PDG, CEO, Fondateur/Fondatrice, Chargé(e) de marketing ou de communication, découvrez chaque mercredi le portrait d’un acteur du luxe. Après Erik Perey (Luxury Attitude), Jérôme Tourbier (Les Sources de Caudalie) ou encore Nicolas Bos (CEO de Van Cleef & Arpels), c’est au tour de Madame  Barbara Monti, CEO de EBERHARD & Co, de se confier à Luxurydesign.

Barbara Monti CEO Eberhard & Co. - 2016

Franck Demaury : Madame Barbara Monti, pourriez-vous présenter votre parcours, votre histoire ?

Barbara Monti : J’ai grandi dans une famille « horlogère », et les modèles réalisés par mon père font partie intégrante de mes souvenirs d’enfance. J’ai commencé à travailler chez Eberhard dès la fin de mes études. J’ai tout d’abord exercé des fonctions dans le service finances et contrôle de gestion de Eberhard Italie, qui ont ensuite abouti à ma nomination au poste de directrice générale de l’entreprise. Cela m’a permis de développer les compétences nécessaires pour occuper le poste de PDG de Eberhard & Co. en 2004. Depuis lors, je suis aux commandes de la marque et m’occupe personnellement du développement de produit, depuis la conception jusqu’au processus de production.

Franck Demaury : Quelles ont été les plus grandes difficultés au cours de votre carrière ? Les plus grandes satisfactions ?

Barbara Monti : Je peux dire que la plus grande difficulté et la plus grande satisfaction coïncident en une seule dimension : avoir réussi à conserver l’indépendance de l’entreprise et de la marque, dans un secteur où la mondialisation des marques est un facteur prédominant.

Franck Demaury : Quelles qualités faut-il avoir pour occuper un tel poste ?

Barbara Monti : Je crois que la réponse pourrait se résumer dans la capacité à accorder la plus grande attention aux apports externes, surtout ceux provenant du marché, tout en conservant la force de prendre des décisions autonomes.

Eberhard & Co. - Mario Peserico & Barbara Monti
Eberhard & Co. – Mario Peserico & Barbara Monti

Franck Demaury : Comment s’organise une journée typique d’un CEO ?

Barbara Monti : Il s’agit en général d’une journée très longue, au cours de laquelle il faut trouver à la fois le temps d’avoir une interaction avec toutes les différentes fonctions de l’entreprise, en traitant les problèmes contingents, et celui de réfléchir à moyen et à long terme.

Franck Demaury : Être une femme à la tête d’une marque horlogère internationale, comment cela est-il perçu dans un monde, à priori plutôt, masculin ?

Barbara Monti : Je n’ai jamais eu le sentiment d’être désavantagée dans l’univers de l’horlogerie. Je pense au contraire que le fait d’être une femme m’a aidée à surmonter bien des obstacles, grâce à cet instinct particulier et à cette sensibilité propres à l’univers féminin. Du reste, chez Eberhard, il y a toujours eu une tradition de management féminin, déjà à l’époque de Marie Mathilde Eberhard, à la direction de l’entreprise dès 1926.

Franck Demaury : Comment pourriez-vous définir le luxe ? L’excellence ? La qualité ?

Barbara Monti : Le concept de luxe est désormais tellement galvaudé qu’il en a perdu son sens. Pour notre part, nous préférons parler de niche de production et commerciale, au sein de laquelle l’excellence doit être transverse dans toutes les phases et dans toutes les procédures. Le concept de qualité est ce qui en découle, c’est la perception globale que le consommateur final aura non seulement du produit, mais aussi de tout ce qui est en amont, à savoir les valeurs, et l’histoire, et en aval, c’est-à-dire un service toujours attentif et responsable.

eberhard co EXTRA-FORT GRANDE TAILLE 31953.7 PR CMYK
Eberhard & Co EXTRA-FORT GRANDE TAILLE

EBERHARD & Co et vous

Franck Demaury : Pour vous, que représente EBERHARD & Co ?

Barbara Monti : Pour moi, Eberhard & Co. est l’une des entreprises emblématiques de l’industrie horlogère suisse, une entreprise qui depuis près de 130 ans s’est entièrement consacrée à son secteur d’appartenance, sans jamais céder aux chants des sirènes des déviations faciles, qui en auraient compromis sa mission première : exceller dans l’horlogerie mécanique.

Franck Demaury : Qu’est ce qui a fait la réputation de EBERHARD & Co ?

