Chantal Thomass portrait

Chantal Thomas, grande papesse des dessous chics, explore la sensualité italienne et rhabille la maison Rometti d’une lingerie séduisante.

Elle est souvent là où nous ne l’attendons pas. Chantal Thomas, figure emblématique de la mode et du déshabillé sexy, est une insatiable curieuse toujours en quête de nouveaux projets. De sa rencontre avec la Manufacture de céramiques Rometti, fondée en 1927, est née une collection d’objets atypiques mêlant traditions et ultra féminité, présentée lors du dernier salon Maison & Objet.

Au total, la collection compte vingt créations originales. Nommés « Tentation », « Extase », «Trésor » mais aussi « Pourquoi pas », les vases s’habillent d’une dentelle, d’un motif façon « corset » et adoptent la forme d’une botte ultra sexy.

Dans cette série, créée à l’initiative de la Maison Rometti, les céramiques réalisées à la main s’emparent des couleurs habituelles de la créatrice : le noir bien sûr, le blanc, le rose poudrée, les métallisés et les argentés. De quoi remplir un intérieur de luxe et de charme.

Quelques mots sur la maison Rometti

Située dans la province de Perugia, la maison Rometti fut la première, au début des années trente, à se dégager de la tradition figurative néo-renaissance. Figures styliques, parfois visionnaires, les créations sont singulières. Malgré la guerre et les différentes crises industrielles, la Manufacture a maintenu sa vocation artisanale intacte. Ses collaborations avec de grands noms de l’art et du design permettent à la maison de laisser une empreinte marquante dans ce corps de métier.