La première version inaugurale en zirconium sortait en 2012 et la version boîtier d’or rose en 2013, aujourd’hui HM5  est de retour en noir !

Montre HM5 de MB&F

HM5 est une édition limitée de 66 pièces. Mais cette nouvelle série HM5 CarbonMacrolon est bien davantage qu’une nouvelle proposition de couleurs : cela concerne un tout nouveau matériau. Inspirée d’une « supercar », il fallait à la HM5 un matériau noir solide qui puisse être poli et fini comme le métal tout en étant aussi dur que l’acier. Autant dire un matériau inexistant à ce jour…

HM5 CarbonMacrolon

Le CarbonMacrolon de MB&F est un matériau composite, une résine,  en polymère anthracite dans laquelle on injecte des nanotubes de carbone pour augmenter la solidité et la dureté. Ces derniers offrent une meilleure résistance à la traction et plus de rigidité que la fibre de carbone traditionnelle. Le CarbonMacrolon est un matériau massif noir, lourd et dur, que l’on peur polir et finir comme du métal. Bayer n’a-t’il pas révolutionné  le monde en inventant le polycarbonate en 1963 ?  Ce matériau quasi incassable est généralement utilisé dans un nombre impressionnant de domaines (fabrication de CD, boîtiers de caméras étanches, composants pour ailes et fuselages d’avions ou de pare-brise pour jets et hélicoptères, instruments médicaux, les lentilles de contacts et de lunettes de soleil…). Grâce à sa grande stabilité, sa malléabilité, sa pérennité, sa résistance à la chaleur et son respect pour l’environnement, le Makrolon® est rapidement devenu l’un des matériaux thermoplastiques les plus polyvalents jamais inventés.

Le boîtier

Le boîtier cunéiforme de la HM5 fait manifestement référence aux supercars surbaissés de l’époque. Vous savez, ces voitures impressionnantes dont les  volets, fermés, empêchaient la lumière du soleil de rentrer par la vitre arrière quasi horizontale. Sur la HM5, ils font l’inverse: ouverts, ils permettent à la lumière de recharger les chiffres des heures et des minutes recouverts de Super-LumiNova. Ouvrir ou fermer les volets permet en outre de moduler l’intensité de l’éclairage sur le cadran. On les commande par une couronne sur le côté du boîtier. Autre parallélisme, le système d’échappement de la HM5 n’est pas là pour évacuer à grand bruit les gaz de combustion, mais pour drainer l’eau au cas où la HM5 serait immergée, à l’instar de la Lotus de James Bond dans L’espion qui m’aimait. On ne saurait oublier la similitude avec les réacteurs aussi. Afin de réduire au maximum les risques éventuels, la couronne de remontoir est guidée par un système à billes qui lui permet d’être tirée ou poussée seulement lorsqu’elle est perpendiculaire au mouvement.

Boitier HM5 CarbonMacrolon

Indications & prisme réfléchissant

L’affichage vertical frontal fait de la HM5 une montre idéale pour les pilotes, puisqu’il n’est pas nécessaire de lâcher le volant pour lire l’heure !

HM5 est une édition limitée de 66 pièces

Le véritable système d’affichage de la HM5, à savoir les disques tournants, est relativement simple: les disques des heures et des minutes se chevauchent et sont entièrement recouverts de Super-LumiNova. Ce revêtement luminescent est couvert d’une deuxième couche, un prisme réfléchissant en saphir qui renvoie la lumière des chiffres à 90°, avec un grossissement d’environ 20% pour augmenter la lisibilité.

Comme l’heure est réfléchie, les chiffres sont imprimés en miroir sur les disques. Ils s’affichent alors correctement sur le cadran. Le verre avant étant fumé, on peut voir les chiffres arriver et repartir des cadres violets iridescents qui rappellent les éclairages d’une supercar lancée à grande vitesse dans la nuit.

Moteur

Comme toute supercar, HM5 CarbonMacrolon réserve une surprise sous « son capot »: un boîtier intérieur ! Si le moteur est logé dans un container intérieur, c’est pour assurer l’étanchéité. Il est donc logé dans un boîtier en acier, similaire au châssis rigide sur lequel est fixée la carrosserie d’une voiture. Les heures sautantes sont bidirectionnelles et on peut donc régler l’heure en avant comme en arrière. Au verso de la HM5 CM, à travers le verre saphir enchâssé dans le «carter » étanche, on découvre le moteur, son rotor mystérieux en forme d’astérohache façonné dans de l’or 22 carats violet iridescent, son balancier à haute fréquence et ses ponts terminés à la main.

Moteur HM5 Carbon Macrolon

Maximilian Büsser

Pour le fondateur de MB&F, La HM5 fait revivre ses rêves d’enfant, d’avions supersoniques et de puissantes voitures américaines, et leur donne un nouveau souffle.  « Imaginez-vous en 1972, prédire que la plupart des gens porteraient encore des montres rondes à trois aiguilles en 2012. Cela aurait semblé totalement improbable, davantage encore que d’imaginer vivre sur Mars ! », plaisante Maximilian Büsser.

MB&F Maximilian Busser