Sans restriction et d’une exigence sans réserve, Etat libre d’Orange est une marque libre de créer, d’aimer et d’être aimée, bousculant les codes de la parfumerie et réinventant les plaisirs de sentir. Pour s’affranchir des codes et surpasser les attentes, Etat Libre d’Orange vient de révéler son nouveau projet en collaboration avec Ogilvy Paris.

Etat Libre d'orange

En ce mois de la Terre, Etienne de Swardt, fondateur d’Etat Libre d’Orange affiche son ambition et parle clairement de son nouveau projet : « concevoir un parfum qui redonne du sens aux déchets et autres résidus de l’industrie du parfum et dire à tous, plus vite, plus fort, que du miasme peut rejaillir le beau et le bon. Nos déchets ont encore plein de sens à redistiller. »

Continuant avec audace sur sa route des collaborations aux partis-pris créatifs inattendus et à l’originalité parfois même irrévérencieuse de ses senteurs répondant au noms sulfureux de ses créations tels que « Putain des Palaces »« Fat Electrician » ou « Attaquer le soleil », Etat Libre d’Orange & Ogilvy Paris ont souhaité allier leur expertise luxe pour lancer une collaboration inédite autour du parfum « I am Trash, les Fleurs du déchet ».

Ce projet, destiné à faire renaitre les déchets issus de la parfumerie, verra le jour à l’automne 2018 mais un teaser est déjà sur la toile.

Plus d’infos ici

Voici le film