PDG, CEO, Fondateur/Fondatrice, Chargé(e) de marketing ou de communication, découvrez chaque mercredi le portrait d’un acteur du luxe. Cette semaine, nous partons dans les airs avec Frantz Yvelin, Fondateur de l’incontournable compagnie aérienne, La Compagnie.

La Compagnie aile

Avant de commencer…

La Compagnie permet d’assurer un Paris/New York ou Londres/New York en Classe Affaires, à un prix défiant toute concurrence, avec des prestations ultra haut de gamme.

Franck Demaury : Frantz Yvelin, pourriez-vous vous décrire en quelques mots ?
Frantz Yvelin - 39 ans. Célibataire. Francilien (j’habite à Paris). Entrepreneur. Passionné d’aviation. Pilote. Libéral. J’aime la montagne, la musique, la Normandie, New York, Paris, & Londres. Je suis heureux de vivre de ma passion et d’aller au bout de mes rêves. Fan d’automobile, de Star Wars et de James Bond aussi (rires)!

La Compagnie FRANTZ

Franck Demaury : Comment votre histoire dans l’aviation a-t-elle commencé ?
Frantz Yvelin - Cela s’est fait en 2 temps : À l’âge de 5 ans, premier vol sur un avion de ligne, mon père a demandé à m’emmener voir le cockpit. Le commandant de bord a accepté. Tous ces boutons, ces cadrans….Et cette vue ! Je suis tombé sous le charme immédiatement. À environ 12 ans, j’ai commencé l’aéromodélisme (on en parlait pas de « drônes » à l’époque…). À 15 ans, je prenais ma première leçon de pilotage en région parisienne.

Franck Demaury : À quel moment avez-vous eu envie de lancer votre compagnie ?
Frantz Yvelin - Très tôt en fait, je n’avais pas 30ans quand j’ai créé ma première compagnie aérienne… Le fait que le confort à bord d’un vol long-courrier coûtait si cher (bien trop cher) m’a poussé à réfléchir et à vouloir le démocratiser ! Quant à La Compagnie Boutique Airline, l’envie était naturelle : Cela n’avait jamais coûté aussi cher de voyager en Classe Affaires, il fallait faire quelque chose et rendre le confort plus accessible, tout en le préservant ! Tous les autres acteurs du transport aérien sont des généralistes. La Compagnie est LA spécialiste. Elle est unique en son genre.

Créer des vols 100% « Classe Affaires » à un prix attractif a dû être un sacré challenge au commencement.

La Compagnie CABINE_HD

Franck Demaury : Comment avez-vous convaincu vos différents partenaires de participer à l’aventure?
Frantz Yvelin - Cela a probablement été la partie la plus longue (environ 2 ans de gestation) et la plus difficile ! Avoir déjà créé (et revendu avec succès quelques années plus tard…) une première compagnie aérienne a certainement permis d’ouvrir des portes et d’avoir une oreille attentive. Pour autant, il fallait avoir un bon business plan, et surtout une équipe aussi compétente qu’impliquée. J’ai eu la chance d’avoir les deux. Les personnes qui m’entouraient à la création sont les directeurs actuels de La Compagnie. Je ne serai rien sans eux, ce sont de grands professionnels de l’aérien, et ce sont en plus des amis.

La Compagnie screen

Franck Demaury : La plus grande difficulté dans cette aventure ?
Frantz Yvelin - Lever les fonds, car il en faut beaucoup pour se lancer dans un tel business !

Franck Demaury : Quel est le business model de La Compagnie ?
Frantz Yvelin - Faire de la classe affaires en long courrier, en point à point….le tout pour bien moins cher ! Et ne faire QUE cela. La Compagnie est spécialiste là où les autres acteurs sont des généralistes.

