Lors d’une soirée privée, la marque de whisky The Balvenie a présenté le fruit de 50 ans de travail : deux liquides différents ayant pourtant une origine commune. Rares et précieux, ces deux whiskies vont attirer les convoitises des connaisseurs…

whisky the balvenie David Stewart 2
whisky The Balvenie – David Stewart

Soirée privée, Whisky d’une grande intensité

C’est dans un hôtel privé situé rue du Parc Royal que commence un moment singulier. Des invités, des échanges, des mots, le moment est plaisant. Dans ce lieu aux plafonds d’antan, surchargés de luminaires magnifiques, magiques, somptueux, différents bronzes et de multiples ors composent ces lumières issues du savoir-faire de la Maison Delisle. D’ailleurs, les propriétaires du lieu et de la Maison ingénieusement éclairée nous accueillent et nous dévoilent une part de l’histoire familiale, vieille de cinq générations.

Cinq générations, c’est aussi l’ancienneté de la Maison The Balvenie, la même qui nous invite en cette douce soirée d’été.

whisky the Balvenie Ambassadeur DAMIEN ANGLADA
Whisky The Balvenie – Ambassadeur DAMIEN ANGLADA

The Balvenie, retour sur l’histoire.

Gamme unique de Single Malts conçue par David Stewart, The Balvenie possède quelques références aux saveurs uniques avec pour notes communes celles du miel et de vanille, telle une empreinte de la distillerie The Balvenie. Il faut bien avouer que l’histoire, le parti pris et le savoir-faire sont forts.

Entre deux échanges sur le mobilier et l’art qui nous entourent, l’Ambassadeur de la marque me raconte les grandes lignes de l’histoire de la maison, pense à me dire que The Balvenie est la seule marque à employer les 5 métiers traditionnels nécessaires à la préparation de ses Single Malts. Influencé par ses mots, j’ai les images de ceux qui patiemment cultivent l’orge, puis des artisans qui la maltent dans la propre aire de maltage de la maison. Alors que le whisky chauffe mon palais, glisse sur ma langue et envahie ma gorge, les saveurs du bois me parviennent. J’ai alors les images des Tonneliers de Balvenie en tête. Je les vois frapper le bois, encercler les fûts avec les outils similaires à ceux utilisés autrefois. Non loin, sous l’intensité des mots de l’Ambassadeur, j’imagine les alambics préparant l’excellence avec patience. Sous les saveurs de caramel chahutant mon odorat, mon imagination me conduit jusqu’au Maitre de Chais, David Stewart. Je le vois déjà exécutant les mêmes gestes que ceux que je pratique en faisant mouvoir l’alcool doré dans le cristal de mon verre. Que prépare-t-il ? Une surprise ?

The Balvenie, 2 whiskies d’exceptions, 259 bouteilles dans le monde.

Il y a 50 ans, le 28 mai 1963, David Stewart remplit des fûts de chêne de type Hogshead (chêne européen). Il est alors un jeune maître de chai arrivé il y a à peine un an. 50 ans plus tard, après avoir été laissés à maturation au cœur de la distillerie de Dufftown en Ecosse, les deux liquides conservés à proximité et dans les mêmes conditions livrent deux caractères bien différents.

whisky the balvenie TONNELIER_02

Sur la table, l’Ambassadeur nous révèle deux coffrets fabriqués à la main et composés de 49 couches de bois et d’une cinquantième en laiton comme pour rappeler celui des alambics. À proximité, deux bouteilles en verre soufflé dans lesquelles les deux liquides non filtrés à froid, non réduits ont été versés. L’un, le Cask 4567 – 45,4° – s’offre la couleur rougeâtre et les saveurs d’arômes sucrés, de fruits rouges, de fruits secs et d’un mélange d’épices. L’autre, le Cask 4570 – 45,9 emprunte à l’or sa couleur. Au rythme des mots du maitre de chais, les notes douces de caramel, de miel et de vanille envahissent mon palais. L’expérience est sensorielle, le moment est intense. Les spécialistes autour de moi commentent positivement ce whisky à l’histoire atypique.

Lorsque nous avons évoqué le prix, aucune gêne ne s’est installée. 30 250 euros, c’est le prix de l’excellence et de la rareté. L’Ambassadeur affirme qu’il n’y aura que 128 bouteilles de whisky Cask 4570 et 131 bouteilles du Cask 4567, et ce pour le monde entier. La France détiendra 4 flacons… un chiffre qui démontre la préciosité de ce whisky qui, séparé dès la naissance donne 50 ans plus tard un produit d’exception.

whisky The Balvenie 50yo Cask 4570 70cl box and bottle-1
whisky The Balvenie 50 Years – Cask 45 70

Je quitte alors la demeure aux mille lumières, embaumé par cette odeur de vieux cuir et et de multiples épices. Une simple envie s’empare de moi : redécouvrir The Balvenie en prenant de nouveau le temps, à l’abri des regards, en tête à tête. L’alcool recouvrira les parois d’un verre et petit à petit, je pourrais noter les sensations pour me construire une nouvelle bibliothèque grâce aux saveurs que les whiskies The Balvenie me laisseront sur le palais.