Après la récente présentation de la pièce en suspension Nuage, véritable sculpture lumineuse mêlant la transparence à l’évanescence de l’inox poli miroir, les trois designers, Félicien, Jean-Sébastien et Thierry Vidé répondent à nos questions pour notre « Rendez-vous avec un Acteur du Luxe ».

Photo Bastien et Félicien Vidé
Bastien et Félicien Vidé

Thierry, Félicien et Jean-Sébastien Vidé, pourriez-vous présenter vos parcours respectifs ?

Thierry : Sculpteur, j’ai été élève des Beaux-Arts. A la fin des années 60, je me suis inspiré de toute la dynamique de l’époque et de son évolution technique. Passionné par la matière, j’ai mené de nombreuses recherches pour élaborer des sculptures monumentales. C’est à ce moment que les bases de l’essence de Thierry Vidé Design ont été posées. J’ai imaginé des formes simples et légères soutenues, dés le début des année 80, par la puissance d’une matière unique dans sa création artistique : le métal perforé qui seront les bases de toutes mes dernières créations de sculptures monumentales.

thierry-vide
Thierry Vidé

Jean Sébastien : Je suis depuis toujours manuel et jamais loin de mes outils. J’ai dans un premier temps suivi plusieurs formations : menuiseries, dessins, modelage, école de maquettes. Par la suite j’ai directement été immergé dans les produits de synthèse associés au métal dans l’entreprise familiale avec toutes les contraintes liées au monde du spectacle. C’est là que j’ai pu manipuler tous les matériaux. C’est en 1986, au moment où, plus que jamais, Thierry Vidé décide de mettre en avant son travail d’artiste que je le rejoins. On fait ensemble, avec Thierry, de nombreux essais pour perfectionner le principe des superpositions avec toute sorte de trame. Projet, concours, sculpture, se succèdent mais ces travaux restent réservés aux grands projets publics ou privés. C’est en 1990 que je souhaite rendre notre travail plus accessible et débute avec Thierry Vidé la création des premiers modèles : appliques, lustres, colonnes, qui font encore partie de la collection Thierry Vidé Design. Félicien : Suite à 5 années d’école de scénographie – graphisme et volume, j’ai rejoint l’atelier Thierry Vidé pour y parfaire l’apprentissage de la matière et de la lumière. J’anime le développement de la communication de la société ainsi que la gestion commerciale et je participe aujourd’hui, avec Jean-Sébastien, à la création de nouvelles collections toujours dans le même esprit de légèreté et de pureté qui est le fil conducteur de notre équipe familiale.

Thierry, quelles ont été les plus grandes difficultés au cours de votre carrière ? Les plus grandes satisfactions ?

Thierry : Les plus grandes difficultés rencontrées au cours de ma carrière ont été de trouver ma propre identité, mon écriture.

Comment est née cette vocation pour la sculpture et le design ?

Jean Sébastien & Félicien : Avec 2 parents élèves des Beaux-Arts, l’immersion journalière dans le monde de l’art n’y est probablement pas pour rien : artiste, exposition, conversation, création, cet environnement entretient le sujet. C’est aussi cette volonté de surprendre qui nous anime, cette passion pour la matière qui nous a été transmis depuis de nombreuses années.

Thierry, quel est votre regard sur le monde du design et de la sculpture d’aujourd’hui ?

Thierry : Notre parcours est allé de la sculpture vers le design et non le contraire. Nos créations pour la collection sont donc pensées comme de véritables petites sculptures, ce qui nous donne une grande liberté et cela peut aboutir à des formes insolites. On voit que : architecture, peinture et sculpture fusionnent dans l’espace urbain ou dans nos musées. Tout semble donc possible.

thierry vide design RUNGIS-BAT

Thierry, selon vous, ces métiers étaient plus faciles à vos débuts ou en 2017 ?

Thierry : Il y a eu un certain enthousiasme autour de la sculpture contemporaine dans les années 70 et 80 avec des manifestations comme la jeune sculpture qui ont laissés place à un art plus conceptuel. Aujourd’hui on aperçoit de nouveau la sculpture dans l’habitat ou l’espace urbain.

thierry vide design BRUXELLES BAT

Thierry Vidé Design et vous

Tous les 3, comment pourriez-vous définir le luxe ?

