Supervisée par le talentueux Chef Exécutif Christophe Moret, la nouvelle carte de La Bauhinia présente les classiques français et les inspirations venues d’Asie. Partez pour un voyage d’exception au Shangri-La Hotel Paris.

shangri la paris entrée

Le Shangri-La Hotel Paris, voyage émotionnel et gustatif

Dans L’Horizon Perdu, James Hilton nous conte l’histoire de quatre hommes recueillis et soignés dans une lamaserie tibétaine après un accident d’avion. Terre d’accueil, ce lieu utopique se nomme Shangri-La.

Après de nombreuses expéditions photographiques, la vie « normale » devait reprendre son cours. La jungle urbaine l’emportait peu à peu sur ma vie en jungle tropicale, vierge de toute civilisation courant après le temps pensant pouvoir le maitriser. J’ai décidé de trouver mon Shangri-La, au cœur de la ville lumière. Du temps s’est écoulé entre le début de ma quête et mon immersion dans un lieu aux mille secrets.

C’est en traversant les rues d’une capitale folle, ma moto est stoppée par un feu rouge, non loin d’un ouvrage imposant, élégant, aux murs clairs inondés dans une lumière intense. Sur l’entrée, un nom en lettre d’or attire mon regard. Fruit du hasard, je stationne quelques minutes ma moto. J’entre alors dans ce qui fut autrefois l’ancienne demeure du Prince Roland Bonaparte.

shangri la paris service
Restaurant La Bauhinia Shangri-La Hotel Paris

Dans le lobby aux volumes précieusement étudiés, la lumière frôle la pierre blanche des parois. L’odeur florale embaumant les murs me rappelle ces grands jardins asiatiques où la nature livre une poésie olfactive permanente. L’accueil typiquement asiatique me séduit et me replonge dans mes périples en Asie, là où l’arrivée d’un invité est un véritable rituel. Mon hôte m’invite à descendre les quelques marches pour me guider au centre de ce lieu élégant, aux murs décorés de fines fleurs sur un fond vert pistache. Des balcons surplombent la salle et les imposants fauteuils capitonnés d’un rouge royal.

La Bauhinia - Shangri-La Hotel Paris

Alors que les vases en porcelaine et les bouquets de fleurs s’élèvent vers la verrière historique des années 30 réalisée par Maurice Gras, les derniers rayons du jour transpercent celle-ci. La chaleur baigne dans ce lieu. Je m’y sens bien, apaisé. Je suis au cœur de La Bauhinia. Le nom est un hommage à une fleur découverte en 1908 à Hong Kong, devenue depuis l’emblème de cette région. Après une furtive visite parmi le reste du rez de chaussée, je regagne l’extérieur, la folie parisienne, mon appartement Bohème.

Je ne suis pas reparti les mains vides. J’ai réservé une table pour deux, dans ce haut lieu où la gastronomie française rencontre les saveurs thaïlandaises. J’ai donné rendez-vous à mon âme sœur à 20h00.

Restaurant La Bauhinia - Night - Shangri-La Hotel Paris

Le lendemain, même lieu … Notre Shangri-La

En l’attendant paisiblement, je suis parti m’échapper à l’étage pour découvrir les grandes salles de réception, les impressionnants détails architecturaux et les rappels à l’illustre famille. L’aigle de l’Empereur est gravé, sculpté, ou dessiné ici et là. Il ne cesse de me rappeler combien l’histoire a été intense pour notre pays. Le présent m’informe que celle qui a conquis mon cœur vient d’arriver.

shangri la paris Escalier

Installée au cœur du restaurant, je la vois rayonnante, patiente. L’hôtesse, discrète et charmante, récupère ma veste, m’emmène jusqu’à celle qui partage chaque moment de ma vie. Conquise par la décoration traditionnelle et chic du lieu, elle ne cesse de parler, à voix basse d’ailleurs. Tout le monde semble chuchoter ici, comme par respect du lieu mais en réalité, il s’agit d’une traduction de l’apaisement ressenti. Ici, pas de bruit, pas de stress, pas de nécessité de parler rapidement et à haute voix … Après un cocktail et des petites attentions en provenance de nos hôtes, l’heure est venue de découvrir la nouvelle carte du Chef étoilé Christophe Moret.

Chef Christophe Moret - Shangri-La Hotel, Paris - ©Winkelmann
Chef Christophe Moret – Shangri-La Hotel, Paris – ©Winkelmann

Voyage gastronomique à La Bauhinia

À la lecture de celle-ci, nous embarquons pour un voyage gustatif, plus ou moins épicé (voire par du tout pour les plats aux inspirations françaises). La Malaisie se dévoile ainsi à travers des plats aux noms d’Ikan Bakar et Mee Siam. Alors que le premier propose la dégustation d’une rascasse rôtie en feuille de bananier accompagnée de liserons d’eau sautés et de riz nasi lemak, le second invite à la découverte des saveurs de vermicelles de riz sautées aux gambas, calamars et légumes croquants.

Yam som'o - La Bauhinia - Shangri-La Hotel, Paris ©Winkelmann
Yam som’o – La Bauhinia – Shangri-La Hotel, Paris ©Winkelmann

Plus bas, c’est un voyage en Thaïlande qui débute. L’hôte nous explique que le Kai Satay est un plat composé de brochettes de poulet marinées à la citronnelle et cacahuète, accompagnées de crudités et de riz gluant. Le Kaeng Phed Kae est, quant à lui, une assiette composée de fricassée d’agneau au curry rouge et de riz parfumé à l’ananas. Le choix s’avère délicat.

Le voyage dans la tradition française commence par la dégustation d’une verre de Pouilly-Fuissé « Vieilles Vignes » exceptionnel, accompagné pour l’un, d’un foie gras de canard confit avec son chutney mangue-passion et d’une salade de bœuf au gingembre et à la citronnelle accompagnée de légumes croquants et de mangue verte, pour l’autre. On pioche dans nos assiettes respectives pour découvrir les saveurs. Les petites attentions et les recommandations de notre hôte ponctuent discrètement notre moment dans ce lieu magique.

En suivant les précieux conseils, nous dégustons les brochettes de poulet marinées à la citronnelle et cacahuète pour moi et le dos de cabillaud confit accompagné de ses légumes sautés pour elle.

Dos de cabillaud confit - La Bauhinia - Shangri-La Hotel, Paris ©Winkelmann (2)
Dos de cabillaud confit – La Bauhinia – Shangri-La Hotel, Paris ©Winkelmann (2)

Autour de nous, dans l’intimité de ce restaurant pas comme les autres, les couples échangent, se regardent tendrement, profitent de ce silence apaisant. Les amis se retrouvent pour de longs échanges. Les futurs amoureux profitent de cette ambiance cosy et romantique pour écrire une nouvelle histoire. Quant à nous, nous savourons chaque instant passé dans ce Shangri-La.

Pot de crème guanaja_©Winkelmann (2)
Pot de crème guanaja_©Winkelmann (2)

Le moment file vite, trop vite. Les desserts commandés arrivent déjà. Pour elle, le gourmand pot de crème guanaja vient mettre la touche finale (et parfaite) à ce diner. Pour moi, la pana cotta fruis rouges/citron proposée ce soir là est un véritable délice, et m’emmène dans un carrousel de saveurs.

Alors que l’heure nous emporte déjà vers minuit, nous quittons le restaurant vide. Un dernier regard sur l’imposant lustre de cristal et l’élégance de la salle nous permet de clôturer ce moment parfait dans le cadre magique de La Bauhinia mené avec brio par le Chef Christophe Moret.