Fashion tech designer dont la réflexion créative se concentre sur « le vêtement intelligent », Anouk Wipprecht collabore avec Audi et expose au Lieu du design au sein de l’exposition « Impression 3D, l’usine du futur » jusqu’au 9 Juillet prochain. Nous dressons le portrait d’une créatrice futuriste.

Anouk Wipprecht Audi A4 Fashion Tech_7

Anouk, pourriez-vous présenter en quelques mots votre parcours, votre histoire ?
Je suis néerlandaise et FashionTech Designer avec un focus sur la mode interactive et « le vêtement intelligent ». Plus que sa fonction de « protection » que le vêtement possède, la mode a une signification particulière pour moi. Elle sert à exprimer et communiquer nos identités. J’aime qu’elle soit électronique et interactive .

audi talents awards Anouk

Comment pourriez-vous définir le luxe ? Le design ? La qualité ?
Selon moi, le luxe et le design ne peuvent pas être séparés. Le plus important dans la création d’un objet – qu’il soit luxe ou non – est son style, ses lignes. La qualité n’est pas un détail mineur et c’est, la combinaison du « design » et de la qualité qui créé le luxe.

Quelles ont été les plus grandes difficultés au cours de votre carrière ? Les plus grandes satisfactions jusqu’à ce jour ?
Mon plus grand challenge est aussi ma plus grande satisfaction : créer l’impossible ou l’impensable !

Anouk Wipprecht Audi A4 Fashion Tech

La mode selon Anouk Wipprecht

Pourriez-vous nous en dire plus sur votre marque ?
Mes dessins sont très sophistiqués et reflètent un état d’esprit. Avec mes dessins, je tente d’éveiller les consciences et de provoquer un questionnement sur notre avenir. Par exemple : que porterons-nous prochainement dans un monde où la technologie est omniprésente ? Comment la mode peut, par le non verbal, communiquer nos sentiments, nos préférences ? Comment la mode électronique peut répondre à nos émotions, et nous aider à mesurer ce qui se passe dans notre corps ou notre environnement?

Quel est votre regard sur le monde de la mode d’aujourd’hui ?
La relation entre le corps et la technologie est plus proche que jamais. Chaque jour qui passe, nous établissons un lien toujours plus étroit entre la technologie et le tissu. Les capteurs transmettent et reçoivent des informations hébergées dans nos corps. Comme la technologie évolue au contact de la peau et  remplacera, un jour, les téléphones mobiles ou encore les ordinateurs portables. À l’avenir, la technologie nous permettra d’exprimer notre personnalité via ce que nous portons. La mode deviendra une nouvelle interface entre le monde et nous.

Anouk Wipprecht mode audi

Selon vous, c’était mieux d’être créateur avant ou en 2016 ?
Chaque époque possède des avantages et des inconvénients. Pour moi, cette époque est particulièrement interessante, notamment pour son mélange entre la mode avec la technologie.

Qui sont vos mentors / références ?
La  Nature, l’architecture, le biomimétisme.

Comment vous est venue l’idée d’intégrer la technologie à vos créations ?
Durant mes études de mode, j’ai été marquée par la non-réactivité ou la non-interactivité de la mode. J’ai  voulu changer cela en introduisant la technologie dans les tissus via des petits moteurs basés sur un Arduino : un prototype d’une carte open-source que vous pouvez facilement programmer. Désormais, la façon dont nous utilisons la technologie n’est pas vraiment bénéfique pour notre science et notre développement. La technologie est entrée dans notre vie avec la promesse de la rendre plus facile. Aujourd’hui, cette promesse n’est pas assurée. Quand je sors mon téléphone de ma poche et regarde mes emails, j’ai presque une crise cardiaque, tant j’ai d’emails. Je veux construire une technologie non stressante mais répondant à nos besoins.

