Bang & Olufsen tend à avoir un train d’avance sur son époque. Ça tombe bien puisque nous aimons révolutionnaires à la rédaction. Outre son ambition technologique toujours plus étonnante, B&O entend rendre l’inaccessible accessible avec sa nouvelle sensation sonore. Pourquoi pas ! Découvrons le BeoLab 14.

BeoLab 14 interieur

Dans un secteur peu concurrentiel, la marque danoise, fondée en 1925, fait constamment preuve de développement alliant performances et design. BeoVision, BeoSound ou encore BeoTime sont autant d’attributs que B&O peut valoriser. Après le réveil (en forme de flûte enchantée) qui allume l’ensemble de l’appartement, l’écran géant qui se tourne, s’ouvre et se ferme tout seul ou le système audio connecté à la musique du monde entier, B&O aurait pu se reposer sur ses lauriers et continuer de chouchouter les fins connaisseurs du haut de gamme avec son éventail technologique. Mais non, loin de là, les Nordiques se lancent un double pari.

Je suis déjà transporté au cœur d’un opéra

En effet, la société ouvre désormais sa gamme de produits à plus de consommateurs avec son BeoLab 14. Ne vous y méprenez pas, cela ne signifie pas baisser en qualité, non loin de là. Avec ce nouveau produit, les consommateurs n’ayant pas encore d’appareils B&O pourront simplement acheter ces enceintes à 3000 euros et les connecter à un Home Cinéma d’une autre marque. À lui l’expérience Bang & Olufsen.

BeoLab 14 ambiance

BeoLab 14 enceinte

Parlons de l’essentiel, le Beolab 14.

Pour l’avoir testé, le produit est intéressant. Immédiatement, on sent la différence. La musique commence à peine que je suis déjà transporté au cœur d’un opéra. Pour obtenir ce rendu, le BeoLab 14 se composent de quatre satellites de 180 watts et d’un amplificateur de 280 watts dont la forme conique libère les basses vibrantes.
Les ingénieurs ont recherché la forme adéquate, le meilleur compromis afin de conserver ce qui fait qui font l’apanage de la marque : une qualité sonore associée à un design original. Et ça fonctionne. Les experts B&O ont encore réussi. Grâce à une pression de 170 tonnes, les tubes d’aluminium ont été écrasés pour devenir de petits cercles aux façades habillées d’un tissu interchangeable.

Comme l’affirme Tue Mantoni, PDG, « Le lancement d’un ensemble intégré d’enceintes surround est une nouvelle étape importante pour Bang & Olufsen. Elle se base sur notre approche fondamentale qui est la passion du son dans tout ce que nous faisons. Aujourd’hui, nous amenons le son authentique de Bang & Olufsen à toute personne souhaitant les avantages du surround sans devoir camoufler le subwoofer. »

Le pari est osé. Se transformera-t-il en succès ?