Avec le SIHH, Baselworld est l’un des salons où l’on rencontre les plus belles pièces horlogères, venues le temps de quelques jours, s’exposer aux yeux du monde entier. Baselworld, c’est 150 000 visiteurs originaires de 100 pays, plus de 1 500 exposants et 141 000 m2 dédiés aux exposants. Comme une journée ne suffit pas pour voir toutes les pièces, voici une première sélection des pièces incontournables à découvrir jusqu’au 26 mars.

1. Aventicum par Christophe Claret

baselworld 2015 Christophe Claret_Aventicum_Soldat_OR_A4_300dpi_RVB

Nommée Aventicum en hommage à l’ancienne capitale de l’Helvétie romaine, cette montre révèle un trésor dans l’ancien musée de la ville : un buste en or massif de l’Empereur Marc-Aurèle. Reproduite à la taille de 3 millimètres, la micro sculpture prend une autre dimension grâce au mirascope, un effet d’optique composé de deux miroirs paraboliques placés l’un sur l’autre, celui du dessus étant troué en son centre. Installé sur le miroir inférieur, l’objet est réfléchi par les rayons lumineux, agrandi deux fois et semble sortir de la montre.
Soucieux du détail, l’horloger a imaginé un cadran avec un motif « labyrinthe » et une masse oscillante brevetée arborant cinq chars de course, véritablement spectaculaire.
La montre Aventicum est réalisée en deux séries limitées: 68 exemplaires en or rose et 38 en or gris.

Mouvement
Mécanique à remontage automatique, calibre AVE15, 186 composants, 28 rubis, 28’800 alt/h, double barillet, masse oscillante avec secteur en saphir décoré, réserve de marche de 72 heures

2. Memoris par Louis Moinet

baselworld 2015 Louis Moinet_Memoris

Exécutée en or rose et en or blanc 18K, en 60 exemplaires pour chacune des versions, la montre Memoris est à la fois une création visionnaire et commémorative. Créée pour honorer les 10 ans de la marque et les 200 ans du chronographe inventé par le maître horloger Louis Moinet, celle-ci met en exergue sur sa surface principale, le chronographe monopoussoir à roue à colonne, auquel la fonction horaire a été ajoutée.

Mouvement
Chronographe mécanique à remontage automatique, calibre LM54 conçu et manufacturé par Louis Moinet, système «Energie Plus» pour un remontage amélioré dans les deux sens, 28’800 alt/h, 302 composants, réserve de marche de 48 heures

3. Son of Earth par Artya

baselworld 2015 artya

Sublimées par des feuilles d’or, des ailes d’un papillon ont été capturées dans le cadran de la montre Son of Earth. Aux couleurs chatoyantes, saisissantes, la montre est à l’image du temps qui s’échappe, captivante !

Pièce unique imaginée par l’artiste Dominique Arpa-Cirpka, elle offre la possibilité de découvrir les reflets de la lumière d’une autre manière. Le boitier et les aiguilles sont personnalisables.

Mouvement
Mécanique à remontage automatique, 25 rubis, 28’800 alt/h, réserve de marche de 42 heures

4. Néo-Tourbillon sous Trois Ponts par Girard-Perregaux

baselworld GP_HD_Neo_Tourbillon_2015_T

Bien plus qu’un ballet aérien dans l’épure, le Néo-Tourbillon sous Trois Ponts est un objet d’art cinétique, une réinterprétation contemporaine d’une architecture de mouvement conçue par Girard-Perregaux au XIXe siècle. Ici, l’esthétisme minimaliste et la révolution minutée sont rendus possibles par l’utilisation du titane. Constituée de 245 pièces, la montre s’empare des standards de la haute horlogerie pour donner vie au temps. 

Mouvement
Mécanique à remontage automatique, calibre GP09400-0002, cage de tourbillon en titane et ponts en titane traités PVD noir, rotor or gris (18K), balancier réglable, spiral avec courbe Phillips, 245 composants, anglage main, 21’600 alt/h, réserve de marche de 60 heures.