Anouk Wipprecht audi tecnhlogie

Avec quelles matières travaillez-vous ?
Un mélange de cuir, l’artisanat et l’impression 3D. Mes créations sont dotées d’un caractère sculptural. Avant, je sculptais mes pièces à la main, j’utilisais des polyépoxydes faiblement toxiques. L’impression 3D a créé un environnement beaucoup plus sain pour moi. Avec l’utilisation des logiciels de conception 3D, vous pouvez créer des géométries beaucoup plus compliquées, des répétitions et des symétries qui sont difficiles à faire à la main .

Quelles sont les prochaines étapes de votre développement ?
Les systèmes technologiques deviennent plus petits, les méthodes de production innovantes sont de plus en plus accessibles, les choses arrivent vite sur le marché. Nous devons encore résoudre beaucoup de choses  comme le nettoyage et l’entretien.

Comment est née votre collaboration avec Audi ? Pouvez-vous nous en dire plus sur votre projet ?
En 2015, j’ai collaboré avec Audi pour le lancement de l’Audi A4 chez Audi Berlin. C’était une collection de  quatre pièces, présentée dans un environnement intimiste utilisant six murs sur lesquels nous pouvions voir des projections interactives.

Nous voulions créer une silhouette féminine forte. Nous avons réalisé des projections sur les robes dotées de LED de 60W. Ce n’était pas seulement une collection surprenante, mais une véritable interprétation de l’attitude feminine. Elle devait être féroce et puissante.

Ue partie de cette collection est maintenant exposée à Paris durant de l’exposition « Impression 3D, l’usine du futur» à Le lieu du Design jusqu’au 9 Juillet. À l’heure actuelle, une deuxième collaboration est en cours. J’ai conçu une collection de 10 pièces pour Audi Chine; 8 féminines et 2 masculines. Je n’avais jamais fait de dessins pour les hommes avant, mais j’ai franchi le cap. Ce qui fait qu’un projet est intéressant, c’est la collaboration entre l’inconnu, et voir dans quelle mesure votre ADN et votre identité peuvent faire la différence.

Anouk Wipprecht Audi A4 Fashion Tech vetement

Que représente Audi pour vous ?
Audi est une marque provocatrice dotée d’un oeil pour le détail. Quand vous regardez leurs voitures, il y a un certain style dans le langage, la conception revient comme un fil rouge. Les voitures sont à la fois subtiles et marquantes. Vous pouvez toujours distinguer une voiture Audi parmi d’autres voitures sur la route. Voilà ce que j’apprécie, la détermination et l’attitude que la marque dégage.

Le digital et la mode

La mode et le digital peuvent-ils et doivent-ils cohabiter selon vous ?
Beaucoup de grands noms de la mode sont vraiment intéressés par la technologie mais, ils ont encore peur. L’évolution de la technologie est si différente de celle de la mode. Si vous possédez des appareils électroniques coûteux, vous ne pouvez pas les changer tous les six mois or c’est le temps d’une collection pour un designer. Je considère que la mode n’est pas seulement une collection de vêtements mais elle est le moyen d’exprimer votre identité. Le digital et la technologie sont un moyen d’amplifier cet objectif.

Anouk Wipprecht Audi A4 Fashion-Tech_8

Votre moment « luxe », ce serait quoi ?
Le moment où la technologie et l’humanité fusionne, sans être intrusives.

Quelle est votre plus grande fierté ? Personnellement ? Professionnellement ?
En tant que femme ayant réussie dans la technologie, j’ai envie d’inspirer une jeune génération afin qu’il soient capables de faire leurs propres mélanges et développer le travail interdisciplinaire.

Je peux leurs dire que la plupart des concepteurs ne sont pas arrivés là parce qu’ils ont suivi les routes déjà tracées, mais qu’ils ont progressé grâce à leurs propres initiatives et leur courage. Ils n’ont jamais laissé personne stopper leur progression vers leurs objectifs. C’est vraiment enthousiasmant de voir les jeunes enfants évoluer et les voir découvrir toutes les possibilités de la technologie.

Plus d’infos sur le site d’Anouk Wipprecht