Du 14 au 17 septembre 2016, le Comité Montaigne présente sa Promenade pour un Objet d’Exception.

comite-montaigne-loro_piana-cashemere_of_the_year
Loro Piana

C’est à l’occasion de la 3ème édition de sa Promenade pour un Objet d’Exception que le Comité Montaigne réunit 32 Maisons de luxe du 14 au 17 septembre 2016. Rencontre entre l’Art et le l’excellence, cette expérience s’impose au fil des années comme l’événement incontournable de la rentrée, au même titre que la fashion week ou encore les divers salons qui remplissent le calendrier. 

Conçue comme une balade dans une galerie à ciel ouvert, cette promenade vous invite à découvrir les créations spéciales imaginées ou choisies par les Maisons du Comité Montaigne. Ainsi, on retrouvera Balanciaga, Dior, Graf, les Parfums Caron, Ralph Lauren ou encore Prada.

comite-montaigne-parfums_caron-robe_houpette-1
Parfums Caron

En planifiant cet événement durant cette période déjà chargée, le Comité Montaigne peut toutefois compter sur un public venu admirer la Biennale des Antiquaires, située non loin de là. Une coïncidence qui permettra aux amateurs de vivre un bel événement.

Parmi les plus belles pièces …

Echiquier « Ménagerie de Cartier »

Ce précieux objet présenté par Cartier assemble les savoir-faire de la Maison : sertissage, polissage, marqueterie et embossage. Issu de la tradition manufacturière de coffrets de jeux d’exception, initiée en 1874, cette pièce a demandé plus de 700 heures de travail dans les ateliers, dont 400 dédiées exclusivement au façonnage des 32 pièces en céramique. Ces dernières représentes d’ailleurs les figures iconiques du bestiaire joaillier de la maison, dont l’emblématique panthère.

cartier-echiquier-comite-montaigne-menagerie_de_cartier-complet-tiff
Ménagerie de Cartier

Mêlant le marbre blanc et marqueterie de bouleau et sycomore, le plateau est proposé en trois versions précieuses et en série limitée: marbre zébré, jade néphrite et lapis-lazuli. (À partir de 140 000€)

Dior

Faisant suite à son exposition présentée à Shangaï en 2011, Lady Dior as seen by,  la Maison de Couture incite Ran Hwang a réinterprété l’incontournable sac Lady Dior. Celui-ci confie d’ailleurs « J’ai choisi de réinterpréter le mythique sac Lady Dior en m’appuyant sur les motifs emblématiques de mon œuvre. Ces images symboliques résultent de mon intérêt pour la frontière entre le visible et l’invisible. Elles évoquent une beauté, une splendeur et une dignité exceptionnelles. Cependant, dans le même temps, elles laissent entrevoir une face cachée, invisible pour l’instant, qui va se révéler au fil des saisons. En effet, les fleurs de prunier, aujourd’hui au pic de leur floraison, finiront par tomber et disparaître.

comite-montaigne-christian_dior-lady_dior_as_seen_by_ran_hwangphotolook-kr-hd
Lady Dior – As seen by Ran Hwang

En m’inspirant de l’évolution perpétuelle du Lady Dior, j’ai voulu en livrer une réinterprétation qui confère une dimension invisible, spirituelle à la figure historique de Christian Dior. J’ai choisi le bouton comme métaphore de la banalité de l’existence humaine. En martelant la surface en ABS (acrylonitrile butadiène styrène) du Lady Dior d’une multitude de boutons, dans un processus à la fois répétitif et méditatif, j’ai créé des paysages oniriques. Cette sculpture immersive, qui m’a permis d’explorer la brièveté et la fragilité de la vie, encourage le spectateur à apprécier les choses simples que nous avons tendance à négliger dans notre course quotidienne contre la montre. »

Givenchy

Si Ricardo Tisci avait fait sensation avec ses mannequins au maquillage spectaculaire, en septembre 2015 à New York, lors de la présentation du défilé Femme prêt-à-porter Printemps/Eté 2016, celui-ci a décidé de poursuivre ce travail d’art et donne naissance à une création unique.

comite-montaigne-givenchy-1
Givenchy