Le luxe pour nous c’est l’ensemble des éléments qui relèvent de grandes qualités, qui ont un coût et qui sont r ares, qui amènent du rêve d’une certaine manière. Les objets de luxe sont réalisés sans fixation de limites.

Thierry, d’où vous vient l’inspiration pour créer une sculpture ?

Thierry :  L’inspiration vient de l’espace, du vent, des atomes. Tout ce qui est léger sur cette Terre et qui donne du souffle. Voir une forme légère, vibrante, dansante, dans tous ses angles. Rien ne doit nous ennuyer. Une visite du site et comprendre son histoire peuvent également être une source d’inspiration. Notre projet pour le Siege d’Alcatel, par exemple, évoque les ondes, la télécommunication, et les satellites.

thierry vide design ALCATEL-BAT

Les matières utilisées ont-elles évoluées ?

Thierry : Elles n’ont pas évolué mais mué et changé au fil de mes recherches, Les premiers travaux ont été sur des loupes géantes en résine transparentes ou translucides. Puis ont suivit des envols statiques tout en tension avec des matériaux totalement différents. Enfin, le métal a été utilisé pour la première fois dans les colorations d’espaces intégrant des toiles tissées en couleurs. Puis le métal déployé, tissé pour aboutir au métal perforé qui est lui même une étape avant demain.  Toutes ces étapes font parties des bases de l’esprit de notre collection.

Thierry, comment avez-vous eu l’idée de développer les sculptures en métal perforé ?

Thierry : Plusieurs trames tissées ou métalliques comme le déployé ont été utilisées dans mes projets. Très bon capteur de lumière et plus résistant, il s’est avéré incomparable pour réaliser mes plus grands projets, comme par exemple la colonne Onde de Bois Colombes d’une hauteur de 9 mètres.

Thierry, selon vous une œuvre d’Art est-elle un objet de luxe ?

Thierry : Oui car elles sont uniques et ont les caractéristiques d’œuvre de qualité et de rareté.

thierry vide design JAPON-TEXTE-BAT

Thierry, quel message souhaitez-vous passer à travers vos œuvres ?

Thierry : Mes sculptures « envole statique » évocation du voyage entre la terre et l’espace. Mettre en lévitation des géométries dans l’espace et mon concept que j’ai appelé « Holotrame » qui consiste à capter la lumière grâce à de fines trames perforées que je superpose, sont pour moi une représentation synectique des atomes qui constituent tout objet y compris notre corps. C’est à partir de ce principe que j’ai créée de grandes compositions évanescentes qui sont des appels au rêve et à la magie de la lumière.

J-S et Félicien, qu’est ce qui a fait la réputation de Thierry Vidé Design ?

Jean Sébastien & Félicien : L’ensemble des grands projets réalisés pendant les 30 dernières années constitue une expérience exceptionnelle. Tous les objets de la collection sont issus de ce parcours et de la même qualité. Le fait aussi de concentrer toutes nos créations sur notre concept nous donne une vraie identité, immédiatement reconnaissable. Cette façon unique d’associer la matière et la lumière.

J-S et Félicien : Comment avez-vous eu l’idée de créer des luminaires ?

Jean Sébastien : Nos projets étaient réservés pendant longtemps à des sculptures exclusivement monumentales. Je voulais que notre travail soit plus accessible. Nous avons alors créé la collection Thierry Vidé design. La collection lumineuse est un exercice totalement différent mais complémentaire de la sculpture, aujourd’hui des milliers de gens peuvent rêver chez eux devant la magie que provoquent nos luminaires, car c’est de magie dont il s’agit, tout en sachant que ce sont de petites sculptures, c’est formidable.

thierry vide design nuage

J-S et Félicien : Comment trouvez-vous l’inspiration pour créer ces luminaires ?

Jean Sébastien : Les débuts de L’histoire de l’art, du mobilier et de l’architecture contemporaine. Ce sont pour nous des sources d’inspiration.

