Gilles Mansard, Président de de Grisogono France, répond aux questions de Luxurydesign concernant sa vision du luxe, du digital et explique son parcours.

gilles mansard

Votre personnalité

Quel est votre parcours ?

Après une formation à l’internationale (Institut Supérieur de gestion) à New-York et à Tokyo, un master en marketing du luxe, je me suis orienté vers les marchés financiers.

Comment êtes-vous arrivé à la joaillerie ?

J’ai ensuite décidé de changer de secteur fort de mon expérience aux Etats-Unis à travers une étude de marché pour une marque de luxe.

J’ai eu l’opportunité de commencer dans le secteur de l’horlogerie avec Ebel et par la suite Chopard et David Morris à Londres.

A la suite de la restructuration de de Grisogono, Fawaz Gruosi et ses équipes m’ont demandé de rejoindre l’entreprise et de présider le marché français.

Nous avons décidé d’ouvrir un bureau à Paris (show-room) avec la volonté de développer la distribution avec de grandes ambitions et une présence forte pour de Grisogono.

de grisogono show room

Nous profitons du show-room à Paris pour également organiser des événements pour le lancement de produits et inviter nos meilleurs clients.

Gilles Mansard - Laeticia Hallyday - Johnny Hallyday - Fawaz Gruosi photo 3

Crazy Skull de grisogono diamants

Nous avons eu la chance de lancer la montre « CRAZY SKULL » en présence de Johnny Hallyday, ou encore nos nouvelles collections de haute joaillerie avec Bella Hadid et Irina shayk.

EUGENIA SILVA -IRINA SHAYK - BELLA HADID
Eugenia Silva -Irina Shayk – Bella Hadid

Nos clients apprécient d’être reçu dans un endroit discret et d’être préservés.

Je développe la marque depuis 5 ans aujourd’hui en France et dans d’autres pays.

Nous avons mis en place une stratégie, rationnalisées les lignes de produits et fort de la créativité de Fawaz Gruosi développé de nouvelles collections avec une identité encore plus forte.

Travaillez-vous avec des thèmes ?

Fawaz Gruosi a développé de Grisogno à travers un design unique. Le mélange des couleurs (emeraudes, rubis, saphir, diamants) et bien évidemment a été le précurseur avec l’utilisation du diamant noir dans la joaillerie ainsi que d’autres diamants jamais exploités auparavant. Il est aussi à l’origine des bracelets en galuchats jamais utilisés dans notre industrie.

Bague Allegra Photo 5
Bague Allegra

Aujourd’hui, nous développons des collections aussi axées sur le diamant (bridals), dû à une forte demande sur le marché avec le design unique de de Grisogono.

Nous avons une volonté très forte de positionner de Grisogono à travers des diamants d’exceptions, j’en veux pour preuve la vente du diamant de 163 D Flawless « the Art of de Grisogono » vendu aux enchères à Genève chez Christie’s le 14 Novembre dernier et ayant atteint un record du monde historique de $33,7M.

movie-still-masterpiece

Qui sont vos marchés ?

La France fait partie des marchés leader pour de Grisogono, nous avons une boutique historique à Paris rue du faubourg St honoré et nous avons ouvert ces trois dernières années une boutique à Courchevel, Cannes et prochainement une nouvelle boutique avenue Georges V.

PHOTO 7 COURCHEVEL
de GRISOGONO Courchevel

de Grisogono se développe partout dans le monde avec récemment l’ouverture d’une nouvelle boutique à New-York et à Séoul en Corée.

En France, nous avons bien évidemment une clientèle française qui ne demande qu’à se développer, mais nous avons aussi une forte clientèle internationale. (Moyen Orient, Russie, pays de l’est et de plus en plus une clientèle indienne et Turque…)

Nous avons aussi une clientèle chinoise très haut de gamme que nous devons suivre, mais cela passera par un développement plus approfondi du marché Chinois et plus largement de l’Asie. Ce qui nous laisse une marge de progression très importante quand on voit que les acteurs de la joaillerie sur le marché français font 50% de leur vente avec une clientèle chinoise.

Comment fait-on connaître sa marque sur un marché inconnu ?

A la création de de Grisogono, certains marchés comme la Russie ont été développé par Fawaz Gruosi qui a capitalisé sur le savoir-faire de la marque et sa créativité mais aussi par un engagement personnel de tous les instants.