Franck Demaury : Quelles ont été les grandes étapes nécessaires pour donner vie à La Compagnie ?
Frantz Yvelin - Réfléchir à Business Plan. Poser ses idées par écrit. Rassembler une équipe de professionnels. Lever des fonds. Tout cela pré-lancement. Puis il y a le démarrage opérationnel,recruter les bonnes personnes, trouver les (bons) avions et les équipements que vous voulez pour un coût et dans un délai acceptables (sièges, etc.), et enfin obtenir toutes les autorisations ad’hoc…

La Compagnie aerial view
La Compagnie cabine

Franck Demaury : Hormis les prix, quelles sont les principales différences avec les géants du secteur ?
Frantz Yvelin - Nous sommes avant tout indépendants ! Et donc spécialiste ! Chez Air France, par exemple, vous pouvez avoir jusqu’à 4 classes… Du 1er au dernier rang, La Compagnie n’offre que de la Classe Affaires. Par ailleurs, nous n’avons pas de « boutique » que le nom….En clair, nous nous concentrons sur notre core business qui est de faire voler nos avions, et de vendre nos billets. Tout le reste (maintenance, assistance aéroportuaire…) est donc sous-traité à des partenaires de renommée mondiale, et cela de la technique (Icelandair, Monarch Engineering, Iberia…) comme aux prestations à bord (Piper-Heidsieck, Caudalie…).

La Compagnie space view

Franck Demaury : Comment sont sélectionnés vos partenaires ?
Frantz Yvelin - La Compagnie attache la plus grande importance à ce que TOUS ses partenaires répondent aux critères d’exigence les plus élevées. Nous sommes dans le transport aérien et il n’y a pas de place pour l’aléatoire… Nous ne faisons aucun compromis en matière de qualité et de sécurité. C’est vrai pour l’ensemble de nos partenaires.

La Compagnie equipage

Franck Demaury : Quel bilan tirez-vous de cette première année d’exploitation ?
Frantz Yvelin - D’abord, nous avons beaucoup appris…de nos 60 000 passagers et aussi des retours d’expérience de nos équipages. Ensuite, en matière de première bilan, il convient d’évoquer les mots «fierté» et «reconnaissance». Fierté d’être là où nous en sommes, puis reconnaissance envers nos actionnaires qui nous ont fait confiance, envers toutes nos équipes (en sol et dans nos avions) qui s’adonnent à leurs tâches avec professionnalisme et passion, et bien-sûr envers nos 60 000 passagers sans qui nous ne serions pas là. Il convient peut-être, d’une façon plus simple, de tout simplement noter que notre modèle économique est désormais validé, car avoir 90% de passagers satisfaits, c’est une réussite formidable pour La Compagnie.

Franck Demaury : Comment voyez-vous votre développement dans les années à venir ?
Frantz Yvelin - D’abord, nous souhaitons nous renforcer sur l’Atlantique Nord. Cela passera par la mise en service d’un 3ème avion, probablement quelque part entre fin 2016 et début 2017. Ensuite, cela passera par un accroissement de notre présence, et donc de la flotte avec des avions de nouvelle génération (nous sommes en discussions avec Airbus et Boeing à cet égard). Enfin, dans un 3ème temps, nous pourrions être tenté de regarder quelques routes « très long-courrier », notamment vers la côte Ouest des USA et l’Asie. Mais chaque chose en son temps.

Franck Demaury : Après l’application mycompagnie, quelles seront les futures nouveautés pour les passagers?
Frantz Yvelin - Notre produit et nos services évoluent en permanence. C’est vrai pour les menus, pour les divertissements, mais aussi à travers des évènements que nous pouvons organiser à bord de nos appareils. En mars, par exemple, nous avons permis aux passagers masculins d’un de nos vols de dessiner la chaussure JM. Weston de leur choix. Et la plus originale sera fabriquée par Weston (et évidemment gagnée par celui de nos passagers qui l’aura dessinée…). De la même façon, pour la journée de la femme nous avions permis aux passagères d’un de nos vols d’avoir une manucure pendant leur vol Paris-New York…. Nous souhaitons donc poursuivre dans cette voie.

