PDG, CEO, Fondateur/Fondatrice, Chargé(e) de marketing ou de communication, découvrez chaque mercredi le portrait d’un acteur du luxe. Après Erik Perey (Luxury Attitude), Jérôme Tourbier (Les Sources de Caudalie) ou encore Nicolas Bos (CEO de Van Cleef & Arpels), c’est au tour de Madame Alexandra Poster Bennaim, Fondatrice de l’agence APR Alexandra Public Relationsde se confier à Luxurydesign.

ALEXANDRA POSTER BENNAIM

Franck Demaury : Alexandra, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Alexandra Poster Bennaim, je suis Anglaise, j’ai 42 ans, on me définit plutôt comme une personne bosseuse humaine et altruiste, mais je suis avant tout une personne joyeuse et optimiste.

J’ai démarré dans l’univers des RP complètement par hasard : c’est une rencontre inoubliable suivie d’une première expérience qui m’ont déterminée à faire carrière dans ce domaine. J’ai fondé mon agence de communication spécialisée dans les relations publiques et les relations presse : APR – Alexandra Public Relations à Paris en 2002.

Aujourd’hui, l’agence assure une présence dans 70 pays grâce à un réseau de journalistes internationaux important acquis au cours de ces quatorze années dans les RP. Originaire du Royaume-Uni, j’ai toujours souhaité créer un pont entre l’Angleterre et la France. En 2013, j’ai eu la chance d’ouvrir mon premier bureau de presse à Londres afin de renforcer la notoriété de l’agence, notre relation avec les journalistes sur place et créer à nouveaux des liens avec la Presse anglaise.

Alexandra Poster Bennaim Mel Yates Kelly Hoppen Salem
Kelly Hoppen – Crédit photo : Mel Yates

Franck Demaury : Quel est votre parcours ?

Après des Etudes de littérature française. J’ai été conseillère en communication pour la talentueuse designer et décoratrice d’intérieur Kelly Hoppen à Londres. Lors de mon emménagement à Paris, elle m’a demandé de développer ses Relations Presse à l’international. Cela a été mon tremplin, ainsi est née APR il y a 14 ans de cela.

Franck Demaury : Quels éléments ont motivé votre choix de travailler dans le luxe/ design/ lifetstyle et les Relations Publiques/Presse?

Je serai tentée de dire que j’ai toujours grandi dans cet univers. C’est une passion qui m’a été transmise de mon père qui était hôtelier à Londres. Ma mère était quant à elle à la tête d’une entreprise de relations presse. J’ai été également très influencée par mon grand-père qui travaillait dans la création de mobilier. Le design et le lifestyle font partie de mode de vie depuis toujours. Grâce à de belles rencontres, j’ai fini par avoir la chance de vivre de ma passion.

Alexandra Poster Bennaim S.C Etats-Unis Francis Amiand
Stéphanie Coutas – Credit : Francis Amiand

Franck Demaury : Quelles qualités sont nécessaires pour fonder sa société et en être Directrice?

À mon avis il faut être persévérant et capable de se remettre en question sans cesse, par exemple, aujourd’hui, il est essentiel de maîtriser les nouvelles technologies afin de pouvoir proposer des services toujours plus innovants. C’est pourquoi nous avons développé un pôle digital au sein de l’agence. Les médias sociaux représentent un atout majeur et une opportunité d’accroître la notoriété et la visibilité de nos clients afin de leur apporter une communication globale et ciblée.

Il faut être persévérant et capable de se remettre en question sans cesse

Bien entendu, pour diriger sa société cela nécessite une grande faculté d’adaptation. Il s’agit de la qualité la plus fondamentale à mes yeux. La fonction première d’un chef d’entreprise est de savoir s’adapter aux situations. Quel que soit le problème qui se présente à lui, il doit savoir s’imprégner de la situation et réfléchir rapidement pour trouver une solution.

Franck Demaury : Selon vous, existe-il un trait de caractère nécessaire ou un profil type pour atteindre des postes à responsabilités ?

Pas de profil type, au contraire, je crois qu’il faut avant tout apporter quelque chose de plus, de diffèrent, il faut donc être inventif et savoir surprendre. Il faut aussi beaucoup de ténacité et d’énergie, être simple, clair, précis et convaincant, et… être un excellent communiquant.

Alexandra Poster Bennaim willow table arctic pear chandelier oval lit landscape
Ochre – Photo credit : Ochre

La place de la femme dans le luxe/ haut de gamme et la communication

Franck Demaury : Quelles ont été les difficultés pour en arriver à ce poste et durant toute votre carrière ?

