente à partir de spetembre 2016, chez Penhaligon’s, ses concessions et ses boutiques en lignes au prix de 205€ les 75 ml