Cette semaine, le luxe est vu par Sarah Lavoine. Designer, architecte d’intérieur, femme d’affaires et aussi maman, elle est sur tous les fronts et séduit les amateurs grâce à sa créativité débordante et son talent. Sarah Lavoine donne son point de vue sur le luxe, la réussite professionnelle et le design.

Sarah Lavoine 3

Votre personnalité

Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Généreuse, enthousiaste et déterminée. Ces trois mots résument assez bien ma personnalité.

J’aime être dans le partage, recevoir mes amis, ma famille. C’est pour cette raison que lorsque l’on entre dans une de mes boutiques ou dans un des lieux que je réalise, je souhaite que les personnes se sentent bien, se sentent comme à la maison. Car chez moi c’est aussi chez eux.

Sarah-Lavoine-Victoire-2_25_retoucheFA

Quel est votre parcours ?

En 2002, après avoir perfectionné mes talents chez Sabine Marchal et François Schmidt, j’ai créé mon studio et signé alors de nombreux projets d’architecture privée.

J’ai développé mon expertise de l’appartement parisien. Mes réalisations s’ouvrent au grand public avec l’ouverture de mes bou­tiques, rue Saint Roch et rue du Bac.

La scène internationale est un élément clé et le style que je défends depuis mes débuts s’impose naturellement, notamment avec l’ouverture du Elle Café à Tokyo.

Il y a un an, j’ai signé l’architecture d’intérieur du Roch Hôtel & Spa, au cœur du quartier Saint Honoré. Des ma­tières nobles, de la couleur, des lignes épurées composent l’ambiance chaleureuse d’un lieu où l’on aime se sentir chez soi.

C’est un véritable style de vie qui continue de s’exprimer lors l’ouverture de ma « maison » fin 2016, Place des Victoires. Un nouvel espace de 400 m2, tout en matières naturelles et couleurs sensibles. Bien plus qu’une boutique, ce concept store a été pensé comme un nouveau lieu à vivre, inspirant, ouvert, accueillant et en perpétuel mouvement.

L’objectif : que chacun s’y sente chez soi, vienne y puiser des idées et puisse y trouver tout le nécessaire pour bien vivre au quotidien.

20170517_PH_ILOT2_ETAGE-1_OPCOM_ATRIUMMSL_ROMAINRICARD-28

Qu’est-ce que vos expériences passées vous ont appris et vous ont apporté pour la construction de votre société ?

J’ai eu l’opportunité de partir à New York pour faire des études d’art dramatique. J’ai eu l’occasion de voyager avec mes parents depuis toute petite et je voyage toujours beaucoup. C’est un enrichissement primordial pour moi tant d’un point de vue personnel que sur les perspectives professionnelles.

J’ai fait des études de psychologie. Quand on est architecte d’intérieur, on doit être fin psychologue pour comprendre les besoins, les envies et les désirs des clients. Mais aussi trouver les mots justes pour échanger avec eux afin de trouver l’équilibre entre les souhaits d’un client et la faisabilité du projet.

Quels éléments ont motivé votre choix de travailler dans le design et la décoration ?

Il y a plusieurs éléments qui m’ont amenée vers ce domaine. Ma mère est architecte d’intérieur et mon père était directeur de l’édition du Vogue Paris. J’ai donc toujours grandi dans un univers créatif avec le design et la mode en toile de fond. Après mes études, je suis revenue aux racines familiales et je me suis lancée dans l’architecture d’intérieur.

Selon vous, existe-il un trait de caractère nécessaire pour être un excellent chef d’entreprise ?

Selon moi, c’est un ensemble de choses : être à l’écoute, être disponible, être dans l’échange et dans le partage. Je suis proche de mon équipe. Ce contact au quotidien nous enrichit mutuellement que ce soit dans les décisions à prendre, dans les idées à développer et à creuser.

Sarah Lavoine photo

Vos conseils pour réussir sa vie professionnelle ?

Toujours suivre son instinct. Si on est en accord avec ses choix, on est plus fort pour les défendre et mener ses projets de front, en être fier.

Sarah Lavoine-Victoire_12_retoucheFA

Sarah Lavoine et vous

En quelques mots, pourriez-vous définir votre signature, votre entreprise Sarah Lavoine ? Quelle est la particularité de votre entreprise ?