Barbara Monti : Sur une période aussi longue, la réputation se construit en conjuguant plusieurs facteurs. Bien sûr, le produit est le plus important de tous. Mais la correction envers les partenaires commerciaux, le respect du consommateur et de ses exigences, y compris après la vente, une démarche saine en matière de gestion financière sont autant d’autres éléments qui y participent. Si aujourd’hui Eberhard & Co. est une marque internationalement respectée, c’est aussi à ces attentions qu’elle le doit.

eberhard co EXTRA-FORT GRANDE TAILLE CP 31953.5 CMYK
Eberhard & Co EXTRA-FORT GRANDE TAILLE

Franck Demaury : Comment pensez-vous vos nouvelles collections / pièces ? Est-ce un travail en solitaire, une réflexion d’équipe ? D’où vous vient l’inspiration ?

Barbara Monti : Je dirais qu’en général l’inspiration initiale est un moment solitaire. Il peut naître de l’observation de quelque chose qui me frappe, d’une intuition sur une tendance de marché, ou même de l’envie de réaliser un rêve longtemps resté dans les tiroirs. Ensuite, l’équipe devient fondamentale, le succès d’un projet repose nécessairement sur de nombreuses fonctions.

Franck Demaury : Pouvez-vous nous en dire plus sur les collections Gilda et Scafograf ? Le design ? L’inspiration ?

Barbara Monti : Il s’est agi de deux conceptions profondément différentes : Gilda est née du désir de réaliser un produit entièrement féminin, radicalement différent de ceux existant dans les collections masculines. La forme du boîtier, les complications inhérentes à la production de tous les éléments courbes, la décoration florale en fond, la nacre et les chiffres romains asymétriques, jusqu’aux bracelets, tout a été créé par une femme pour les femmes. À cet égard, c’est un modèle réellement exclusif.

Eberhard & Co. - Gilda Grand Pavé Acier sur Bracelet Dentelle 2

Eberhard & Co. - Gilda Grand Pavé Acier sur Bracelet Dentelle 1

Eberhard & Co. - Gilda Grand Pavé Or

Scafograf, en revanche, s’inscrit dans cet hommage à la tradition qui nous caractérise, dans la mesure où il s’agit de la réédition d’un célèbre produit de la fin des années cinquante. À l’époque, le modèle était un précurseur sur le segment des montres de plongée, et il avait remporté un immense succès. Nous avons souhaité lui rendre hommage en le revisitant de façon moderne mais respectueuse des axes du passé, dans la droite ligne du style Eberhard.

Franck Demaury : Quelle est la place de l’artisanat chez EBERHARD & Co ?

Barbara Monti : Il est certain que si l’horlogerie est un processus industriel à tous les égards, l’artisanat y joue cependant encore un rôle en matière de finitions : par exemple, lors de la phase du polissage final des boîtiers, la fluidité des formes ou les lignes franches sont le fruit de sensibilité la main de l’artisan. Même des spécialités comme le sertissage des pierres et la réalisation des bracelets en cuir sont des tâches purement artisanales. Cela peut sembler n’être que de simples détails, mais elles s’inscrivent dans le concept de qualité globale dont je parlais auparavant.

Franck Demaury : Qui sont vos concurrents ? Quelles sont les principales différences avec eux ?

Barbara Monti : Ce sont toutes ces marques qui, sur les segments de marché moyen à haut de gamme, proposent des montres positionnées sur le segment sport élégant ou purement sportif. Nous sommes, quant à nous, spécialisés dans les chronographes, et la concurrence est donc très aguerrie. Nous cherchons à cultiver nos différences pour préserver une identité bien définie et nous y parvenons grâce à des produits uniques, comme le Chrono 4 qui, grâce à nos brevets, possède des caractéristiques inimitables.

Eberhard & Co. - Chrono 4 Grande Taille
Eberhard & Co. – Chrono 4

Je pense également à la collection Tazio Nuvolari, des modèles empreints du sport automobile, qui sont désormais tellement ancrés dans la perception du consommateur qu’ils sont incomparables. Fondamentalement, notre force est d’avoir dans nos collections des produits qui ne sont pas tributaires des modes, mais qui, au contraire, restent toujours actuels, ne demandant, de temps à autre, que de légères retouches de style.

Eberhard & Co. - Tazio Nuvolari Vanderbilt Cup Naked
Eberhard & Co. – Tazio Nuvolari Vanderbilt

Eberhard & Co. - Tazio Nuvolari Vanderbilt Cup Naked Caseback
Eberhard & Co. – Tazio Nuvolari Vanderbilt

Eberhard & Co. - Tazio Nuvolari Vanderbilt Cup Caseback
Eberhard & Co. – Tazio Nuvolari Vanderbilt

Eberhard & Co. - Tazio Nuvolari Vanderbilt Cup
Eberhard & Co. – Tazio Nuvolari Vanderbilt

Franck Demaury : Qui sont vos clients ? Quelles sont leurs attentes ?

