Pour Pâques, Yann Couvreur met la poule et le lapin en liberté et sort le renard de son terrier. Les chocolats de Couvreur vont faire des heureux cette année !

Yann Couvreur©ACouturier

Le Prince de la Pâtisserie avait déjà fait sensation en ouvrant l’an dernier sa pâtisserie à l’angle de l’avenue Parmentier et de la rue du Faubourg du Temple.

yann couvreur Viennoiseries©LaurentFAU

Outre ses desserts spectaculaires et alléchants, Yann Couvreur continua de surprendre ses clients en proposant une expérience unique à Paris dans une pâtisserie, le « dessert à l’assiette ».

Dégustée habituellement au cours d’un repas étoilé, cette pâtisserie est alors dressée à la minute, devant les gourmands et est servie directement. Yann Couvreur a alors réussi son pari : surprendre les clients et bouleverser les codes de la pâtisserie traditionnelle.

yann couvreur millefeuille
Cette année, l’homme revient en force avec son animal préféré, le renard. Si sur les emballages, l’animal avait déjà montré son joli pelage, celui-ci était resté plutôt discret. Pour Pâques, le pâtissier sort l’animal de son terrier d’une élégante manière.

14sept_BD_yann_couvreur_-_creations_paques_2017-0

En effet, l’animal favori se dévoile en deux déclinaisons particulières et inattendues pour célébrer les fêtes de Pâques. La première se compose d’un renard d’environ 300g, noir ou lait agrémenté de 140g de petits renards au praliné et de roses des sables (45€). La seconde est en réalité un terrier dans lequel 5 petits renardeaux au Praliné noir ou lait (12€) sont à déguster délicatement.

14sept_BD_yann_couvreur_-_creations_paques_2017-1

Yann Couvreur ne fait pas dans le commun et donne un sacré coup de balai sur l’habituelle poule au chocolat ou l’inimitable lapin de Pâques grâce à ses créations à la fois charmantes et croquantes.

Yann Couvreur
137 avenue Parmentier
75011 Paris

Métro : Goncourt