Innovation et maitrise sont les maitres-mots de la Maison Roger Dubuis. L’horloger présente sa dernière création en collaboration avec un autre champion.

green-aventadors-02

Elle sera réalisée en 28 exemplaires uniquement ! 28, c’est peu mais c’est déjà beaucoup pour une montre résultant d’une rencontre entre des spécialistes de la mécanique, Lamborghini Squadra Corse, Pirelli et Roger Dubuis.

Pour révéler cette pièce lors du Salon international de l’automobile de Genève (GIMS 2018), les designers de Roger Dubuis et les ingénieurs de Lamborghini ont réinterprété les cinq éléments essentiels des voitures de courses. Le résultat est simplement magnifique et prestigieux. Porteuse de multiples brevets, la montre est montée sur un bracelet bi-matière noir et vert vif, assorti aux surmoulures en caoutchouc vert sur la boîte et la couronne ainsi qu’au marquage vert sur la lunette cannelée en carbone.

Le premier brevet porte sur  le double balancier en V à 45° conçu pour le mouvement RD203 reprend la géométrie des moteurs V10 ou V12 haute performance. Ce brevet fait référence à un mouvement horloger possédant des balanciers inclinés.

rddbex0653-front-Aventador RD

Des brevets pour transformer les principes automobiles dans une montre

Si les supersportives ne s’encombrent pas d’éléments superflus, le mouvement RD103 applique le même principe. Un train d’engrenages a donc été supprimé pour offrir un mécanisme considérablement plus léger, doté d’une réserve de marche. De plus, comme dans un moteur de voiture de course où les écrous et boulons doivent rester en place, des renforts anti-éjection par force de gravité ont été appliqués. Un dispositif à verrouillage automatique, appelé « bouchon de clavette » permet de maintenir, quant à lui, tous les éléments sur le barillet, composant le plus lourd du « moteur de la montre ». Enfin, comme pour une boîte de vitesses dans une voiture de course, le calibre RD103 est parfaitement ajusté grâce à un mécanisme d’optimisation rapide par friction consistant en « un porte-échappement ajustable pour organe régulateur incliné ». Ce système empêche ainsi la déperdition d’énergie entre les roues dentées du barillet et celles de l’organe régulateur.

Dernier point, l’Excalibur Aventador S s’approprie l’ASP « Autonomous Stability Program ». Ce système, utilisé dans la plupart des supersportives en doubles balanciers non résonants, lisse la vitesse des deux organes régulateurs afin d’offrir une précision ultime.

green-aventadors-01

Les invités qui ont le privilège de découvrir le savoir-faire de Roger Dubuis combiné aux talents de Lamborghini, peuvent également s’apercevoir que l’Excalibur Aventador S est dotée d’une réinterprétation d’une complication classique : la seconde sautante.