5. Big Bang Ferrari Carbon par Hublot

baselworld 2015 hublot big bang carbon Ferrari

Avec comme volontés d’innover et d’écrire le futur, Hublot dépasse les limites en assemblant pour la première fois deux composants non miscibles, le carbone et le métal. En intégrant ce composite dans un garde-temps, Hublot démontre son ambition d’utiliser des matériaux précurseurs, tout en la mettant au service d’un nom prestigieux, Ferrari. Incarnat l’exclusivité et la sportivité, la Big bang Ferrari Carbon s’approprie une lunette bi-matière en carbone, incrustée d’or ou de titane.

Présenté également en version All Black (platine, ponts et masse oscillante traités PVD noir), chaque garde-temps est proposé avec un bracelet « One clic » en cuir cousu sur caoutchouc gris et arborant les surpiqûres de la sellerie Ferrari. La version titane sur bracelet noir est éditée à 1000 exemplaires, la version king King Gold sur bracelet marron à 500 exemplaires.

6. Mille Miglia GTS Automatic, Power Control par Chopard

baselworld 2015 chopard 1 Mille Miglia GTS Power Control

Partenaire et chronométreur officiel de la Mille Miglia, « la corsa più bella del mondo », qui relie chaque année Brescia à Rome et retour, Chopard enrichit depuis 1988 sa collection Mille Miglia. Fruit de la fascination de Karl-Friedrich Scheufele, co-président de Chopard, pour les automobiles anciennes, celle-ci révèle des montres aux courbes masculines et sportives.

Cette année, la maison revisite sa copie et donne naissance à la collection Mille Miglia GTS (pour Grand Turismo Sport). Cette nouvelle collection, constituée d’un chronomètre trois aiguilles et date, d’une réserve de marche et d’un chronographe, voit l’introduction d’un mouvement Chopard. Pour la première fois, les modèles chronomètre et réserve de marche seront équipés d’un mouvement Chopard issu des ateliers de Fleurier Ebauches.

Imaginée comme de véritables partenaires pour vos intrépides périples, les montres adoptent dans la lunette un insert en aluminium noir gradué qui renforce le caractère sportif. La couleur noire aux accents rouges et blancs des cadrans sont un hommage à l’esthétique des automobiles vintage. Quant à l’indicateur de réserve de marche du modèle Mille Miglia GTS Power Control, celui fait référence à une jauge d’essence typique des années 50. Enfin, le guichet de date est inscrit dans la flèche rouge qui est le logo de la Mille Miglia, une allusion aux numéros de dossard appliqués sur les portières et capots des véhicules concurrents.

Cette collection est disponible en acier sur bracelet acier ou sur bracelet caoutchouc ou encore en or rose sur bracelet caoutchouc. Ce dernier rappelle lui aussi l’univers de la course et s’inspire des pneus Dunlop des voitures classiques des années 60.

7. L’Eclipse par Jaquet Droz

baselworld 2015 jaquet droz DUO_ECLIPSE_J012610271&J012630240

Après avoir été introduite en 2010 par les artisans de la chaux-de-Fonds, l’Eclipse refait son apparition dans deux nouvelles montres de Jaquet Droz. Travaillés en aventurine dans un format 39 mm et en opalin en 43 mm, les deux modèles laissent apparaître deux visages pour un même esprit. Sept étoiles encadrent la Lune (huit astres au total, chiffre emblématique dans l’histoire de Jaquet Droz) et accompagnent l’apparente simplicité de ces deux nouvelles montres, pourtant dotées d’une indication des phases de Lune, mais aussi du jour, du mois et de la date. La nouvelle masse oscillante ajourée, le décor Côtes de Genève sont à admirer au revers de ces garde-temps équipés d’un spiral en silicium, et dont les ponts plats vont de pair avec le traitement au rhodium et la gravure de l’ensemble des composants. Majestueuses et poétiques, ces deux versions de l’Éclipse font le choix d’un boîtier tout acier, à la lunette habillée de 176 diamants taille brillants dans la version 39 millimètres.