Je souhaite  avant tout créer et partager des moments de bonheur. Etre heureux est un art de vivre !  A travers mes créations je veux transmettre un art de vivre chic, élégant et coloré. Le chic n’est pas nécessairement formel ou trop sophistiqué. Il doit être naturel, sans nécessiter trop de préparation.

Sarah Lavoine-Victoire_10_retoucheFA

Qui sont vos concurrents ? Quelle est votre différence ?

On me dit souvent que notre point fort se situe dans la manière dont nous utilisons les couleurs. C’est vrai que notre palette est très spécifique et audacieuse… Quand j’ai commencé à utiliser du noir et des bleus foncés en architecture d’intérieur c’était très peu répandu. En ce qui concerne notre univers concurrentiel je dirais que nous occupons un position très spécifique en France, avec une activité de studio d’architecture, du développement de produits pour toute la maison (mobilier art de la table accessoires et linge de maison) et la création d’un réseau de boutiques en propre. Souvent les décorateurs ne cochent pas toutes les cases, car cela prend du temps. J’ai la chance d’être très bien entourée. Et j’aime l’idée de la liberté de pouvoir nous exprimer sur autant de canaux différents grâce a mon équipe très pluridisciplinaire. Du coup, on se confronte aussi bien aux confrères dans le domaine de l’architecture intérieure qu’à des marques de décoration et cela nous aide à progresser.

Sarah Lavoine collection

Quels ont été les défis majeurs depuis la création de votre société ?

Chaque étape est un défi. La création bien sûr, puis les projets sont venus et je me suis établie. D’abord au sein des locaux de ma première boutique rue du Bac, puis des bureaux, de nouveaux lieux et de nouveaux projets avec toujours plus de challenges. Il faut trouver les bonnes personnes, les personnes avec qui partager tous ces moments de vie, les mêmes valeurs, les mêmes ambitions, des joies et des déceptions aussi ! Mais en regardant en arrière on se voit avancer et c’est très gratifiant.

Sarah Lavoine-Victoire_2_retoucheFA

Qui sont vos clients ? Comment vous assurez-vous de leur satisfaction ?

Il y a plusieurs typologies de clients.

Lorsque nous travaillons sur des projets résidentiels, ce sont bien évidemment des particuliers qui nous sollicitent pour transformer leur lieu de vie principal ou secondaire, réaliser un pied à terre confortable et convivial.

L’hôtellerie, avec mon premier hôtel 5 étoiles évoqué toute à l’heure, le Roch Hôtel & Spa. Un rêve qui s’est réalisé.

Le retail aussi car nous avons livré en mai dernier un projet incroyable : les trois niveaux du Printemps de la Maison. Un lieu mythique et emblématique en France mais aussi à l’international.

Les restaurants tels que le Victoria 1886 ou récemment le Club 13.

Enfin, nous avons réalisé les bureaux du siège social de L’Oréal Luxe (50 000 m2). Un projet d’envergure incroyable.

Chaque projet a sa problématique. Un client qui a des besoins et des attentes en fonction du lieu qu’il représente. Avant toute chose, il est important d’avoir une phase d’écoute. Le lieu en lui-même fait l’objet d’une étude afin de voir toutes les possibilités et les perspectives qu’il offre en matière d’architecture d’intérieure. De nombreux éléments sont définis dans un cahier des charges. Par la suite, il faut associer les codes propres au lieu à notre savoir-faire. C’est cette douce association qui donne naissance à des projets forts et emblématiques.

Quels sont vos objectifs pour le futur ?

Nous allons ouvrir d’ici quelques mois un nouveau concept de boutique  à Paris dans le 16ème arrondissement. Un véritable lieu de vie.

Bien évidemment, nous souhaitons pouvoir ouvrir de nouvelles boutiques en France mais aussi à l’étranger : en Angleterre, au Japon par exemple.

Nous souhaitons également poursuivre et développer notre ligne de mobilier et objets de décoration. Egalement étoffer notre ligne de prêt à porter lancée depuis 2016.

Le sujet de la mobilité me tient énormément à cœur afin de pouvoir se sentir chez soi partout ailleurs, j’adorerais réaliser l’architecture d’un avion, un bateau ou encore un train !

Dans le cadre d’un projet d’architecture d’intérieure, je rêverais de réaliser un hôtel sur une île paradisiaque.

