La performance est une pratique artistique interdisciplinaire qui est apparue au cours du XXème siècle, elle est souvent rattachée aux mouvements d’avant-garde comme le futurisme, le bauhaus ou encore le dadaïsme.

En vérité, la performance est sans doute la pratique artistique la plus ancienne de l’humanité, les anthropologues ont souvent noté dans les comportements de certaines tribus, que la création d’une œuvre d’art se passait en public. Ainsi la performance resurgit dans un contexte où l’artiste cherche de nouveaux modes d’expression. Les premières performances contemporaines ont été réalisées par les membres du mouvement artistique japonais : Gutaï. C’est Murakami, lors de la première Exposition du Groupe Gutaï en 1956, qui traversera plusieurs toiles avec son corps. Il faut noter que ses œuvres ont un caractère éphémère puisqu’elles sont détruites peu de temps après l’action de l’artiste.

Art contemporain
Sabura Murakami, Traversée, 1956 (© Makiko Murakami and the former members of the Gutai Art Association, courtesy Museum of Osaka University).

En mai 1974, c’est l’artiste Joseph Beuys qui réalisera sans doute la performance la plus connue de l’histoire de l’art contemporain. Elle a pour titre, I like America and America likes me, ce qui est contradictoire avec l’action que mènera Joseph Beuys. Clairement anti-américain, il conçoit en effet sa performance afin qu’il ne touche jamais le sol américain mis à part celui de la Galerie René Block de New-York, le lieu où se déroulera pendant trois jours l’action de l’artiste.

Ainsi c’est une ambulance qui vient le chercher à son domicile à Düsseldorf, en Allemagne, il est immédiatement chargé sur une civière et est enveloppé par une couverture en feutre qui le camoufle totalement et l’emmène à l’aéroport pour qu’il puisse prendre son vol pour New-York. A la sortie de l’aéroport de New-York, une ambulance vient à nouveau le chercher, une fois de plus il est installé sur une civière et est recouvert par une couverture. L’ambulance le véhicule ainsi jusqu’à la Galerie René Block. Une fois sur place, il s’installe dans la Galerie en compagnie d’un Coyote sauvage et vivra avec lui pendant trois jours. Il jouera avec lui de la canne, du triangle. Sans doute pour provoquer l’opinion américaine, et montrer son désaccord avec la guerre que les États-Unis menaient contre le Vietnam, Joseph Beuysdécidera de déchirer chaque jour un exemplaire du Wall Street Journal. Le but de cette performance était de montrer l’écart qu’il peut y avoir entre la nature et les villes modernes, le sauvage et le civilisé. Il dénonce en même temps le crime contre les Amérindiens lors de la conquête de l’Amérique par les Européens.

Art contemporain

« Lart est la seule alternative à l’induction de la communion entre les hommes »

Aujourd’hui la performance est utilisée comme médium par la plupart des artistes contemporains. Malgré tout certains en font leur spécialité. Ainsi, Karls est un artiste peintre français originaire de Honfleur qui vit et travaille à Paris et qui, depuis 2010, réalise des « performances » artistiques en public, en parallèle de ses expositions en galerie.

L’abstraction et plus précisément l’abstraction lyrique, lui viennent de Georges Mathieu, fondateur de ce mouvement en 1947. Même si Karls admet volontiers cet héritage, il s’éloigne peu à peu de la démarche du Maitre.

Art contemporain

En effet, avec un vrai souci du partage, puisque selon lui « l’art est la seule alternative à l’induction de la communion entre les hommes », il peint en public et tout en musique, en France et à l’étranger, de préférence de grands formats (il a déjà réalisé des peintures jusqu’à 6 mètres de largeur) afin de créer une œuvre où rien ne s’interpose entre le sentiment du créateur de celui du spectateur.