Barbara Monti : Nous aimons à croire que notre client est une personne très au fait, qui choisit avec attention et ne se laisse pas influencer. C’est un consommateur exigeant, qui, à juste titre, a les plus hautes attentes, et qui, lorsqu’il achète un produit, le fait avec discernement. Ce n’est pas une victime du marketing mais un passionné de belles montres.

Franck Demaury : Comment garantissez-vous la qualité attendue par vos clients ?

Barbara Monti : Ainsi que je l’ai dit, la qualité est un concept transverse. Je le définirai comme une attitude mentale. Il signifie ne jamais céder sur rien, sur aucun détail, même lorsqu’il serait facile de faire des concessions à l’aspect pratique et aux économies d’échelle. Je pense que notre indépendance est ce qui nous permet de continuer sur cette voie et de satisfaire ainsi les attentes des clients.

Franck Demaury : Quelles sont vos pièces emblématiques et le Best seller ?

Barbara Monti : J’ai déjà cité le Chrono 4, l’un des produits dont nous sommes le plus fiers, et qui génère le chiffre d’affaires le plus important.

Eberhard & Co. - 8 Jjours Grande Taille Acier
Eberhard & Co. – 8 jours

Sur un autre segment, celui des petites complications utiles, j’aime citer le 8 Jours : c’est un autre produit breveté de la Maison qui a acquis un rôle de premier plan parmi les modèles à remontage manuel à longue réserve de marche, segment sur lequel nous avons été précurseurs grâce à un développement d’ingénierie réalisé au sein de la Maison.

Eberhard & Co. - 8 Jours Grande Taille Caseback 1
Eberhard & Co. – 8 Jours

Franck Demaury : Quelles sont les prochaines étapes pour le développement d’EBERHARD & Co. ?

Barbara Monti : L’année qui vient marquera une étape très importante, à savoir notre 130 e année d’activité ininterrompue. Nous avons de nombreux projets en chantier pour cette occasion, dont très certainement une montre dédiée, mais il est encore trop tôt pour dévoiler notre jeu…. …

Franck Demaury : Quel est votre regard sur le monde de l’horlogerie d’aujourd’hui ?

Barbara Monti : Nous avons un point de vue très positif, dans la mesure où nous estimons qu’en dépit des évolutions commerciales en dents de scie dues aux cycles économiques mondiaux, l’horlogerie mécanique sera toujours l’une des catégories les plus appréciés des consommateurs, comme cela a été le cas pendant d’innombrables décennies. Nous envisageons donc l’avenir avec une grande confiance, et nous nous préparons sans cesse à relever les défis du marché.

Le digital et EBERHARD & Co

Franck Demaury : L’horlogerie et le digital peuvent-ils et doivent-ils cohabiter selon vous ?

Barbara Monti : Je ne pense pas qu’il faille avoir peur de la nouveauté, bien au contraire, il faut s’en saisir, la connaître et si possible en faire bon usage. Concernant les montres connectées, je pense qu’elles trouveront certainement leur place, parfois dans une interaction avec les produits mécaniques, sans pour autant enlever quoi que ce soit à l’horlogerie traditionnelle, qui répond à un différent type de besoin chez le consommateur.

Franck Demaury : La communication digitale est-elle nécessaire pour vous ? Pour les marques de manière générale ?

Barbara Monti : La communication digitale est fondamentale et le sera toujours plus, surtout en ce qui concerne les réseaux sociaux. Elle nous a fourni un outil d’interaction avec le client qui n’était même pas imaginable auparavant, et nous a procuré d’énormes avantages en termes d’immédiateté. Dans le même temps, ce serait une erreur de négliger les canaux traditionnels, car le papier imprimé conserve son pouvoir de séduction auprès d’une large catégorie de consommateurs, surtout ceux qui souhaitent cultiver une connaissance approfondie de notre type de produit.

eberhard co AIGLON WOMAN 41035.05 CMYK
eberhard co AIGLON WOMAN 42035.01 CMYK

eberhard co EXTRA-FORT GRANDE TAILLE CP 31953.5 CMYK
eberhard co EXTRA-FORT GRANDE TAILLE 31953.6 CA CMYK

Franck Demaury : Votre moment « luxe », ce serait quoi ?

Barbara Monti : Pour beaucoup de gens, moi y compris, le luxe aujourd’hui consiste surtout à réussir à se préserver des espaces de temps libre. Les miens sont essentiellement consacrés aux voyages de découverte, toujours à la recherche de nouveaux lieux et de nouvelles expériences.

Franck Demaury : Quelle est votre plus grande fierté ? Personnellement ? Professionnellement ?

Barbara Monti : D’un point de vue personnel, je suis très fière du lien qui m’unit à ma famille, c’est l’élément qui fonde tout ce que je suis. Professionnellement, je dirais que je suis fière de la cohérence que Eberhard & Co. a su maintenir au cours de sa longue histoire.