Allier vie professionnelle et personnelle n’est pas chose facile mais savoir gérer ces deux aspects de sa vie est à mon sens essentiel afin d’être épanouie. Je suis la maman de deux garçons qui ont eux aussi besoin de toute mon attention pour s’épanouir. Gérer cette réalité nécessite une organisation et une énergie de tous les instants. Ceci dit ce challenge est aussi une formidable incitation à réussir, je suis persuadée que sans mes enfants, je ne serais pas arrivée là où j’en suis aujourd’hui.

Franck Demaury : Être femme dans ce milieu, est-ce facile ou difficile? Pourquoi ?

Je dirais qu’être une femme et lancer son entreprise n’est pas toujours chose facile ! C’est peut être un cliché mais c’est encore une réalité. Bien qu’il y ait de plus en plus de femmes chefs d’entreprise, les mentalités n’ont que lentement évoluées.

Aujourd’hui, la femme occupe une place plus forte qu’il faut s’empresser de consolider pour les générations futures.

Les femmes donnent pourtant la preuve d’une force de persuasion, d’une persévérance et d’un sérieux qui ne laisse pas de place au hasard. Aujourd’hui, la femme occupe une place plus forte qu’il faut s’empresser de consolider pour les générations futures.

Pour ce qui est du milieu dans lequel j’évolue, je dirais que j’ai beaucoup de chance d’être entourée à Paris et à Londres par des équipes dynamiques et compétentes composées dans la majorité de femmes mais aussi d’hommes passionnés. Ils avancent dans la même direction pour satisfaire nos clients, ce qui fait que pour moi, venir travailler est un vrai bonheur.

Alexandra Poster Benna
Projet Studio Marc Hertrich & Nicolas Adnet – Crédit : Francis Amiand

Franck Demaury : Quel regard portez-vous sur votre parcours de femme dans le milieu du luxe et de la communication ?

Etre une femme dans les affaires n’est pas toujours simple mais j’ai eu la chance de débuter dans mon métier auprès d’une très grande professionnelle et comme je vous le disais précédemment de constituer au fil des années une belle équipe. Cette équipe permet à notre agence d’être en complète harmonie avec ses clients et de les suivre sur le long terme ; professionnellement que voulez-vous de mieux ?

Franck Demaury : Y-a-t-il des attentes supplémentaires suite au fait que vous soyez femme et Directrice à la fois ?

Oui en effet, il existe toujours selon moi une sorte de pression sociale reposant sur des stéréotypes qui n’ont pas complètement disparus. Il faut aussi savoir jongler habilement entre son rôle de femme, de mère et de Chef d’Entreprise, rôles qui demandent toute mon attention au quotidien sans en négliger un seul aspect.

Alexandra Poster Bennaim Altar Kevin Reilly
Kevin Reilly – Crédit photo : www.kevinreillycollection.com

J’ai l’intime conviction que la reconnaissance que l’on donne à ses employés est le meilleur moyen existant pour les motiver

Franck Demaury : L’approche managériale est-elle différente entre un homme et une femme ?

Je ne suis pas sûre qu’il existe réellement de « mangement au féminin ». Que l’on soit un homme ou femme, l’important est de savoir gérer ses équipes avec justesse et respect.

J’ai l’intime conviction que la reconnaissance que l’on donne à ses employés est le meilleur moyen existant pour les motiver. Je suis aussi persuadée qu’une bonne communication et une équipe soudée sont les clés de la réussite.

Mais peut-être qu’en tant que femme, j’accorde plus d’importance à la communication, l’écoute et l’échange alors dans ce sens-là, oui, on pourrait peut-être parler d’une légère différence entre le management masculin et féminin.

Franck Demaury : Quelles sont vos méthodes de travail avec votre équipe ?

Pour chacun des bureaux à Paris et à Londres, j’ai mis en place : un pôle local, un pôle dédié à l’international et un pôle digital pour que tout le monde puisse partager ses compétences et travailler en équipe. J’essaie d’être à l’écoute de chacun en étant toujours en contact avec mes équipes de Londres quand je suis à Paris et vice versa. J’encourage aussi mes équipes à beaucoup communiquer entre elles, que ce soit entre les différents pôles ou les différentes villes entre Londres et Paris.

Franck Demaury : Comment jugez-vous la place de la femme dans l’univers du haut de gamme et de la communication ?

Dans l’univers du haut de gamme et de la communication, on trouve généralement plus de femmes que d’hommes. Je serai donc tentée de dire que dans cet univers la place de la femme est mieux valorisée par rapport à d’autres milieux professionnels.

