Villa design ou demeure atypique, la Casa Corallo n’en demeure pas moins une résidence à la fois excentrique, déconcertante et luxueuse.

Andres Asturias
Andres Asturias

Casa Corallo, la villa design en pleine forêt

C’est à Santa Rosalía, cachée dans une forêt, que la villa design nommée Corallo House a été construite. La philosophie principale était de construire autour de l’existant, faire cohabiter le naturel avec la matière, créer l’interaction entre les arbres et l’homme. 

Andres Asturias
Andres Asturias
Andres Asturias
Andres Asturias

Edifiée sur une falaise et imaginée par Paz Arquitecturala résidence est accessible par une passerelle d’un côté et par plusieurs escaliers épousant la nature, de l’autre. Une fois à l’intérieur, on remarque la lumière ambiante, naturelle, pénétrante de part et d’autre. L’esprit de la résidence est simple, le design est utile, la réflexion autour de l’aménagement est intelligente.

Andres Asturias
Andres Asturias

De cette union des matières et des matériaux, la pierre s’assemble au bois, le béton à l’acier et au verre pour créer l’enveloppe. Le gris de béton s’adapte aisément à la roche et l’environnement extérieur alors que le bois rappelle le tronc des arbres et la végétation.

Andres Asturias
Andres Asturias

À l’intérieur, il faut gravir quelques marches pour suivre la topographie des lieux et accéder aux différentes pièces de la Casa Corallo. Sur un même plan, la cuisine s’ouvre sur un vaste salon et l’espace « salle à manger ». Des îlots, un bureau, sont dispersés ici et là pour s’isoler et se retrouver seul dans la nature.

Les suites sont aménagées sur deux étages distincts. Deux chambres avec salles de bains sur un niveau et une suite « maître » sur un autre étage accueillant une vaste terrasse et une large salle d’eau. Le propriétaire pourra aisément s’isoler dans son propre espace afin d’être en accord avec l’environnement et jouir d’une vue reposante.

Andres Asturias
Andres Asturias
Andres Asturias
Andres Asturias

Le point fort de cette villa design réside dans la capacité de l’architecte à connecter l’intérieur et l’extérieur tout en utilisant une myriade de matériaux naturels et identitaires de l’environnement existant.