Lors de la fashion week parisienne dédiée à la haute couture de l’automne hiver 2014-15, Louis Vuitton a présenté sa collection de Haute Joaillerie Acte V.

Louis Vuitton - Acte V - Genesis Necklace - Australian Black Opal
COLLIER GENESIS EN OR GRIS RHODIE, OPALE D’AUSTRALIE – 87,92 CTS, TOURMALINE – 8,60 CTS, SAPHIR – 5,07 CTS, DIAMANTS

Acte V, hommage à l’histoire

Lorsqu’au début des années 1920, les Arts Déco n’ont pas encore acquis un véritable sens, Louis-Gaston Vuitton  garde un œil sur le Mouvement. En 1925, durant l’Exposition des Arts Décoratifs et industriels Modernes dont il sera Vice-Président, il présente un nécessaire Milano qui fit figure d’excellence. Vuitton venait de s’associer à Puiforcat, Legrain et Jean Dunand pour concevoir un ensemble de brosses et de flacons dont les profils évoquent un gratte-ciel New-Yorkais.

016893

À la même époque, bien que la toile Monogram fasse déjà partie du patrimoine Vuitton, Gaston-Louis propose au clients de faire développer leur propre monogramme par des « artistes modernes » de la Maison. Un catalogue de 1924 dédié « à la bonne manière » d’offrir explique que « Louis Vuitton étudie et exécute tous monogrammes en or ou en pierres précieuses ». Un siècle plus tard, après cette première mention, ce travail prend tout son sens avec une collection de Haute Joaillerie réalisée autour du V, inspiré du monogramme personnel de Gaston-Louis Vuitton, dont la forme de V tricolore à la fois pure et graphique vient d’être utilisée sur la collection PAP homme.

016629

Au-delà de ce rappel à l’histoire, le V de cet Acte V rappelle qu’il s’agit de la 5ème collection de Haute Joaillerie pour la Maison Louis Vuitton.

Acte V, une collection fondée
autour du symbolique V

C’est avec une pierre incroyable que commence le voyage dans ce cinquième acte de haute joaillerie. Sur un collier serti de diamants, une imposante opale noire d’Australie de 87,92 carats donne le ton à la collection. Sa forme triangulaire donne le pas aux autres pièces de la collection.

Les lignes sont précises, les proportions parfaites et la géométrie des pièces reprend les bases du Mouvement Art Deco et la construction est rigoureuse. On découvre dans cette des pierres exceptionnelles comme un saphir birman bleu gris extrait dans la mine Pien Pyit de la vallée de Mogok de 20,94 carats, une spinelle rouge de Tanzanie de 20 carats ou encore un assortiment de trois émeraudes d’Afghanistan. Globalement simple et loin des autres collections de haute joaillerie, Acte V révèle un ensemble de pièces à la fois simples en apparence et complexes dans le détail. Le V de Vuitton habite chaque création de manière discrète tout en empruntant à l’Art Deco ses lignes structurées. Nous sommes ici dans l’intelligence de création et non dans l’exubérance.

Pour poursuivre l’enchantement de la collection Acte V, découvrez les backstages de cette collection de Haute Joaillerie.