BeoPlay A9 Bang and Olufsen. Ce nom résonne dans la tête de tous ceux qui chérissent les appareils hi-fi de haute facture. Il est vrai que le fabricant danois nous gratifie à chaque fois de coups d’éclat, lesquels témoignent de son aptitude à repousser les limites de la technologie. Que l’on se rassure, il ne faillira pas à sa réputation aujourd’hui, encore moins avec sa dernière pièce qui se hisse à la hauteur des créations magistrales ayant bâti sa renommée. Parmi les dizaines d’adjectifs qui nous viennent à l’esprit pour qualifier la Beoplay A9, « retentissante » et « tonitruante » apparaissent comme les plus appropriés. Complémentaire de l’A8 sans pour autant la remplacer, cette station d’accueil présente des capacités acoustiques qui vont en laisser cois plus d’un. De type bass reflex 2.1, elle dispose d’un haut-parleur de huit pouces pour les graves, lui-même conduit par un amplificateur numérique de classe D de 160 watts. Pour les mediums comme pour les aigus, elle profite de deux haut-parleurs de trois ou de quatre pouces, tous bénéficiant de leur amplificateur de classe D de 80 watts. Forte de ses 480 watts de puissance, de deux traducteurs de médium, d’un woofer de 20 cm et de deux tweeters de 19 mm, elle produit une intensité sonore que peu parviendraient à égaler.

Un signe ostentatoire de votre goût pour le nec plus ultra en matière de hi-fi.

Mais le prodige qui lui a donné le jour ne s’en tient pas à ces seuls mérites. Non content des performances dont il l’a dotée, de sa large réponse en fréquence et de son excellente lisibilité du message, il perfectionne sa maniabilité et ses possibilités. Ainsi, il la munit de commandes sensitives et de liaisons réseau Ethernet et wifi. Il facilite son pilotage par l’application BeoSetup pour Android ou pour iOS. Enfin, désireux d’accroître notre plaisir, il l’équipe des protocoles de diffusion de musique que sont l’AirPlay et le DNLA. Si le premier permet d’émettre depuis un iPhone, un iPad ou un iPod Touch, le second fonctionne sur smartphones et sur tablettes Android. De quoi laisser admiratif, n’est-ce pas ? D’autant que cette technologie de pointe se voit regroupée au sein d’un disque de 70 cm de diamètre posé sur un trépied en bois. Et sur les bords de ce disque, deux paires tweeter/médium créent une stéréophonie de grande envergure. Une stature surprenante à l’heure où la miniaturisation constitue le mot d’ordre des concepteurs, preuve de l’audace et de la volonté de démarcation de Bang and Olufsen. Imaginez un tel appareil installé dans votre salon, comme un signe ostentatoire de votre goût pour le nec plus ultra en matière de hi-fi. Cadeau offert par le royaume du Danemark aux mélomanes du monde entier, la Beoplay A9 propose une manière inattendue de percevoir la musique. Ses utilisateurs se sentent envahis par les sons qu’elle projette, comme s’ils ne faisaient qu’un avec ces derniers ou comme s’ils assistaient à un concert depuis leur domicile. Qui aurait espéré, même dans ses rêves les plus insensés, connaître un pareil niveau d’écoute ?