Louis vuitton malle

En 1985

Lors d’une ultime reconnaissance dans les vestiges du Titanic, une malle en bois est remontée à la surface. La toile de cuir monogrammée qui la recouvre est la signature du malletier Louis Vuitton. Dans le bagage, parmi les bijoux et la myriade d’objets d’antan, un écrin doré est déniché. A l’intérieur, une clef accrochée à une chainette, posée sur deux notes.

 

21 juillet 1880

« Ma Lily, voici mon présent pour célébrer tes noces : une large valise fabriquée par un ami malletier. Confectionnée pour toi, à Paris, elle protégera tes biens durant tes longs périples. Ses mains ont travaillé un bois solide, avant de le recouvrir d’un cuir brodé d’or. Savoir-faire rare en ces temps de révolution industrielle, cette malle conservera tes secrets. Te voir partir me brise le cœur. Ni la distance, ni ton absence ne changeront l’amour que je te porte. La personne que je chéris le plus au monde est désormais une femme rayonnante. Ce présent artisanal est à l’image de notre lien : indestructible. Avec amour. Ton père. »

Louis vuitton malle

9 Avril 1912

« Ma douce Lucie, cette malle, offerte autrefois par mon père, est désormais la tienne. George, le fils de Louis Vuitton a adopté un système de verrou unique. Ton bagage est muni de cette sécurité révolutionnaire. Voici les deux clefs. Le Titanic va bientôt prendre le large et ta nouvelle vie, loin de nous, commencera. Cette malle est, depuis sa création, synonyme de filiation et de raffinement. Ce qui hier, était à moi, t’appartient désormais. Je t’aime. Maman. » 

En lisant ces mots, les larmes glissent sur mes joues. Le trésor n’est pas à l’intérieur de cette malle que possédait ma famille, mais l’objet lui-même. L’œuvre est devenue au fil des décennies le fruit d’un héritage unique, un symbole d’élégance. Une pièce artisanale qui reflète le savoir-faire unique et la passion d’un homme ambitieux, celle de Monsieur Vuitton.

Louis vuitton collection malle