Franck Demaury : Comment jugez-vous la place de la femme dans le monde professionnel en France et à l’étranger ?

Je pense que les femmes ne sont pas encore assez représentées dans les hautes sphères du monde professionnel mais je reconnais que des progrès réels ont été accomplis : la part des femmes dans les conseils d’administration a récemment nettement augmentée et les grands postes de direction ne sont plus hors de portée : Isabelle Kocher PDG de Engie, Sophie Bellon Présidente de Sodexo et Delphine Ernotte Présidente de France Télévision sont des exemples à suivre.

Franck Demaury : Quel est votre regard sur l’évolution de la femme, dans le luxe, vers les postes à responsabilités, aujourd’hui en France et à l’international ?

En France et à l’international, il est vrai que la part des femmes présentes dans l’univers du luxe est relativement importante et croît d’années en années. Ce qui est excellent.

Mais dans d’autres milieux professionnels, les femmes restent beaucoup moins présentes que les hommes dans des postes à haute responsabilité. L’idéal serait que cela évolue de la même façon dans toutes les professions.

Alexandra Poster Bennaim TP Cold Cut Coasters Paris
House of Tai Ping – Crédit : House of Tai Ping

APR et vous

Franck Demaury : Comment est née l’agence APR ?

Après avoir emménagé à Paris, et développé les Relations Presse Internationales pour Kelly Hoppen, j’ai commencé doucement mais sûrement à tisser des liens étroits avec un, deux, puis trois journalistes. Lesquels sont encore aujourd’hui mes amis, qui ont sans aucun doute contribués à mon succès. C’était presque organique ! Je n’avais jamais réellement pensé monter mon agence. Mais au fil des mois, je suis parvenue à nouer naturellement de belles relations avec les artistes, les designers, les architectes et les marques que je représentais. La création d’Alexandra Public Relations s’est opérée petit à petit.

Franck Demaury : Quelle est votre différence avec vos concurrents ?

APR est une agence qui a su très vite se démarquer de ses concurrents en intégrant, dès sa création, au sein de son bureau un pôle International, en plus du pôle France. Pour couvrir ces deux pôles, le bureau parisien se compose d’une équipe multilingue qui intervient auprès des principaux médias français et internationaux. La force de l’agence APR, c’est avant tout sa dimension internationale qui permet à nos clients de s’exporter et de développer leur image à l’étranger.

Présente désormais dans deux des capitales les plus attractives d’Europe, nous nous efforçons d’apporter une stratégie parfaitement adaptée à chacun de nos clients souhaitant accroître leur visibilité et leur notoriété à l’étranger.

Résolument engagée dans l’ère du web 2.0, nous proposons également une approche digitale, réactive et attractive à travers un pôle spécialisé, APR Digital. De la création d’une campagne à sa publication et sa promotion, notre équipe dédiée saura gérer l’intégralité des besoins numériques et aider nos clients à construire une communauté solide.

Mes 20 ans d’expérience dans ce métier m’ont permis de tisser des liens privilégiés avec des journalistes dans près de 70 pays. Nous travaillons avec les rédacteurs et rédactrices en chef des meilleurs magazines mondiaux spécialisés dans le design, le lifestyle et le luxe. Cette couverture mondiale nous permet de répondre aux besoins de nos clients partout dans le monde.

Le métier d’attachée de presse est en pleine évolution et nous oblige aujourd’hui à transformer nos méthodes de communication ce qui rend notre métier d’autant plus passionnant. J’ai beaucoup de chance d’être entourée à Paris et à Londres par des équipes enthousiastes, réactives et ravies de relever ces défis.

Alexandra Poster Bennaim Montalembert
Hôtel Montalembert – Credit photo : Francis Amiand

Franck Demaury : Qui sont vos clients ? Comment vous assurez-vous de leur satisfaction ?

Nos clients ne sont pas seulement basés en France mais proviennent des 5 continents. Ce sont des designers, des décorateurs, des architectes, des artistes et des maisons de luxe. Nous représentons également des hôtels, des restaurants et nous organisons des salons dans le monde entier.

Nous les suivons dans toute leur stratégie de développement en leur proposant notre expertise en communication : relations presse, relations publiques, évènementiel, image, social média… Nous sommes toujours réactifs et à leur écoute. Chez APR, le service et la réactivité sont primordiaux.

C’est pourquoi, chaque client a une équipe dédiée à son compte ; c’est sans doute ce qui explique la grande fidélité de nos clients.

Franck Demaury : Quels sont vos objectifs pour le futur ?

