Nous vous parlions, récemment, de la villa design Quarry House réalisée par Ramon Esteve Estudio, étonnante de par son design et ses volumes. Le studio confirme son style et son ingéniosité avec un autre projet nommé Sardinera House.

villa design Casa Sardinera night pool © Mariela Apollonio

Sardinera House, la villa design aux deux visages

Sur les hauteurs d’une colline verdoyante, entre El Portixol et Cala Blanca, la villa design Casa Sardinera fait face à l’Océan. Ciel bleu, eau turquoise, le bleu est en quelques sortes le fil conducteur de cette résidence au panorama d’exception.

villa design Casa Sardinera swimming pool © Mariela Apollonio

Bien que la villa semble être massive, sa composition en trois blocs et l’utilisation à outrance du vitrage lui permettent finalement de se fondre dans le paysage. L’eau de la piscine située face à la villa, la mer et le ciel se reflètent dans sur ces murs vitrés à l’image d’un miroir. Le béton blanc, utilisé pour la structure, autorise un design singulier avec certaines parties en cantilever et implique une meilleure intégration de la villa dans le paysage rocheux.

villa design Casa Sardinera front © Mariela Apollonio
villa design Casa Sardinera garage © Mariela Apollonio

Casa Sardinera © Mariela Apollonio 2014 (37)

« Deux visages, une seule villa » pourrait être la phrase décrivant au mieux celle-ci. Si du côté rue, la façade ultra contemporaine entièrement réalisée en béton permet d’éviter les regards indiscrets, celle côté « Mer » privilégie la transparence et est parfaite pour que la lumière puisse pénétrer dans les volumes intérieurs.

villa design Casa Sardinera room © Mariela Apollonio

Toujours en lien avec les espaces extérieurs grâce aux nombreux vitrages, les espaces du premier niveau accueillent les suites. Ces dernières jouissent d’une vue panoramique et d’un intérieur épuré, en accord avec le blanc des murs extérieurs réalisé avec du bois blanc Accoya, révolutionnaire de par sa production et ses propriétés.

villa design Casa Sardinera kitchen © Mariela Apollonio
villa design Casa Sardinera salon © Mariela Apollonio

villa design Casa Sardinera stair © Mariela Apollonio

Les pièces de vie prennent une dimension particulière, via le design imaginé pour l’intérieur mais aussi par cet espace « longe » inédit. Hauteur sous plafond de six mètres, vue panoramique sur un paysage d’exception, tout y est !

villa design Casa Sardinera view © Mariela Apollonio

Si les espaces bénéficient d’un éclairage naturel direct provoqué par l’exposition de la maison, l’ambiance nocturne n’a, pour autant, pas été oubliée, à la nuit tombée. À l’intérieur, un éclairage à LED, ajustable aux envies et aux besoins, a été réfléchi alors qu’à l’extérieur, la lumière suit les lignes des murs…

villa design Casa Sardinera swimming pool © Mariela Apollonio
villa design Casa Sardinera pool indoor © Mariela Apollonio

villa design Casa Sardinera pool side © Mariela Apollonio

La piscine extérieure, quant à elle, joue un jeu de contrastes sur celle située à l’intérieur. Via une large baie vitrée, connectant la piscine extérieure au bassin couvert, les rayons du soleil passent et organisent un jeu d’ombres. les puits de lumière au-dessus de l’eau apportent une ambiance mystérieuse et deviennent un point d’observation idéal… Imaginez-vous, la nuit, à regarder les étoiles, alors que vous êtes plongés dans un bain de minuit.

villa design Casa Sardinera light © Mariela Apollonio

Enfin, dans cette résidence design et contemporaine, l’environnement a été pris en considération. Son certificat de niveau A pour l’efficacité énergétique récompense l’étude faite sur l’exposition au soleil et la ventilation, mais aussi l’utilisation de puits géothermiques, de capteurs solaires sur le toit et d’un réservoir pour recueillir l’eau de pluie. Sous le bassin principal, un réservoir de 100 000 litres récolte l’eau de pluie afin d’irriguer les jardins via un système de consommation contrôlée.

Autonome en énergie et en eau, cette villa a tous les atouts pour une vie moderne… Encore aurait-il fallu l’imaginer avant Ramon Esteve Estudio.

Crédit photos : © Mariela Apollonio