La clientèle de Grisogono recherche la différence, se reconnait, cela se traduit également par un certain positionnement social.

Les femmes qui viennent chez nous ont déjà tout. Elles viennent chercher l’originalité. C’est presque un art. Je pense qu’un jour ou l’autre, nos pièces auront encore plus de valeur, non pas uniquement pour les pierres mais surtout pour le style de celles-ci.

Nos pièces sont entièrement faites à la main, à Genève, dans nos ateliers. Nous visons l’excellence, privilégions la qualité des pierres, la finition et le détail ce qui justifient le prix de certain de nos produits.

D’ailleurs le détail est, à mon sens, ce qui fait le luxe d’un produit, c’est ce qui rend une création exceptionnelle. Je pense que la particularité de de GRISOGONO est le détail. On le voit bien entendu à travers nos bijoux mais aussi avec les montres dont certaines pièces sont serties au dos ou à l’intérieur de la boucle.

photo 8

Quand on vient chez de GRISOGONO, c’est aussi une vraie démarche. Les clients recherchent la différence et notre volonté est de surprendre ceux-ci avec des pièces uniques, cela fait partit de notre ADN.

Nous avons une large palette de couleurs aujourd’hui, même si la renommée de la maison s’est faite grâce aux diamants noirs.

Encore une fois, c’était audacieux de mélanger le diamant noir au diamant blanc, puis de l’associer à des pierres de couleurs.

photo 9 s

Comment sélectionnez-vous vos lieux pour vos évènements ?

Il y a un incontournable, l’Eden Roc. C’est un de nos partenaires depuis le début.

C’est un lieu exceptionnel et nous avons été les premiers à faire nos soirées dans ce lieu extraordinaire.

photo 10 p

Nous faisons une autre soirée importante à Porto Cervo et c’est un grand moment.

Nos clients ont la chance d’être gâtés et fortunés. Je crois qu’il faut réussir à provoquer un moment unique dont ils se souviendront. Il faut réussir à les satisfaire et c’est que nous cherchons à faire. C’est notre travail !

Et si de Grisogono était une femme ?

L’élégance, le raffinement, l’excellence.

Comment choisissez-vous la femme qui représente votre marque ?

C’est un état d’esprit.

Nous avons eu Sharon Stone pendant quelques années qui représentait l’image de la marque.

À Cannes, pendant le festival du film nous avons ces dernières années eu la chance d’avoir Natalie Portman et de nombreux tops modèles comme Cindy bruna, Cara delevigne, Joan smalls, Sara sampaio…

photo 11 - Sara Sampaio- Joan Smalls - Shanina Shaik
Sara Sampaio- Joan Smalls – Shanina Shaik

Nous avons eu Bella Hadid et sa fameuse robe rouge dessinée par notre ami Alexandre Vauthier.

photo 12

Quelle est votre vision du digital ?

Depuis le début, j’encourage mes équipes à s’investir mais pour cela il faut le faire intelligemment et avoir un discours logique en ligne avec la stratégie globale.

Parmi les outils digitaux que nous développons Instagram est un bon vecteur de communication et nous travaillons sur différents supports.

Concernant les sites marchands, nous étudions l’éventualité de le faire.

Nous n’en sommes qu’au début de notre développement digital et cela demande beaucoup d’investissements.

Une marque peut-elle se passer de communication digitale ?

C’est indispensable aujourd’hui pour se faire connaître et augmenter sa visibilité et sa notoriété.

La communication digitale m’intéresse énormément.

La création commencer par un prix défini ou par une idée ?

Fawaz a pour l’habitude de dire « I imagine in colors, I design in light », le prix vient ensuite…

Les ventes évoluent-t-elles en fonction des marchés ?

Oui, le Moyen-Orient a une culture du « cadeau ».

Les Russes se font également de très beaux cadeaux pour le Nouvel An Russe, pour la journée de la femme le 8 Mars. Donc tout dépend de la saison, des pays et des traditions de chacun.

Le luxe et vous

Comment définiriez-vous le luxe ?

Faire de son métier un plaisir au quotidien. Pour moi, c’est une chance de vivre sa passion.

Faites-vous la différence entre prestige et luxe ?

Le prestige est ce qu’on pourrait appeler l’ultra luxe à l’image de de Grisogono.