Pour le futur, je souhaite continuer à développer l’offre APR, m’installer dans d’autres villes clés de l’industrie du luxe et du design et forcément, faire en sorte de toujours m’entourer de l’équipe formidable que j’ai réunie au fil des années.

Alexandra Poster Bennaim Petra Mezei
FRAME BRASSERIE – Crédit : Petra Mezei

Le luxe, le digital et vous

Aujourd’hui le luxe et le digital vont de pair. Chez APR, nous aidons nos clients à renforcer leur présence sur les réseaux sociaux et sur le web, nous pensons que c’est essentiel pour eux d’acquérir une notoriété digitale, véritable vitrine virtuelle de leur travail. C’est aujourd’hui, un outil indispensable et puissant pour les marques, c’est une évidence! Toutes les marques de luxe utilisent le digital dans leur communication. Il a ce pouvoir de cibler précisément les interlocuteurs souhaités, de personnaliser le message, d’apporter des réponses, de susciter l’intérêt de la clientèle et de séduire les prospects.

Franck Demaury : Comment définiriez-vous le haut de gamme/ luxe ?

Le luxe se réfère au savoir-faire d’artisans d’exception, à l’excellence des gestes ancestraux et au Made in France.

Le luxe prend aujourd’hui plusieurs formes selon notre perception. Celui qui vit en ville aura peut-être une idée du silence comme d’un luxe. À l’inverse, certains voient le fait d’être au cœur de l’action comme la manifestation du luxe. L’excellence se définit pour moi par la compétence mêlée à la différence. La qualité est le socle incontestable de ce que l’on fait. Elle peut et doit être reconnue par le plus grand nombre. Il ne faut en revanche jamais oublier de la mettre en correspondance avec le prix.

Alexandra Poster Bennaim M.L.B
Martyn Lawrence Bullard – Crédit photo : Douglas Friedman

Franck Demaury : Selon vous, l’approche du luxe est-elle différente selon le fait qu’on soit un homme ou une femme ?

Non, c’est la sensibilité spécifique de chacun plus que le genre qui fait la différence.

Franck Demaury : Quelle est votre opinion sur l’avenir du luxe, le lifestyle en France ?

Le luxe est une notion relative qui s’étend aujourd’hui à une population de plus en plus large : en étant moins élitiste il devient plus accessible. Le chic français et les traditions françaises sont des références dans le monde. Le luxe et le Lyfestyle à la française constituent plus que jamais un marché porteur.

Franck Demaury : Quels sont les challenges principaux des grandes maisons, pour les années à venir, en termes de communication/marketing ?

On parle beaucoup  de la révolution digitale mais je crois que son importance est  encore  très sous- estimée. En plus d’internet et des formats numériques, l’utilisation des Big Data, des objets connectés , de la 3D, de la réalité virtuelle ne fait que commencer. C’est la capacité des grandes maisons à savoir maitriser ces nouvelles technologies et les adapter à leur métier qui sera leur grand challenge.

Franck Demaury : Comment, le digital et la communication ont-ils évolué depuis vos débuts ?

La communication évolue constamment, surtout avec l’arrivée des nouvelles technologies. La démocratisation d’internet a précipité le déclin de la presse papier et a marqué l’émergence des formats numériques. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai créé un pôle digital au sein de mon agence.

Franck Demaury : Comment les marques s’adaptent-elles au Digital ?

Aujourd’hui cela passe par l’intégration des outils digitaux à leurs stratégies de communication.

De nos jours, les réseaux sociaux sont indispensables pour améliorer la visibilité d’une marque ou d’une personnalité et renforcer sa notoriété. Aujourd’hui, c’est l’élaboration de campagnes multicanal qui permet d’obtenir une vision globale du profil d’une marque, d’en dégager son essence. En optant pour une stratégie appropriée et en proposant un contenu de qualité en lien avec sa communauté, les marques contribuent à leur bon référencement, au renforcement de leur branding et à la pérennité de leur e-réputation.

Alexandra Poster Bennaim H-P-Wine-Palace
Humbert & Poyet – Crédit photo : Francis Amiand

Le luxe et vous

Franck Demaury : Quels sont vos prochains objectifs personnels ?

Ecrire un livre et partager mes meilleurs souvenirs ; retourner à l’université pour approfondir mes connaissances en Civilisation Antique un sujet que j’ai étudié dans ma jeunesse et qui m’a toujours passionnée, voir un jour un de mes fils poursuivre mon activité.

Franck Demaury : Quels sont vos moments luxe ?

Mes moments luxe sont ceux que je passe avec ma famille et mes amis, et en rêve, sans mon téléphone !

Pour en savoir plus sur l’agence, cliquez sur Alexandra Public Relations