Félicien : L’inspiration est partout, elle part souvent de chose simple et géométrique, pour aboutir à l’utilisation de l’erreur et de l’exploitation de celle ci.

J-S et Félicien : Vous avez conçu l’holotrame. Pourriez-vous nous en parler ?

Jean Sébastien & Félicien : L’objectif est celui d’arriver à transmettre, une vision évanescente et fluide grâce à la multitude des points de lumière, captée par une fine trame perforée poli miroir. Ce sont les effets synectiques dus à la superposition des trames, qui dématérialise la matière et la font disparaître, pour ne révéler que la lumière que l’on peut alors sculpter dans l’espace. C’est une expression de liberté qui communique la poésie du cosmos comme une nouvelle aventure.

thierry vide design BOIS COLOMBES NUIT POUR DOSSIER

J-S et Félicien : Quelles sont les tendances à venir ?

Jean Sébastien & Félicien : Poursuivre nos travaux en cours sur la lumière, les courbes et sur de nouvelles matières pour des modèles en préparation qu’il faudra venir découvrir prochainement. Nous aimerions également intégrer le bois dans nos luminaires.

J-S et Félicien : Qui sont vos concurrents ? Quelles sont les principales différences avec eux ?

Jean Sébastien & Félicien : Notre démarche est de garder dans notre atelier la création, la diffusion et une petite production artisanale. Aussi, nous sommes les seuls à développer le concept de l’Holotramie que l’on ne cesse d’améliorer depuis 30 ans. Toute notre collection est donc réalisée à partir des trames perforées, ce qui nous distingue par une identité immédiatement reconnaissable.

thierry vide design nuage saint Lazare

J-S et Félicien : Qui sont vos clients ? Quelles sont leurs attentes ?

Jean Sébastien : Nos clients sont les architectes, décorateurs, particuliers, entreprises. Nombreux sont ceux qui nous demande quelles sont nos nouveautés et attendent d’être étonnés pendant les salons. Nous devons donc améliorer, nous renouveler et compléter notre collection chaque année.

J-S et Félicien : Quelles sont vos ambitions pour le futur ?

Jean Sébastien & Félicien : Agrandir notre atelier et continuer le développement de la marque à l’international pour rester indépendant et libre. Mais surtout nous faire rêver nous même en continuant à repousser la limite de la matière.

J-S et Félicien : Selon vous, pour choisir une sculpture ou un luminaire Thierry Vidé Design, que faut-il prendre en compte ?

Jean Sébastien : Si c’est une commande nous allons concevoir l’objet en fonction du site, sinon c’est la dimension de la pièce qui va déterminer la mesure et le choix du modèle. Félicien : Une sculpture ou luminaire Thierry Vidé est intemporel, de part la matière qui ne s’abîme pas puis par son design contemporain. Ensuite il faut aller au delà de la matière et se l’imaginer, apprendre à lire l’objet.

thierry vide design nuage sculpture

Le digital et vous

Le luxe, le design et le digital peuvent-ils et doivent-ils cohabiter selon vous ?

Le luxe, le design et le digital doivent cohabiter car aujourd’hui dans notre société tout se développe tellement vite qu’il faut en permanence être à la pointe du digital. Et puis le monde entier est connecté, c’est formidable pour nous de pouvoir nous adapter et communiquer là ou nous ne sommes pas physiquement présents.

La communication digitale est-elle nécessaire pour vous ?

Oui, tout le monde aujourd’hui est connecté, nous avons donc du adapter, développer notre réseau digital et communiquer d’avantage, on ne le fait jamais assez, ça prend du temps.

Comment votre société s’est adaptée au digital ?

Nous nous sommes investis dans divers moyens de communiquer : des sites tels qu’Archiexpo, Archiproduct, nous avons amélioré notre site internet et notre manière de communiquer en e-mailings. Nous communiquons aussi via les réseaux sociaux pour partager notre actualité, nos dernières nouveautés en direct depuis nos ateliers ou les salons avec les personnes qui nous suivent.