J’adore collaborer avec des marques. A la base de toute collaboration il y une rencontre avec des créateurs que j’apprécie. Marier l’univers Maison Sarah Lavoine avec les codes d’autres maisons est un enrichissement mutuel et le résultat est à chaque fois surprenant ! Récemment, nous avons collaboré avec Nobilis dans le cadre de la création d’une collection de papier peint. Nous avons travaillé notre vision de la couleur avec cette belle maison qui est une référence de la décoration.

Sarah-Lavoine-Victoire-2_9_retoucheFA

De plus en plus de gens souhaitent un intérieur qui ressemble à un hôtel de luxe. Que pensez-vous de cela ?

Est-ce un intérieur qui ressemble à un hôtel de luxe ou l’hôtel qui ressemble à un intérieur domestique ? Le questionnement s’impose. Lors d’un séjour à l’hôtel, on ne souhaite plus être confronté à un univers froid et standardisé. On a envie de retrouver un univers convivial et cosy, se sentir comme à la maison finalement.

Inversement, nous retrouvons dans les projets résidentiels des codes de l’hôtellerie notamment lorsque l’on parle de suite parentale par exemple, la présence de lits over size ou de grands dressings.

Ce mélange des frontières est intéressant et nous le retrouvons dans les projets que nous réalisons.

Sarah-Lavoine-Victoire-2_2_retoucheFA

Votre métier a-t-il évolué depuis vos débuts ?

Oui, car que ce soit nos clients dans le cadre de chantier d’architecture d’intérieure ou les clients qui se rendent dans les boutiques, il y a de plus en plus une appétence de chacun pour l’univers de la décoration et du design. Bien évidemment, les attentes évoluent aussi en fonction des besoins qui s’expriment et se modifient selon le monde dans lequel on vit.

Le luxe, le digital et vous

Comment définiriez-vous le luxe ?

Il y a plusieurs formes de luxe. Il y a le luxe ostentatoire ou le luxe discret. Le luxe des matières. Le luxe dans la simplicité des bonheurs de la vie également.

Selon moi, luxe est aussi dans la possibilité d’avoir le choix.

Sarah-Lavoine-Victoire-2_22_retoucheFA

Peut-on associer luxe, design et artisanat ?

Absolument.

Quelle est votre opinion sur l’avenir du luxe, de l’artisanat et du design ?

Les trois sont indissociables mais ont aussi un bel avenir indépendamment.

Quels sont les challenges principaux de l’agence Sarah Lavoine pour les années à venir, en terme de communication digitale ? De développement ?

Nous savons que si nous souhaitons nous développer dans la durée notre présence digitale se devra d’être un sans faute. Cela passe par l’optimisation de notre e-shop bien entendu pour le rendre accessible partout à tout moment et faire de cette expérience en ligne un moment aussi agréable que de visiter nos boutiques. Bien entendu les réseaux sociaux jouent aussi un role primordial, partager nos projets, nos inspirations, nos voyages contribuent à consolider notre identité et à fonder les bases de notre communauté en ligne.

Comment le digital et la communication ont-ils évolué depuis vos débuts ?

Et bien ils sont simplement nés ! On vit une révolution bien entendu ou on voit de nouveaux outils se créer chaque jour. Personnellement je ne fais pas un pas sans mon iPhone qui concentre tout ce dont j’ai besoin, mes emails, mes Apps ma musique et mes images.

Le luxe et le digital peuvent-ils cohabiter selon vous ?

Oui bien entendu, les services développés par certaines applications sont justement particulièrement orientées vers le luxe. On peut s’adresser à un concierge 5 étoiles tout comme on peut créer sur mesure tellement de produits et accessoires. La personnalisation est la clé je pense qui relie les deux univers, c’est épatant.

Sarah Lavoine-Victoire_8_retoucheFA

Le luxe et vous

Quels sont vos moments luxe ?

Passer du temps avec mes enfants et avec ma famille.

Réfléchir un nouveau projet.

Voyager et découvrir de nouvelles possibilités.

Me balader dans les rues de Paris, découvrir et redécouvrir les trésors de notre capitale. Notre belle ville m’inspire quotidiennement. Un vrai luxe.

Quelle est votre plus grande fierté personnelle ?

Mes enfants.

Professionnelle ?

La création de la marque Maison Sarah Lavoine.

Sarah-Lavoine-Victoire-2_6_retoucheFA