La Compagnie screen

Nos futurs avions pousseront par ailleurs le confort encore plus loin! Et nous continuons aussi à travailler sur la connectivité (Internet) à bord, c’est quelque chose que nous souhaitons déployer. Enfin, un de nos salons aéroportuaires (celui de Paris) ne nous donne pas entière satisfaction (trop exigu), et nous travaillons donc à une alternative avec l’aéroport, que nous espérons donc pouvoir mettre en œuvre dès cette année.

Franck Demaury : Votre moment « luxe », ce serait quoi ?
Celui que je vis déjà régulièrement : Regarder le soleil se lever et prendre un bon petit-déjeuner dans des avions de La Compagnie, à près de 1000km/h dans le ciel ! Je considère que c’est un privilège rare.

Celui que j’aimerais vivre : Conduire une Aston Martin DB5 (grise métallisée, forcément…) sur les routes d’Ecosse pendant tout un week end !

Quelques mots sur La Compagnie

Vous êtes en droit de vous demander ce qu’apporte La Compagnie ! La réponse est assez simple : des trajets Paris/ New York – New York/ Paris, dans un Boeing 757-200, doté de 74 sièges privatifs pouvant adopter la position lit. Le tout à un tarif ultra compétitif pouvant aller jusqu’à un tiers le prix d’un billet d’avion en Classe Affaires. Attaché à proposer l’excellence, La Compagnie a d’autres atouts à son actif. Outre son intérieur aménagé de 19 rangées de deux fois deux sièges, le système « mood light » propose une lumière adaptée à chaque phase de vol (embarquement, diner, réveil).

LA Compagnie AVION_HD_0

Chaque passager dispose de son espace privatif doté de petits éléments de confort non négligeables lors d’un long courrier. Avec un sens poussé du détail, La Compagnie s’est associée au Spa Caudalie pour fournir – dans sa trousse de voyage – une crème de jour hydratante visage ainsi qu’une crème lèvres et mains.  L’idéal pour se remettre en forme après un vol tout confort. Dans cette même trousse, le nécessaire de voyage comme les chaussettes, la paire de bouchons d’oreille, le masque de nuit, les produits cosmétiques et le stylo.

La Compagnie MENU_HD

Dans sa quête d’excellence, La Compagnie s’engage dans une démarche « zéro papier ». Pour cela, elle met à disposition un écran tactile Samsung individuel dans lequel une sélection de médias Français/Américains est proposée. L’utilisateur peut profiter de son temps de vol pour regarder un des films de la sélection ou écouter de la musique. Pour la dernière touche Haut de gamme, La Compagnie propose, durant le vol, un diner réalisé par Christophe Langrée, Chef du restaurant Faust à Paris. Carte évolutive au fil des saisons, elle s’accompagne d’une carte des vins sélectionnés chez les producteurs français. Piper Heidsieck, le Champagne exclusif, est partenaire de votre vol et vous apportera une petite touche ultime et pétillante au cours de votre escapade dans les airs.

Les +
« Sport Friendly », La Compagnie transporte sans frais supplémentaire les équipements sportifs, en plus de deux bagages de 32 kg chacun.

Au sol, les passagers peuvent accéder aux salons d’attente privés à Charles de Gaulle et Newark l’accès est gratuit.

La Compagnie EQUIPAGE_HD

À Paris, les vols décollent depuis le terminal 1 de l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle, premier aéroport français de voyageurs. Un atout majeur lorsqu’on sait que 90% des passagers voyageant entre Paris et New York en classe affaires décollent depuis cet aéroport.

À New York, l’aéroport de Newark a été choisi par La Compagnie pour sa simplicité d’accès au départ et à destination de Manhattan. Sa taille humaine permet des flux simplifiés qui conviennent parfaitement aux petits modules de La Compagnie.

Les vols sont commercialisés via le site internet www.lacompagnie.com et auprès d’un centre d’appels dédié au numéro 0892 230 240.