PDG, CEO, Fondateur/Fondatrice, Chargé(e) de marketing ou de communication, découvrez chaque mercredi le portrait d’un acteur du luxe. Après Fabrice Gautron (Tiffany & Co.), Jérôme Tourbier (Les Sources de Caudalie) ou encore Nicolas Bos (CEO de Van Cleef & Arpels), c’est au tour de Madame Lydia Courteille, fondatrice de la maison éponyme, de se confier à Luxurydesign.

lydia-courteille

Lydia Courteille, présentation en quelques mots

C’est dans sa boutique de la rue Saint Honoré que Lydia Courteille invite à un voyage atypique dans son univers… Mélange entre modernité et curiosité, les créations de Lydia Courteille racontent des histoires dans une repère dédié aux connaisseurs et aux amateurs de pièces rares. Depuis 1987, la joaillière a créé une trentaine de collections et dévoile en cette fin d’année, Topkapi.

Inspirée du somptueux palais de Topkapi, à Istanbul en Turquie mais aussi des amours étonnantes de Roxelane et Soliman le Magnifique, du vaste et puissant Empire Ottoman, de la célèbre céramique d’Iznik aux roses noires d’Halféti et tulipes rouges flamboyantes symbole de la Turquie, Lydia Courteille a imaginé une vingtaine de pièces. Bagues, boucles d’oreille et tiare parées principalement d’opales blanches et pavées de saphirs, rubis, spinelles, tsavorite racontent les secrets et les mystères de l’Empire Ottoman.

lydia-courteille-2
Bague 18k or jaune 49.8 grs, diamants blancs 5.82 cts, diamants bruns 1.53 ct, saphirs 0.16 ct, tsavorites 0.46 gr, onyx 0.03 gr, tanzanite 0.05 gr, grenat 1.13 gr, cristal de roche 8.43 grs, émail

 

lydia-courteille-1

Lydia Courteille, définition d’une Artiste

Pourquoi et comment êtes-vous arrivée dans la Joaillerie ?

Le hasard et la nécessité dixit professeur Monod.

Pourquoi avoir choisi de consacrer votre temps aux bijoux anciens à vos débuts ?

Une passion pour les objets du passé.

Comment et pourquoi avez-vous choisi de créer vos propres collections ?

C’était programmé dans ma tête depuis le début, une vocation en fait de faire de la création.

Votre boutique (et votre univers d’une manière générale) semble être un cabinet de curiosités. Ce terme vous convient-il ? Que représente cet univers pour vous ?

L’accumulation d’insolite, justement de choses atypiques méconnues.

Qu’est-ce qui fait la particularité de la Maison Lydia Courteille ?

Sa liberté d’expression.

Qu’est-ce qui fait la réputation de Lydia Courteille ?

L’audace et l’anti-conformisme dans le domaine de l’ultra précieux.

Qui sont vos clients ? Quelles sont leurs attentes ?

Des stylistes, artistes, collectionneurs et rebelles.

Qu’avez-vous appris sur vous-même depuis vos débuts ?

Ma ténacité.

Quel est le futur de la Maison ?

Cinq collections ont été déjà dessinées. Elles trépignent dans les classeurs et dans ma tête.

Avez-vous vu une évolution dans l’univers de la joaillerie depuis vos débuts ?

Immense.

Selon vous, c’était mieux d’être créateur avant ou en 2016 ?

C’était mieux avant le web, moins de dilution de style.

Avez-vous un joaillier de référence ou une admiration pour une personnalité ?

J’aime kl et Yprem.

lydia-courteille-5
Tiare 18k or rhodié noir 59,83grs, opales 5,20grs, saphirs 6,92cts, saphirs clairs 1,93ct, tsavorites 0,80gr, rubis 1,82ct.

Le Digital et Lydia Courteille

Comment la maison Lydia Courteille s’adapte-t-elle au digital ?

Plutôt bien, sans hâte !

Selon vous, le digital peut-il créer une expérience à part entière pour le consommateur ?

Pour les articles en dessous de 5000 €, c’est adapté !

Le digital peut-il être remplacer l’expérience humaine que l’on retrouve en boutique ?

Les deux se complètent parfaitement et se subliment.

Etre une femme…

Avez-vous rencontré des difficultés en tant que femme dans votre position de chef d’entreprise pour votre propre maison ?

Au début, pour la crédibilité !

Les attentes de vos collaborateurs sont-elles plus importantes en tant que femme ?

Non.

Est-ce ou étais-ce un frein en tant que femme d’être à la tête d’une société ?

Plus maintenant.

Quelles sont les plus-values d’une femme « chef d’entreprise » ?

Sensibilité et réactivité, un 6ème sens.

lydia-courteille-4
Bague 18k or rhodié noir 18,80grs, opal 4,70grs, spinelles 0,60gr, tsavorites 0,72, tanzanites 0,96gr, saphirs clairs 0,83ct, saphirs 0,64ct, saphirs jaunes 0,41ct, rubis 0,39ct

Le luxe et vous …

Comment pourriez-vous définir le luxe ?

Rare et précieux mais que l’on peut acquerir

Pour vous, le luxe est-il différent si on est un homme ou une femme ?

Nous n’avons pas les mêmes centres d’intérêt.

lydia-courteille-3
Bracelet 18k or rhodié noir 103,44grs, opales 4,1grs, tourmalines 1,31ct, aigue-marine 0,70ct, rubis 10,68cts, tsavorites 3,95grs, saphirs 7,15cts, saphirs clairs 12,72cts, diamants 0.24ct, saphirs de couleurs 0,72ct.

Votre Luxe…

Votre moment luxe à vous, c’est quoi ?

Me couvrir des bijoux de ma nouvelle collection, quand celle-ci arrive.

Quel conseil pourriez-vous donner pour réussir dans la vie ?

Patience, loyauté, ténacité, travail.

livre-lydia-courteille

Lydia Courteille, Extraordinary Jewellery of Imagination and Dreams

Lydia Courteille raconte dans ce premier ouvrage son parcours atypique la menant du métier de Biochimiste à créatrice de collections singulières.   Juliet Weir – de la Rochefoucauld, déjà auteur du célèbre livre « An inspired Style : The 21st Century Artist Jewellers » traduit en français en russe et co-auteur du livre « Wallace Chan : Dream, Light, Water. », décrypte le processus créatif de la créatrice dans un ouvrage à avoir absolument dans sa collection.

livre-lydia-courteille-3

Où trouver le livre ?
France :
- Librairie Galignani, Paris
- Boutique Lydia Courteille
- Boutique du Musée des Arts décoratifs
- Boutique du Musée du Louvre

Plus d’infos, ici